Agression antisémite de 3 Africains contre un jeune Juif de 13 ans

Il ajoute que pendant que l'un des attaquants lui arrache la kippa, un autre l'a pris par les cheveux, et lui a cogné la tête contre un poteau.

21
429
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression antisémite commise à Paris 12 eme, le 5 mars 2016 contre un jeune garçon de 13 ans, au motif qu’il portait une kippa.
Selon ses déclarations, alors qu’il se rendait samedi après midi, vers 18 h à la synagogue de la rue Moynet de Paris 12eme pour y rejoindre son père, le mineur a été pris à partie par trois jeunes qu’il décrit de couleur, d’origine africaine.
Ces individus, l’auront identifié comme juif car il avait la tête couverte d’une kippa.
Il raconte qu’après l’avoir traité de “sale juif”, ils  lui ont asséné des coups de poing dans les côtes. Il ajoute que pendant que l’un des attaquants lui arrache la kippa, un autre l’a pris par les cheveux, et lui a cogné la tête contre un poteau. Les assaillants auraient pris la fuite en raison de “l’arrivée de passants”.
 Traumatisé, il aura fait un malaise sur la voie publique qui aurait conduit une passante à appeler en vain les secours. Le mineur a pu rejoindre son père dans la synagogue.
Choqué, le jeune homme qui souffre de contusions au visage a déposé plainte au commissariat de police et fourni le signalement de ses agresseurs.
Le BNVCA demande à la police de tout mettre en oeuvre pour identifier et interpeller les auteurs de cette nouvelle agression antijuive.
Le BNVCA reste attentif au déroulement de cette affaire dont il confie le suivi juridique à l’avocat de l’OJE qui collabore avec le BNVCA.
Le Président                                                      Drancy le7/3/16
Sammy GHOZLAN

21 COMMENTS

  1. Paris… et ses banlieux, zones de non droits de la république Française !

    C’est sûr que les définir seulement comme Africains,
    ne veut absolument rien dire, mais comme musulmans Africains,
    on comprend beaucoup mieux le côté antisémite et le pourquoi ?!

    Africains musulmans de banlieux…
    ils se définissent “faussement” et “tristement” comme de 3iem zones !
    Il y bien sûr une discrimination “culturel”, beaucoup plus que de couleur de peau…
    La France essaye de donner à tous, la possibilité de réussir sa vie…

    Beaucoup de mes amis Africains ne sont malheureusement pas guéris,
    de l’histoire, et du passé…

    Il suffit de “regarder” à Mme Taubira pour comprendre,
    car même, en ayant réussit, Madame Taubira respire la Haine…
    un moyen de se prouver à elle-même, d’exister, de rendre “justice” au passé !!!

    L’identité Africaine ne doit plus se construire sur l’histoire, le passé…
    mais sur la vision d’un avenir commun meilleur !!!
    Le colonialisme et l’esclavage n’ont pas à être et rester le centre de l’identité Africaine…

    On voit trop le résultat que ça peut donner avec Dieudonné et autres…
    C’est très triste de se construire sur une fausse identité et sur la haine !!!

  2. Il y a effectivement des agressions contre des juifs tout les jours, simplement du fait qu’ils sont juifs.
    Le pire dans tout ça c’est de continuer a s’en étonner! c’est le lot quotidien des juifs de galout depuis toujours.
    Il est clair que l’écrasante majorité de ces agressions sont actuellement du fait d’individus musulmans ou se réclamant comme tel,
    donc il aurait été plus approprié d’utiliser le qualificatif de “musulman” et non pas d'”africain”.
    Il devient lassant de ressentir,de lire et d’entendre des discours racistes et stigmatisants de la part de juifs.
    Car s’il y a un peuple dans le monde qui n’est pas raciste ou du moins est sensé ne pas l’être c’est bien le peuple juif.
    Si la couleur de peau,l’accent ou la religion doit toujours renvoyer a un pays d’origine, alors qu’on ne s’étonne pas nous même d’être stigmatisé!
    il n’ y a qu’a entendre le discours raciste convenu au sein de notre communauté et qui tend a devenir normal et dominant. C’est certes du au malaise la société et a ce que nous subissons tout les jours, mais il nous faut montrer l’exemple de la tolérance car c’est un peu notre rôle.

