An outdoor screen shows a picture of Al Jazeera journalist Shireen Abu Akleh and Arabic that reads, "goodbye Shireen, the voice of Palestine," at the center of the West Bank city of Ramallah, Wednesday, May 11, 2022. Abu Akleh was shot and killed while covering an Israeli raid in the occupied West Bank town of Jenin early Wednesday. (AP Photo/Nasser Nasser)

Tsahal n’ouvrira pas d’enquête criminelle sur la mort de Shireen Abu Akleh

Abu Akleh, 51 ans, de Beit Hanina, a été touché par une balle dans la tête alors qu’il couvrait un raid de Tsahal qui a vu de violents affrontements entre les forces et des hommes armés palestiniens dans la ville de Jénine (Cisjordanie, Judée Samarie).

Les Palestiniens font leurs adieux à la journaliste d'Al Jazeera Shireen Abu Akleh, qui a été tuée lors d'un échange de tirs réels entre Palestiniens et Tsahal à Jénine, à Ramallah en Cisjordanie, le 12 mai 2022. (Crédit photo : REUTERS/MOHAMAD TOROKMAN)Les Palestiniens ont fait leurs adieux à la journaliste d’Al Jazeera Shireen Abu Akleh, qui a été tuée lors d’un échange de tirs réels entre Palestiniens et Tsahal à Jénine, à Ramallah en Cisjordanie, le 12 mai 2022.(crédit photo : REUTERS/MOHAMAD TOROKMAN)

 

L’armée israélienne n’ouvrira pas d’enquête criminelle sur la mort de la journaliste d’al-Jazeera Shireen Abu Akleh , tuée lors d’une opération militaire à Jénine la semaine dernière.

Abu Akleh, 51 ans, de Beit Hanina, a été atteint d’une balle dans la tête alors qu’il couvrait un raid de Tsahal qui a vu de violents affrontements entre les forces et des hommes armés palestiniens dans la ville cisjordanienne de Jénine mercredi.

« Compte tenu de la nature de l’activité opérationnelle, qui comprenait des combats intenses et de nombreux échanges de tirs, il a été décidé qu’il n’était pas nécessaire d’ouvrir une enquête de la police militaire à ce stade », lit-on dans un communiqué fourni au Jerusalem Post.

« La décision a été prise conformément à la politique d’enquête de Judée-Samarie, telle qu’approuvée par la Cour suprême, selon laquelle elle exige l’ouverture d’une enquête pénale sur la mort d’un Palestinien au cours d’une activité opérationnelle avec combat réel, à moins qu’il n’y ait suspicion réelle d’une infraction pénale », ajoute le communiqué.

Une enquête sur la fusillade est menée par le chef de la brigade commando, le colonel Meni Liberty.

Le corps de la journaliste d'Al Jazeera Shireen Abu Akleh, qui a été tuée lors d'un échange de tirs réels entre Palestiniens et Tsahal à Jénine, est amené dans les bureaux de la chaîne d'information à Ramallah en Cisjordanie, le 11 mai 2022. (crédit : ABBAS MOMANI/PISCINE VIA REUTERS)Le corps de la journaliste d’Al Jazeera Shireen Abu Akleh, qui a été tuée lors d’un échange de tirs réels entre Palestiniens et Tsahal à Jénine, est amené dans les bureaux de la chaîne d’information à Ramallah en Cisjordanie, le 11 mai 2022. (crédit : ABBAS MOMANI/PISCINE VIA REUTERS)

L’armée a déclaré qu’elle était entrée à Jénine afin de procéder à des arrestations et qu’elle avait été accueillie par « des tirs généralisés et incontrôlés », ainsi que par des tirs précis et des engins explosifs improvisés lancés vers les troupes. Abu Akleh a été tué vers la fin du raid à la périphérie de Burqin près de la ville de Cisjordanie.

Selon un rapport de Haaretz , il y a eu six cas différents où les troupes israéliennes ont ouvert le feu sur des Palestiniens armés qui se trouvaient près d’Abu Akleh.

Selon l’enquête préliminaire, s’il reste impossible de déterminer l’origine de la balle, plusieurs possibilités auraient pu entraîner sa mort. Une possibilité était que dans le cadre de la tentative de frapper les troupes, des hommes armés palestiniens aient tiré des centaines de balles à partir de plusieurs points.

L’autre possibilité, selon eux, était qu’une force de Tsahal ait tiré plusieurs balles d’une fente spéciale dans leur jeep à travers une lunette de visée vers les hommes armés.

« Il reste la possibilité » que la journaliste qui se tenait près des hommes armés « ait été touchée par les tirs de la force contre les terroristes », a déclaré l’armée, ajoutant qu’elle se trouvait à environ 200 mètres des troupes.

Tous les témoins palestiniens, y compris les autres journalistes qui l’accompagnaient, ont nié qu’il y avait des hommes armés dans les environs et ont reproché aux soldats d’avoir tiré sur elle.

Israël a demandé une enquête conjointe avec les Palestiniens, affirmant que la balle devait être analysée par des experts en balistique pour pouvoir tirer des conclusions définitives.

Les responsables palestiniens ont refusé, affirmant qu’ils ne faisaient pas confiance à Israël, et ont invité d’autres pays à se joindre à l’enquête.

Bien que les Palestiniens aient continué à refuser de travailler avec Israël concernant l’enquête sur sa mort, « obtenir la balle pour un examen balistique professionnel peut déterminer entre les options », a déclaré l’armée.

Bien qu’il n’ait toujours pas été déterminé qui a tiré la balle qui l’a touchée, sa mort a déclenché l’indignation internationale contre Israël et les forces de Tsahal.

Jforum avec www.jpost.com et  i24NEWS

1 COMMENTAIRE

  1. «  »Abu Akleh, 51 ans, de Beit Hanina, a été atteint d’une balle dans la tête alors qu’il couvrait un raid de Tsahal «  »

    ce n est plus une femelle palos ??

    un transgenre sans doute…..
    et la photo, trafiquée, la montrait dans un cercueil, a la mode chrétienne
    sur ces photos grosse modif, elle est sortie du cercueil et baladée en linceul, sur une civière a la mode musulmane

    sacrés trafiqueurs menteurs d arabes !!

    faut dire que ils ont l assentiment de toute l europe
    qui n a jamais cessé de haÏR NOTRE pEUPLE

    On le decouvre depuis deux jours avec la nomination de la « cosmopolite » Mme Borne-stein

    j en rigole prévoyant une france ou l Islam sera religion des tas -de merde-dans moins de10 ans

    car pour « LUI »mille ans sont comme un jour….il vient a peine d apprendre l infamie dela Shoah, et il va durement punir la France des Pétain, Laval, Brasillach, Celine et des concierges qui dénonçaient les Levet du 4 eme étage, comme etant des Lévy

    vieille haine, due a une abominable et inextinguible jalousie envers les juifs, due a cet encu.. de Saint Louis
    qui fut canonisé pour avoir brulé 30 charettées de Talmud….

    et mon kif c ‘est de savoir qu il est mort a la Goulette, d une dysenterie qui l a vidé en quatre jours

    on a prétendu qu il avait la peste ubonique (sa mère) dont il était plus « honorable » de crever qu en chier son caca
    il couchait sur un lit de cendres qui accueillait ses diarhées abominables

    bien fait!

    il fut eviscéré et conservé dans du vin pour pouvoir l inhumer en France

    Cheh ! comme disait ma grand mère 😆

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.