Une présence ancienne des juifs en Chine-vidéos

1
843

Kaifeng, Chine (Crédit : CC BY-SA,drnantu/Flickr)

Au long des siècles, des Sinologues se sont penchés sur l’histoire peu commune d’une communauté juive installée en Chine depuis des millénaires, à Kaïfeng.

Pour quelle raison certains historiens ont-ils occulté une partie de l’histoire de cette communauté ? Quelle est la différence entre les Juifs de Kaïfeng (la plus ancienne communauté juive de Chine ) dont on a très peu parlé et les ressortissants des “Bené Menashé”, des “Kukis” ou des “Lembas” par exemple ?

Les différences entre ces groupes sont très importantes :
Les Juifs de Kaïfeng, (si on se base sur les stèles de pierre qui étaient apposées aux abords de la synagogue) sont arrivés à une époque très reculée et, seulement par recoupements, on peut arriver à supposer qu’eux aussi sont arrivés en Chine à cause de l’exil de Salmanasar en 770 avant l’ère chrétienne.

Sur l’une des stèles on peut évaluer leur présence avant – 226 et personne n’est en mesure de déclarer de quelle tribu ils sont originaires. Les Bené Menashé et les Kukis affirment qu’ils sont en Inde depuis 2700 ans et qu’ils appartiennent à la tribu de Menashé et pour les Lembas, ils affirment être issus de la “tribu des prêtres”.

Sur le plan éducatif, les Bené Menashé, les Kukis ou les Lembas n’ont pas eu à souffrir d’interruption dans l’instruction religieuse des jeunes ni dans l’observation des mitsvoth telles que la circoncision ou la célébration des mariages, ni dans l’observation de la casherouth car ils ont toujours eu des mohalim ou des shohatim et ont pu donc conserver les rites ancestraux au contraire des Juifs de Chine qui ont été contraints par manque de “cadres spirituels”, par manque de moyens et d’appuis financiers d’abandonner la pratique de facto mais ont tenté de conserver certaines coutumes et surtout savent qu’ils sont Juifs et qu’ils ont un lien avec Jérusalem, vers laquelle ils aspirent à “monter” pour y retrouver leurs racines ancestrales.

Il est question ici des Juifs de Kaïfeng et non pas de ceux de Pékin ou de Shanghaï dont l’origine est souvent beaucoup plus traçable car ils sont parfois arrivés en Chine avant ou pendant la Seconde Guerre mondiale fuyant l’Europe Nazie ou les exactions soviétiques.

Les Juifs de Kaïfeng n’ont pas vécu en cercle fermé car, ils ont souvent cédé aux coutumes locales en prenant pour seconde femme ou comme concubines des femmes chinoises qui se convertissaient pour pouvoir convoler sans que cela ne les gêne car les notions de religion monothéistes n’ont été découvertes qu’après l’implantation de missions chrétiennes en Asie, au XVIIème siècle et l’immigration de musulmans dès le VIIIème siècle.

Ce manque de cadres communautaires juifs a entraîné le fait que les Juifs de Kaïfeng ont souvent été des proies faciles pour les “porteurs de bonnes paroles” musulmans ou chrétiens à telle enseigne que au XVIIIème siècle époque à laquelle la splendide pagode-synagogue existait encore avaient déjà été consacrées des mosquées et des églises.

Résultat de recherche d'images pour "Juifs de Kaifeng"

Centre juif a Kaifeng

Aujourd’hui, quelques jeunes gens ou jeunes couples ayant immigré en Israël et avoir été convertis comme il se doit vivent en Israël et espèrent toujours pouvoir y accueillir leurs familles prochainement. On ne sait toujours pas de quelle tribu ils sont issus mais, ils se réclament d’ascendance juive et eux aussi, semble-t-il, depuis 2788 ans…….

CAROLINE ELISHEVA REBOUH

caroline-rebouh-les-juifs-de-chine

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.