    • Bon, la victime, isolée, décrit 3 jeunes gens “de couleur”, “d’origine africaine” : lui accordez-vous le droit infime de décrire ses adversaires et agresseurs, tels qu’il les voit à 13 ans ou alors faites-vous le procès de la victime pour avoir osé seulement caractériser ces 3 types violents et le rossant, comme étant à la fois “stigmatisant” et “raciste”? C’est vraiment délirant cette façon de voler au secours de ces 3 pogromistes ou nazillons noirs, au seul motif qu’ils n’ont pas l’air d’être “d’extrême-droite” blanche suprématiste.

      • De plus, il doit s’agir du rapport de police où on lui demande : peux-tu les décrire? Et on refait l’internationale antiraciste sur le dos de ce pauvre gosse. Y a t-il quelqu’un pour prendre un peu de recul?

        • Je ne vois pas pourquoi ce serait “mieux” de les désigner comme “Musulmans”, bien qu’on ne les ait pas suivi jusqu’à la mosquée du coin pour le prouver. Il y a une forte présomption, mais l’antisémitisme fait des ravages dans les milieux disons “populaires” et fréquemment “bariolés”.

      • De toute évidence vous n’avez pas voulu lire ou entendre mon post, trop pressé que vous étiez de me tomber dessus avec vos réponses formatés et vos éléments de langage prêts a être dégainer.

        Je ne défends certainement pas ces agresseurs, je disais surtout que ceux ci et tout les autres se définissent avant tout comme musulmans et que sur cette base ils ont décidés d’être encartés a une sorte d’ “antisémites sans frontières”. Quand ces antisémites passent a l’acte, ils ne le font pas au nom de leur origine africaine ou maghrébine mais au nom de l’islam qui a leur sens demande de faire cela. la haine dont ils sont animés est la même a gaza, tombouctou, le caire, jackarta ou paris. Donc il serait plus adéquat de les qualifier de musulmans étant donné que c’est a ce titre qu’ils agissent et a ce titre qu’ils justifient ce qu’ils font. Nul besoin de les suivre a la mosquée pour savoir s’ils le sont, je prends volontiers le risque de me tromper a 0.001%.
        Évidement il ne faut pas tomber dans le tous pourri ,mais, si tout les musulmans ne sont pas des agresseurs de juifs, actuellement, tout les agresseurs de juifs sont des musulmans.
        Cet antisémitisme est différent de l’antisémitisme d’extrême-droite et suprématiste blanc qui vous est cher et vous parait inoffensif (souvenez vous il n’ ya pas si longtemps). Il est actuellement plus virulent que son concurrent blanc (chrétien) et prend en quelque sorte le relais.

        Je ne faisais pas le procés de ce pauvre enfant et ne remet nullement en question la description demandée par la police, je ne verse pas dans l’international antiraciste ou autre angélisme béat et encore moins dans la défense de haineux antisémites sans cervelles!!
        Ces 3 africains en questions ont trés certainement la nationalité francaise, il y a difference entre africains et origine africaine, l’identité et l’appartenance se dilue avec le temps. et quand bien meme il n’aurait pas été préciser l’origine géographique ou religieuse des agresseurs, il aurait été évident pour tout le monde qu’il ne s’agissait pas d’anglais ou de norvégiens sortant de la messe.

        J’en profitais juste pour faire part(en passant) de ce ressenti de racisme dans une partie de la communauté qui bien souvent ressemble a ceux qu’ils dénoncent, autrement dit un racisme bête et de convenance.
        Vous me répondrez peut être que nous ne sommes pas moins français que les autres, donc pas moins racistes que les autres, je vous répondrais qu’en tant que juifs nous avons une plus grande responsabilité morale que les autres et que nous sommes dépositaires de hautes valeurs a portée universelle qui n’ont nulle besoin d’un packaging lepéniste, buissonien ou encore mélenchonien.

        • “Cet antisémitisme est différent de l’antisémitisme d’extrême-droite et suprématiste blanc qui vous est cher” : je crois que Mike verse dans le procès d’intention fascisant qui ne l’honore pas. Rien à répondre à ce genre d’invective sectaire et fort présomptueuse qui jette ses contradicteurs dans la reductio ad hitlerum à n’en plus finir. C’est misérable et sans intérêt. Ce sera là son témoignage des “valeurs universelles” dont il serait porteur : eh bien bravo! Je faisais simplement remarquer qu’à ce stade d’une enquête qui, probablement, sera rapidement enterrée, être catégorique n’est pas d’une grande utilité et qu’on devra sans doute se contenter d’une description très vague et générale faite par ce jeune (sans ajout certifié de “religion”). Si une remarque vous dérange, traitez celui qui la tient de suppôt du Ku Klux Klan ou de Nazi, le débat s’en trouvera renforcé et grandement enrichi. Un test intéressant sur la culture “antiraciste” de supermarché qui inonde le climat en France.

