Une gifle pour les familles des victimes des attentats: la relaxe de Jawad Bendaoud

1
425

La justice française a relaxé mercredi Jawad Bendaoud, qui comparaissait pour avoir logé deux des auteurs des attentats jihadistes du 13 novembre 2015 à Paris, alors que l’accusation avait requis contre lui quatre ans de prison.

“Il n’est pas prouvé que Jawad Bendaoud a fourni un hébergement à des terroristes (…) afin de les soustraire aux recherches”, a déclaré la présidente du tribunal, Isabelle Prévost-Desprez. Jawad Bendaoud, qui était jugé depuis le 24 janvier pour “recel de malfaiteurs terroristes”.Lire la suite sur lemondejuif.info

Au terme de trois semaines de procès, Jawad Bendaoud a été relaxé des faits de “recel de malfaiteurs terroristes”. Mohamed Soumah a été condamné à cinq ans de prison, tout comme Youssef Aït Boulahcen.

1 COMMENT

  1. En supposant qu’autrefois la justice ait pu exister en France, il faut se faire une raison aujourd’hui, ce n’est plus qu’un vœu pieu lorsqu’un musulman arabe ou africain est impliqué. Les institutions judiciaires vont s’ingénier à inventer tous les stratagèmes possibles soit pour le dédouaner, soit pour minimiser sa peine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.