Les forces syriennes entreront à Afrin demain©

0
534

Les forces syriennes entreront à Afrin demain

Kurdish politician: Syrian forces to enter Afrin tomorrow

 

ERBIL, Région du Kurdistan  — Les forces syriennes entreront à Afrin lundi 19 février, selon un homme politique kurde en Syrie.

“Les Forces Démocratiques Syriennes et le régime de Damas sont parvenus à un accord”, a déclaré Sheikho Bilo, un responsable du Parti d’Unité Démocratique Kurde de Syrie (le PYDKS), à Rudaw dimanche.

Cette annonce survient au bout d’un mois d’agression turque contre Afron, un canton à domniante kurde dans le nord-ouest de la Syrie, Ankara ne parvenant difficilement qu’à contrôler 8% du territoire de ce district de la province d’Alep.

“Cet accord consiste à protéger les frontières” a expliqué Bilo, en ajoutant que “cet accord n’a qu’un aspect militaire”.

Le PYDKS a des relations étroites avec les YPG du nord de la Syrie, mais il ne fait pas partie de la coalition dirigeante (TEV-DEM) de la Fédération du Nord de la Syrie que les Kurdes désignent comme le Rojava.

Les YPG sont la branche armée du Parti de l’Union Démocratique (PYD). Ils constituent la force dominante du nord de la Syrie, appuyées par la coalition mondiale dirigée par les Etats-Unis, dans le but de vaincre Daesh dans l’Est de la Syrie.

Autant le gouvernement syrien que le PYD ont fait des déclarations préalables qui faisaient allusion à une probable présence de l’armée syrienne dans Afrin.

Le vice-Ministre des affaires étrangères de Syrie a appelé Kurdes et Arabes d’Afrin à s’unir contre l’agression turque de l’opération Rameau d’Olivier.

“Afrin fait intégralement partie de la République Arabe Syrienne”, a déclaré mercredi, le Vice-Ministre des Affaires étrangères, Faysal Mikdad, selon l’agence d’Etat syrien SANA.

“Nous affirmons que l’Armée Arabe Syrienne défendra chaque pouce du territoire syrien et la Syrie redeviendra unifiée comme elle l’a été tout au long de l’histoire”, a t-il ajouté, tout en exprimant son respect envers Afrin.

Damas travaille pour repousser l’offensive urque sur le territoire syrien, a t-il dit.

Rezan Hado, conseiller médiatique des YPG a déclaré vendredi soir que ces forces souhaitent la bienvenue à tout citoyen syrien qui vient à Afrin et combat à leurs côtés, y compris les forces d’Assad.

Au cours de ces sept ans de conflit, les combattants kurdes et du régime syrien ont jusqu’à présent évité de se lancer les uns contre les autres dans des batailles de grande ampleur en vue de la conquête de territoires. C’est, néanmoins, arrivé, à quelques reprises, à Hasakah ou Qamishli.

Par Rudaw le 18/02

rudaw.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.