          • Vous m’accusez de vous faire un procés d’intention que vous meme me faites en me classant dans l’international antiraciste ou antiraciste de supermarché pour qui le seul antisemitisme possible serait celui de l’extrême droite.Decidement vous avez une lecture bien a vous de ce que je dis.
            Avant de s’offusquer il faut déjà commencer par balayer devant sa porte et peser les mots avec lesquels on s’adresse à l’autre. Ce serait plutôt votre vision qui ne supporte aucune contradiction, preuve en est vos nombreuses réactions valants vérité absolue et classant vos contradicteurs dans le “camp du mal”. Une sorte de dictature de votre vérité qui semble ne pouvoir souffrir d’aucune remise en cause.

            Quant aux valeurs universelles dont je serais porteur(à moi tout seul?!) et que je semble déshonorer, je vous laisse porter le jugement qui vous arrange, je n’aimerais pas vous contrarier plus que cela.
            Bonne journée.

          • J’ai mentionné la logique selon laquelle cet article purement factuel, voire compte-rendu d’incident et point, est rédigé. Depuis sa parution, on n’a affaire qu’à de l’interprétation du titre ou de la description faite dans l’article par le jeune de 13 ans. “Il ne faut pas dire ceci”, “il ne faut pas dire cela”, “leur couleur importe peu c’est leur religion la cause”, chose avec laquelle 90% des gens à peu près de bonne foi finiront par s’accorder.

            N’empêche que ce message de signalement d’incident tourné en article est purement descriptif, le reste est pure interprétation. Je ne vois pas bien en quoi cela vous dérange (qu’on les décrive par la description apportée par le jeune), ainsi que beaucoup disant que le “titre est stigmatisant” depuis qu’il est paru. Il serait péremptoire de reprendre votre suggestion : “Musulmans”, sinon qu’on a des indices d’une “influence” de cette culture (assez dénoncée par ailleurs dans ces colonnes, contrairement à ce que laisse penser votre intervention qui est là pour nous rappeler, comme les précédents ce qu’il “faudrait dire”), absolument pas la preuve dans le cas d’espèce.

            PS : l’internationale antiraciste est le camp du bien absolu, des professeurs de vertus, et non du “mal absolu” selon la doxa. Et peut-être que cette tirade générale ne s’adressait pas (directement) à vous, mais à plusieurs intervenants traitant le titre de “stigmatisant”. Et dire : “différent de l’antisémitisme d’extrême-droite et suprématiste blanc qui vous est cher », excusez du peu, mais c’est franchement tenir le destinataire du message pour un sacré suprématiste blanc et le ranger absolument dans le camp du “mal absolu”! Non, il ne m’est pas cher du tout. Je dirais même que si ça ne tenait qu’à moi, il ne vaudrait pas un clou dans le cercueil. Et ensuite, qui vous dit que je suis “Blanc”?

          • Bon! je retire le “qui vous est cher”.
            C’était une manière de m’insurger contre le discours de journaleux qui tendent a faire passer l’antisémitisme blanc-suprématiste-catholique pour moins dangereux que l’antisémitisme musulman, oubliant qu’actuellement il est juste en mode veille. Ils le font en réaction a cette bien-pensance qui interdit toute critique de l’islam par peur d’être taxé d’islamophobes et je partage complètement cette réaction. Simplement, il ne faut pas non plus être oublieux de l’histoire. Et effectivement l’antisémitisme agissant aujourd’hui est a dominante musulmane (ou) émanant de populations d’origine africaine,maghrébine,ou encore de catégories de personnes n’ayant pas finit de faire le deuil de leurs problèmes identitaires,coloniaux,sociaux ou autres. Dans les quartiers, il est devenu une sous culture a part entière capable de fédérer des populations qui en temps normal ne s’apprécient pas plus que ça. Il n’y a qu’a observer le racisme anti-noir dans les pays arabes pour s’en rendre compte.

