Pierre Saba – Persistance anti-israélienne sur France inter   


A nouveau, la station France Inter diffuse ses informations hostiles à Israël… par son journaliste spécialisé dans cette thématique : Anthony Bellanger et toujours dans le cadre de son émission intitulée « Histoires du Monde » 

L’ambassade d’Israël en France a réagi en précisant les détails rectifiant l’information tronquée. Bellanger se défend en invoquant sa source israélienne : le quotidien Haarez.
Ce n’est pas la première fois que Bellanger attaque dans son émission sur France Inter l’image d’Israël. Il s’en prend également à l’image des Juifs.
La dernière incise antisémite de Bellanger consistait à évoquer dans une de ses émission du second semestre de 2020 les « Juifs fanatiques » en parlant au micro et sans vergogne des pèlerins pacifiques et religieux juifs se rendant sur la tombe d’un grand rabbin enterré en Ukraine.
S’agissant de la source de Bellanger, elle ne saurait constituer une protection déontologique ni judiciaire. En effet, la reprise par Bellanger d’une information non-vérifiée, fausse ou mal traduite ne saurait l’exonérer de ses responsabilités professionnelles et civiles. Sa déontologie lui impose de procéder aux vérifications circonstanciées, même en cas de reprise. Compte tenu des infirmations vérifiables de l’ambassade d’Israël en France, il ne l’a manifestement pas fait.
S’agissant du caractère itératif des diffamations anti-israéliennes et antisémites diffusées à France Inter par Bellanger, il est stupéfiant de constater que ni les modérateurs de France Inter, ni la direction de France Inter, ni celle de Radio France, ni le conseil supérieur de l’audiovisuel ne réagissent « de motu proprio » ou sur une alerte émanant d’auditeurs ou de (groupe de ) personnes diffamées et offensées.
La grossièreté des attaques obsessionnelles de Bellanger contre Israël en général et les Juifs en particulier, la facilité de démontrer le caractère mal intentionné, erroné, répété et stigmatisant de ses allégations, la fébrilité et l’inutilité juridique de se cacher derrière une source de presse israélienne (Haarez) rendent le combat contre les diffusions publiques diffamatoires et racistes de Bellanger parfaitement aisées.
Bellanger est rétribué sur le denier public. C’est sur le trésor public, au mépris de sa déontologie et de la règle de Droit qu’il contribue au maintien du climat anti-israélien qui règne en France et à l’antisémitisme qui tue, blesse et modifie la vie et la scolarité des français juifs par la diffusion de représentations fausses et hostiles aux Juifs en général et à Israël en particulier.
L’utilisation des fonds publics à des fins de haine sur la base de faits non avérés et répétés contre Israël et les Juifs concerne les pouvoirs publics. Bellanger n’en est pas à ses premiers travers. Il est stupéfiant de ne lire ni entendre aucune remarque, contestation, plainte administrative ni judiciaire de la part des pouvoirs public
La mansuétude ou la complaisance ou l’appui qui entourent manifestement ses dérapages anti israéliens et antisémites constitue un encouragement à persévérer. C’est ce qu’il fait.
Espérons que le simple courrier expédié par le chargé d’affaires de l’ambassade d’Israël à la directrice de France Inter lui permettra a minima un droit de réponse et une rectification.
Si tel n’était pas le cas, il appartiendra à l’ambassade d’Israël de saisir l’autorité judiciaire en vue de rectification et de réparation. Il y va de l’honneur des faits, du Droit et de la déontologie du journalisme. Il y va de la paix civile. Les fausses expertises de Bellanger sur Israël et les épithètes antisémites qu’il accole aux Juifs dans son émission s’agrègent à la propagande anti-israélienne et à l’antisémitisme qui pullule en France en toute impunité. Les stigmatisations de Bellanger contribuent au désordre antisémite que subissent les Français juifs dans leurs vies quotidienne.
Il s’agit d’une prise d’otage anti-israélienne, anti-sémite, illégitime, et illicite opérée sur France Inter. Il est plus facile d’y réagir légalement que de subir les indignités proférées sur France Inter.

Pierre Saba

L’article Pierre Saba – Persistance anti-israélienne sur France inter est apparu en premier sur Tribune Juive.

Lire aussi https://infoequitable.org/pas-de-vaccin-pour-les-prisonniers-palestiniens-nouvelle-calomnie-anti-israelienne-sur-france-inter/

16 Commentaires

  1. Je constate presque chaque jour l’affirmation d’un anti-israélisme ouvert chez la plupart des « journalistes » de France inter lorsqu’il s’agit d’aborder la question du Proche-Orient, d’Israël ou de la Palestine. Je dis anti-israélisme mais souvent cela frôle l’antisémitisme sous couvert d’antisionisme. Par contre, les musulmans sont gâtés, en permanence. La France est en train de glisser tranquillement vers l’islamisation sans même s’en rendre compte et en affirmant la lutte contre l’islamisme. Tartufferie.

