Le Hamas a lancé samedi soir un ultimatum à Israël par l’intermédiaire de l’Egypte: l’arrêt des violences en échange du versement mensuel de 15 millions de dollars en provenance du Qatar, avec premier versement (en espèces) d’ici jeudi prochain.

Cet argent est officiellement destiné à payer les fonctionnaires du Hamas, mais il est clair qu’une partie serait détournée à des buts terroristes. Dans le cas contraire, prévient le Hamas, les provocations reprendront de plus belle vendredi prochain.

Cet ultimatum adressé par Yahia Sinwar, le chef du Hamas à Gaza, intervient après que le Premier ministre Binyamin Netanyahou ait imposé la reprise des fournitures de carburant qatari dans l’espoir de voir les choses se calmer.

Mais la logique terroriste est inverse: la faiblesse appelle la hausse des revendications.

Israël n’a pas encore réagi à ce nouveau chantage mafieux de la part de l’organisation terroriste.

Le but du Hamas est clair: contourner les sanctions imposées par Abou Mazen, parmi elles le blocage des salaires transférés pour le paiement des fonctionnaires.

Le gouvernement israélien devra donc choisir d’aider le Hamas ou l’Autorité Palestinienne…

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.