            Peu me chaut que vous soyez noir, blanc ou métisse. Il y aura toujours des noir plus blanc que blanc et vice versa. je ne dis pas ca pour vous faire entrer dans cette catégorie!

            D’autre part, je partage complètement vos réactions pertinentes sur l’autre article traitant d’Eric Zemmour, comme quoi..

            Par contre, je ne vois pas en quoi je serais inondé d’une culture antiraciste de supermarché comme vous dites. Peut etre suis-je aveugle? Dans ce cas éclairez moi.

          • Inondés, nous le sommes tous, notamment lorsqu’il aurait fallu ne pas “stigmatiser”. Alors qu’on ne peut que condamner des agissements tels que ceux subis par ce jeune de 13 ans. Les deux formes classique (chrétienne et d’extrême-droite) et plus religieuse islamique d’antisémitisme sont également condamnables, se complètent et s’éclairent l’une l’autre. C’est un remixage.

    • Bravo! J’approuve à 100% votre mise en garde contre la banalisation de certains propos racistes au sein de la communauté. Il faut absolument les dénoncer et s’en démarquer chaque fois que nous les entendons

  3. Il doit s’agir de la synagogue de Chivté Israel cité Moynet dans le 12ème et pas de la rue Voynet qui n’existe pas.

  4. Eliezer, les mots ont un sens. Justement, stigmatiser est une condamnation publique. A quel titre faudrait-il rejeter toute stigmatisation? Faut-il, à ce point, faire attention quand on dit la vérité? Dire qu’un maghrébin est un Africain est une erreur sémiologique car le déterminant d’un Maghrébin n’est pas d’être Africain. Quand un acte antisémite a lieu en France, il est systématiquement le fait de populations d’origines identifiées. Durant les opérations sur Gaza en 2014, qui manifestait à Paris, à Sarcelles, aux cris de “mort aux Juifs?” Est-ce stigmatiser (à tort!!!???)que d’identifier que les populations subsahariennes sont, en France, largement islamisées? Est-ce stigmatiser que d’identifier Coulibali à l’hypercasher pour ce qu’il est? Refuser de dire la vérité sous prétexte de favoriser le racisme est un double erreur. C’est une double erreur parce qu’au delà de la simple vérité-vraie, le discours antiraciste est un outil islamique qui vise à faire accepter l’Islam comme LA pensée idéologique antiraciste qui pourra ainsi s’imposer à l’Occident dès lors que l’antiracisme sera accepté comme valeur première. La valeur universaliste de l’Islam pourra s’imposer et il faudra s’y soumettre.
    Donc, jusqu’à preuve du contraire, les Juifs marocains ne sont pas des Africains. A moins que les Juifs d’Europe soient des aryens? Et tout au contraire, Africains ne signifie pas Noirs quand il s’agit d’identification, d’identité. En France, la communauté antillaise marque véritablement la différence.
    L’article est factuel. Il ne faudrait pas évoquer l’origine des assaillants? Ce serait ne pas évoquer la cause de l’assaut, qui, n’est pas maghrébine et c’est un fait important.

  5. Est-ce qu’un tel titre n’est pas stigmatisant? C’est comme si juif c’est tout sauf les africains ou alors il y a les juifs d’une part, et les africains de l’autre. Je peux vous dire que nous avons une importante communauté juive aux Maroc. Jusqu’à preuve du contraire, ce sont des africains. à Moins que plus grave encore, africain signifie noir. Les juives doivent rejeter tout racisme et toute stigmatisation. Nous savons ce que ça entraine. Kol touv

    • Nommer les gens ou leur allure devient “stigmatisant”! Vous êtes sûrement partisan de la description de l’agression par “la nuit tous les chats sont gris”. Ou en fait ce jeune Juif portant kippa donc agressé parce que Juif eh bien n’a finalement été agressé par personne. Des êtres transparents, des courants d’air. Vous avez l’art de retourner l’agression contre l’agressé. On devrait enfermer la victime, vous ne pensez pas?

    • Il reste environ 4.000 juifs au Maroc, ça n’a rien d’une “importante communauté”. Non seulement il n’y a plus de juifs “africains” mais il ne viendrait à l’idée de personne aujourd’hui en France de penser à un juif quand on parle d’un africain. Et pour cause.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.