  2. Jusqu’à un certain point, le seul pays arabe qui n’était pas en guerre contre Israël, je veux dire guerre armée, c’était la francarabia, malgré une guerre « froide »

  3. La réelle question c’est « comment et pourquoi la France et son service public » sont désormais à inclure dans la liste des pays antisémites.
    En fait, ce pays est-il encore la France ?
    Même son climat a changé. Quant à la natalité « caucasienne », elle doit avoisiner les 0.2%…
    Il suffit de constater sa régression intellectuelle pour s’en convaincre.
    Comme disent nos Sages, celui qui est atteint de boulimie finira par se manger lui-même.
    0.2 % ne suffit pas, loin de là, pour conserver une souche identitaire.
    Dieu merci, nous avons où aller.
    Bonne année civile à tous.

  4. On peut aussi se demander si les autres informations diffusées par cette radio sont systématiquement vérifiées et fiables et ne correspondent pas à une opinion personnelle du journaliste.

  5. On ne peut qu’approuver la protestation de l’ambassade d’Israel aupres d’autorites francaises de l’audiovisuel, voire plus haut. Mais qu’est-ce qui permet a ce qui est une representation du gouvernement israelien d’exiger de la France ce que les autorites israeliennes s’interdisent de faire a l’encontre de Haaretz ? La publication repetee de calomnies envers Israel, regardee comme condamnable en France, ne le serait-elle pas en Israel meme ?

    • Vois soulevez un point qui pour être intéressant n’en est pas moins…secondaire. En effet, que ce pseudo- journaliste se serve du Haaretz ( comme l’Immonde le fait), là n’est pas le pb. Et ce n’est pas non plus le pb d’sraël.
      En revanche, la déontologie journalistique exigerait qu’une information ( et ici, elle n’est pas anodine) soit croisée avec d’autres sources diversifiées afin que les auditeurs se fassent une opinion. Ce que n’a pas fait le journaliste qui devient, par le fait, juge suprême, distribuant bons et mauvais points au gré de sa grille « morale », juste par nature. En ce sens, ce personnage suit bien la ligne politique son employeur qui, hors de tout débat démocratique, déverse, depuis des lustres, son venin grâce à nos impôts. Et là, en dehors d’une volonté politique, il n’y a pas de vaccin salvateur contre la mauvaise foi et le parti prix mortifère compte tenu de la situation franco- française.

      • Vous avez raison pour ce qui concerne France-Inter, et le fait qu’ils aient pris Haaretz pour source (un journal israelien ? vraiment ? ou un journal franco-international redige en hebreu ?) ne diminue en rien leur culpabilite. Mais le meme parti-pris systematique vaut chez Haaretz, et je pense excessif, au nom de la « pluralite des opinions », de laisser ce torchon se developper et accroitre son influence dans les pays europeens (France, Espagne, Irlande, …) hostiles a Israel.

        • Certes. Mais ne croyez pas que Le Haaretz soit seul responsable de « la réprobation d’israël ». Vous lui donnez beaucoup d’importance. On ne lit pas le Haaretz dans les banlieues ni dans les officines d’extrême droite ou d’extrême gauche. L’antisionisme pour ne pas dire plus) est autonome et dispose de nombreuses sources d’approvisionnement.

      • « Un bon foutage de gueule et promesse de mieux si affinité » est par contre Radical: voyez donc s’il vaut mieux finir dans une cave de la Gestapo ou copier un peu la Mafia dans ses Régulations souples et efficaces contre des SA pas plus courageux que les autres…? En ce temps, qui revient, les communistes empêchés par Staline et les juifs Impuissants de Profession, sauf en Affaires! ont fait le choix Moral…sic.! et les juifs continuent… »Légalisme béat et niais » dont les brutes se balancent éperdument.

  6. On ne compte plus les Bellanger les anderlin ,les Boniface et les 30000 journalistes ayant la carte professionnelle ,pour distiller la gaine de l état Juif depuis bientôt 3 générations .
    L état français ,premier responsable ,utilisé ses petits soldats ( les journalistes ) comme paravent qui cache sa politique d hostilité aux Juifs .
    Les procès bidons initiés par les organisations Juives démontrent que la justice en France fonctionne selon certains critères qui defavorisent la communauté Juive.
    Le grand problème reste que font les Juifs en France ?
    Il en reste environ 200000 , l autre moitié a définitivement disparu des radars…

  7. Rien d’étonnant à cela. Dès que nos « chers amis » des médias français voit qu’Israël se rapproche de certains pays arabes et que l’on pourrait arriver à une certaine entente judéo-arabe, ils font tout ce qu’ils peuvent pour saboter et attiser la haine et c’est comme cela depuis toujours. Nous ne sommes pas dupes. Mais il faut savoir que dans la vie, le mal se paye un jour ou l’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.