The border police run an exercise, while they train for chemical , biological or atomic. warfare. Feb 14 2011. Photo by Nati Shohat/Flash90. *** Local Caption *** îâá éøåùìéí àéîåï àáë çìéôåú îéâåï àéîåï úéøâåì úøâéì

L’unité d’ingénierie des opérations spéciales « Yahalom » a créé à cette fin un nouveau bataillon appelé  Seyfan, qui a rejoint la semaine dernière l’unité pour son premier exercice de formation.

Une nouvelle unité sera créée l’année prochaine, selon des sources militaires. À ce moment là, Yahalom déménagera de sa base près de Petach Tikvah pour le Camp Julis dans le sud d’Israël.

Les forces militaires qui se battent pour le compte du gouvernement syrien ont à maintes reprises, utilisé des armes chimiques contre la population civile syrienne, pendant la guerre civile en cours, non loin de la frontière nord d’Israël.

En outre, il a été récemment démontré que l’organisation terroriste de l’État islamique (Da’esh), pouvait aussi avoir commencé à utiliser des armes chimiques, dans certaines de ses opérations. Dès 2015, Daesh faisait du trafic d’armes chimiques en Europe, selon un rapport parlementaire de l’Union européenne.

Hana Levi Julian- Jewish Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.