Un nouvel Israélien de marque : le baron Edouard de Rothschild.

    0
    317

    Il fait son Alya le 4 août 2010, le baron Edouard de Rothschild, le principal actionnaire du journal français Libération, comme l’a indiqué mardi le quotidien Yédiot Aharonot. Homme d’affaires français, et figure importante de la communauté juive de France, le baron Edouard de Rothschild est le fils du baron Guy de Rothschild, qui fut le président de la banque Rothschild et Cie.

    Edouard de Rothschild est ami avec Nicolas Sarkozy et son épouse Cécilia “depuis longtemps”. Il est même arrivé au président de France Galop, où il a succédé à Jean-Luc Lagardère, de passer ses vacances avec le couple à La Baule. Le descendant des célèbres banquiers rappelle quoi qu’il en soit au journal Le Monde qu’il “ne fait pas de politique” et qu’il a autant d’amis à gauche qu’à droite. Son entrée au capital de Libération à l’automne 2004 l’y a peut-être aidé.

    Selon Yédiot Aharonot, le nouvel Israélien n’abandonnera pas ses affaires en France et vivra une partie du temps dans sa maison de Tel-Aviv.

    Le journal a ajouté que le baron de Rothschild doit rencontrer mardi le président israélien Shimon Peres à sa résidence à Jérusalem. La famille Rothschild a contribué financièrement aux débuts du sionisme au siècle précédent.

    Edouard de Rothschild a une fortune évaluée à plus de 300 millions d’euros, selon le magazine Challenges.

    ===================

    Édouard de Rothschild, né le 27 décembre 1957 à Neuilly sur Seine, membre de la famille Rothschild, est un homme d’affaires français.

    Il est le fils du baron Guy de Rothschild et le demi-frère de David de Rothschild, fondateur de la banque d’affaires Rothschild & Cie. Il s’est marié à Mathilde Coche de la Ferte en 1981, puis en secondes noces à Arielle Marie Malard en 1991. Il est père de trois enfants : David, Aliénor (la soeur jumelle de David) et Ferdinand1.

    Il étudie au lycée Condorcet.
    Licencié de droit de l’université d’Assas, il obtient un MBA finance à l’université de New York.2

    En 1987, il entame une carrière de banquier d’affaires dans un petit établissement financier de Wall Street “Wertheim and C°” avant d’intégrer Rothschild & Cie dont il deviendra l’un des associés-gérants en 1993. Il participe à d’importantes opérations de fusions-acquisitions aux côtés de son demi-frère, notamment le rachat de Pathé par Jérôme Seydoux et de la banque Rivaud par l’homme d’affaires breton Vincent Bolloré.

    En 2003, après une année sabbatique, il quitte les fonctions opérationnelles pour prendre la présidence de son conseil de surveillance.

    Parallèlement, il poursuit la vocation hippique paternelle. Il est cavalier international de concours de saut d’obstacles (CSO) et entretient une quinzaine de poulinières confiées principalement à l’entraîneur André Fabre. Il a d’autre part, gagné de belles victoires aux Etats-Unis dont la course du Beverly D. avec le cheval “England’s Legend” entrainé par Christophe Clement. Ses chevaux courent, depuis 1985, sous les couleurs inversées (casaque jaune toque bleue) de celles de son père (casaque bleue toque jaune). Le 18 décembre 2004, il succède à Jean-Luc Lagardère à la présidence de France Galop.

    Par l’intermédiaire du Holding financier Jean Goujon, qu’il contrôle, il devient, en 2006, l’actionnaire de référence du journal Libération, exigeant le départ de Serge July (son directeur historique) et de Louis Dreyfus (son directeur général). La fortune de David de Rothschild et d’Edouard de Rothschild est estimée par le magazine Challenges en 2007 à 315 millions d’euros. Cf http://www.challenges.fr/classements/fortune.php

    Il a fait partie de la commission exécutive du CNPF.

    Ami de Nicolas Sarkozy, il est, par ailleurs, membre du Polo de Paris, du Cercle Interallié et du club Le Siècle.

    Source
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_de_Rothschild

    1 COMMENT

    1. Welcome Home, Sir.

      Bienvenue chez vous.

      Merci à vos ancetres d’avoir aidé comme beaucoup d’autres juifs de l’époque et du présent à créer et conserver Israel, là ou mon pere est entérréssé et a vécu et quand d. l’ apellera ma mere qui vit la bas avec beaucoup d’autres depuis des années, y sera également enterrée.Et grace à D. je vais aussi demeurer et y etre entérré.

      Eric Jacob. B.

    2. Voila enfin un haut dirigeant de la communauté juive de France qui fait son alya, donne l’exemple et dément d’une façon spectaculaire le vieux dicton qui définissait ainsi un sioniste: “un juif, qui demande de l’argent à un deuxième juif pour en faire partir un troisième en Israel”. Kol Akavod Monsieur de Rotshild et je vous souhaite autant de réussite en Israel que vous en avez connu en France.

    3. Un nouvel Israélien de marque : le baron Edouard de Rothschild.

      C’est un exemple à suivre !

      Voilà, une personne qui passe à l’action au lieu de prier, sans conviction, à chacune de nos fêtes cette lithanie : “L’année de prochaine à Jérusalem”.

      A qui le tour ? Léhitra’ot!

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.