Rapprochement Juif – Palestinien sanctionné !

2
296

30 Palestiniens de deux villages, Wadi al-Nis et al-Khadar, se sont rendus mercredi à une fête donnée par leurs voisins dans l’implantation d’Efrat. Cette rencontre était organisée à l’occasion des grandes festivités annuelles juives de Souccot, – la Fête des Tabernacles – dans le Goush Etzion, en Judée, par Oded Revivi, chef du Conseil régional Yesha, principale organisation de habitants des implantations dans les Territoires disputés.

Suite à cette visite dans la “soucca de la paix”, les visiteurs arabes  ont été convoqués pour un interrogatoire par les services de sécurité de l’Autorité palestinienne, et sont toujours retenus trois jours après les faits, a dit ce responsable à l’AFP.

Efrat Oded Revivi se dit préoccupé par leur sort. “Trois jours ont passé et nos visiteurs de Wadi Nies sont toujours détenus”, a déclaré Revivi à JewishPress.com samedi soir. “Ils n’ont pas été libérés de la prison de l’Autorité palestinienne.

“On ne sait pas où ils sont détenus ni quel est leur état. Cela me choque de voir que les organisations humanitaires, les groupes de défense des droits de l’homme ne font aucun tollé au sujet de cette situation.

“Je suis également intrigué par l’indifférence des médias israéliens sur la situation de ces quatre Arabes, qui ont simplement exprimé leur désir de coexistence pacifique et de bonnes relations avec leurs voisins, et n’ont eut que des paroles de paix.”

La célébration dans la Soucca de la Paix a attiré plus d’une centaine d’invités ce mercredi, et a été l’occasion pour les dirigeants arabes de la ville voisine de Bethléem et Hébron de rencontrer de hauts fonctionnaires de Tzahal et de la police israéliennes, ainsi que d’autres personnalités de la région.

Revivi a dit à JewishPress qu’il tente d’intervenir au nom de ses hôtes arabes, mais «le fait que les groupes des droits de l’homme et des médias israéliens n’ont pris aucun intérêt à ce qui s’est passé est très inquiétant», dit-il.

Mohammed Taha, gouverneur adjoint de la ville de Bethléem, a invoqué la loi palestinienne qui proscrit toute normalisation avec les implantations. Les Palestiniens ont le droit de parler aux Israéliens, mais pas d”aller (dans les colonies), c’est inacceptable”, a-t-il dit sur la radio militaire israélienne.

Jewish Press

 

2 COMMENTS

  1. Ouah ! cela démontre les monstruosités de la politique de l’ autorité palestiniste !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Les dirigeants Israéliens doivent le clamer haut et fort afin de montrer le vrai visage de Abbas qui est loin d’être le” modéré”. Et quand on sait les couteaux dans le dos des ennemis d’Israël, il n’y a qu’une chose à faire et de façon drastique : Dénoncer , ne rien céder et mettre sur la table tous les documents et archives en possession afin de démontrer le burlesque de cette affaire inventée qu’est cette propagande depuis 1967. Les Juifs sont sur leurs Terres, et Jérusalem est la capitale toute d’Israël qui ne colonise aucune Terre mais bien au contraire, est colonisé en Judée-Samarie!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.