Maya Nahum. Le 6 novembre sera inaugurée à Sarcelles “l’Allée Jeanine et André Nahum”

Inauguration de l’Allée Jeanine et André Nahum à Sarcelles

A Sarcelles, le 6 novembre prochain, aura lieu l’inauguration de l’Allée Jeanine et André Nahum.

André Nahum est plus connu que son épouse Jeanine, alors pour une fois, elle sera en premier sur la plaque, une manière d’honorer ces femmes d’avant, souvent restées dans l’ombre et pourtant si lumineuses.

Arrivé de Tunisie sans rien, le couple s’installe avec ses trois enfants à Sarcelles en Janvier 1962.

Ces pionniers du Grand ensemble ne le quitteront jamais.

André Nahum fut Médecin, écrivain, animateur de radio à Judaiques FM.

Toujours dans un esprit humaniste, juif et universaliste, on ne compte pas le nombre d’associations qu’il a créées ou desquelles il fut membre.

Pour n’en citer que quelques-unes : Il a contribué à fonder la Communauté israélite (lACIV) de Sarcelles dont il sera le Vice-Président, il a re-créé l’AMIF (Association des Médecins Israélites de France), il fut membre actif de WOJAC (Organisation mondiale de juifs originaires des pays arabes) etc.

Il fut aussi maire adjoint de Sarcelles mais, homme libre et rebelle, il entrera en conflit avec le maire et quittera cette fonction.

Jeanine Nahum , elle, est née Jeanine Augé, dans une famille qui va être célèbre dans la Résistance : un de ses oncles, Albert Augé, sera chef de gare à Caen pendant le débarquement et selon Cornelius Ryan dans Le jour le plus long, il sera chargé de faire sauter le réservoir de la Gare.

Le père de Jeanine, contrôleur à la SNCF, cachera des résistants dans les trains.

Avec ce pedigree, à 19 ans, soutirant l’autorisation de ses parents car elle était mineure, elle s’engage comme ambulancière dans l’armée de De Lattre de Tassigny.

Cela la conduira du front d’Alsace à l’Allemagne et l’Autriche. Elle évacuera les blessés et les morts et participera à l’évacuation du camp de concentration de Mauthausen.

Elle en sortira traumatisée et transformée à jamais.

Jeanine Augé Nahum recevra la Croix de guerre avec citation pour acte de bravoure puis, à la fin de sa vie, la Légion d’Honneur.

En effet, à Wiessenthal (Allemagne) son ambulance fut touchée par un obus lancé d’un avion allemand. Elle n’hésite pas alors à se jeter dans les flammes pour sauver sa co-équipière ainsi que les blessés qu’elles transportent. Elle tentera en vain de dégager son ambulance du dépôt d’essence en flammes et dans lequel elles étaient venues s’approvisionner. IL fallait sauver aussi les véhicules !

Rentrée à Paris, elle reprend des études et c’est alors qu’elle rencontre André Nahum, étudiant en Médecine, qui l’emmènera vivre chez lui, à Tunis.

Discrète et généreuse, Jeanine Nahum n’a cessé de faire le bien autour d’elle à Sarcelles. Elle y a animé une section de la Wizo, s’occupait aussi bien de ceux qui ne possédaient rien que des animaux à la SP. Sans oublier bien sûr, sa présence fidèle aux réunions de l’Association Rhin et Danube, commémorant la 1ère Armée française du Maréchal Delattre De Tassigny.

Jeanine et André Nahum ont passé un demi-siècle à Sarcelles. Ils ont vu naître le Grand Ensemble, ont cru à l’utopie de cette ville aux 70 communautés qui se découvraient, se rencontraient, se respectaient, et s’appréciaient. Ils ont vu la ville se transformer peu à peu et se dégrader. Ils ont vu leurs amis, leurs voisins la quitter. Eux sont restés. Ils y sont enterrés.

Pour ces raisons, et bien d’autres, Jeanine et André Nahum méritent que leur nom soient inscrits dans la ville béton.

Maya Nahum
 
Jeanine et André Nahum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.