Chana Henkin, la mère de Eitam Henkin, lâchement assassiné avec sa femme, raconte les moments après la tragédie qui a laissé leurs enfants orphelins.

64700442971082640360no

La Rabbanit Chana Henkin, la mère de Eitam Henkin, s’est confié suite à l’attaque terroriste dont ont été victimes son fils et sa femme, Naama.

Jeudi dernier, la famille Henkin se réunissait dans la soukka de Eitam et Naama à Neria. Rien ne présageait la terrible tragédie qui aurait lieu quelques heures plus tard, laissant derrière une famille sinistrée. « Je me souviens que nous avons mangé et ri », raconte-t-elle. « Il y avait des hot-dogs et des poitrines de poulet, et pour le dessert, ils ont préparé un gâteau. Voilà ce que chaque famille fait pendant Chol Hamoed. Nous sommes partis vers quatre heures. Nous sommes allés à Jérusalem, et Eitam, Naama et les enfants sont allés voir des amis à Elon Moreh, » dit-elle.

« C’est est un groupe d’amis extraordinaire, qui a gardé contact depuis l’âge de 15 ou 16 ans, même si chacun est allé dans sa propre direction. Ils ont toujours fait en sorte de se rencontrer de temps en temps ». Mais à 21 heures, alors qu’ils se rendaient à la maison, Eitam et Naama ont été abattus, et leurs quatre enfants – Matan, 9 ans, Nitzan, 7 ans, Neta, 4 ans, et Itamar, âgé de 9 mois – dont certains ont été témoins de l’horreur, ne sont pas blessés. « Ils étaient là. Certains dormaient mais d’autres se souviennent », explique Chana.

Fondatrice et patronne du centre Nishmat pour l’étude avancée de la Torah pour les femmes et considérée comme l’une des pionnières à avoir étudié la Torah, a du mal à se souvenir du moment où elle a reçu les nouvelles déchirantes de l’attaque. « J’étais à Jérusalem quand on m’a appelé », dit-elle d’une voix tremblante. Elle est de suite passée prendre Hila Armoni, la mère de Naama, et a emmené les enfants à Itamar puis, de là, chez elle à Peduel.

Le témoignage des enfants sur l’horrible incident est encore confus. Channah dit que « ce qu’ils disent ne peut pas être compris. L’injustice faite à ces enfants ne viendra que dans les années à venir. Ce n’est pas comme s’ils allaient vivre sans leur père ni leur mère pour un jour, deux jours, une semaine ou deux. Ils ne verront plus leurs parents de toutes leurs vies ». Elle ajoute: « Nous avons immédiatement réalisé que les enfants ont besoin de soins sérieux. Ils sont devenus les enfants de chacun d’entre nous, les enfants d’Israël ».

« Nous avons eu des réunions de la famille pour leur éducation et nous essayons de trouver la meilleure façon de veiller sur eux et de les élever comme Eitam et Naama auraient aimé», dit-elle.

Elle comprend ce que l’avenir réserve à ses petits-enfants. «Nous sommes là pour les élever du mieux possible à la manière dont leurs parents les auraient élevés. Je tiens à souligner que nous avons subi une perte énorme. Nous ne sommes pas en faveur de la vengeance personnelle, mais exigeons que le gouvernement assure la sécurité de ses citoyens. »

www.eretzaujourd’hui

Afin d’aider les six orphelins de la famille Henkin, une campagne de dons a été lancée sur Internet

Le site One Family Together a lancé une campagne pour venir en aide aux enfants Henkin en leur offrant un soutien émotionnel et financier dans les mois et les années qui viennent afin de leur assurer un futur encourageant malgré les circonstances.

L’organisation One Family a pour objectif de venir en aide aux familles victimes d’attaques terroristes.

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires