Belgique/Opération antiterroriste : trois morts dans une fusillade. Des opérations similaires sont en cours dans plusieurs autres villes belges -dont le Centre de Bruxelles- (et risquent de traverser les frontières). 

 

img

Trois personnes seraient mortes dans une fusillade à Verviers, en Belgique, jeudi en fin d’après-midi. Selon la RTBF, un assaut « a été donné par la police contre un présumé groupe terroriste à Verviers. Plusieurs personnes ont été interpellées. ». Plus d’informations à venir.

ans le cadre d’une opération antiterroriste contre des groupes islamistes menée en plusieurs endroits en Belgique, 2 personnes sont décédées dans une fusillade avec la police dans le centre de Verviers ce jeudi soir. Une autre est blessée. Il s’agirait de trois individus surveillés qui venaient de rentrer de Syrie, selon Belga. Plusieurs personnes auraient aussi été interpellées.

La fusillade a eu lieu vers 17H45. Les forces de la police fédérale seraient intervenues lors d’un contrôle, ont constaté plusieurs témoins sur les lieux.

Des policiers seraient intervenus dans l’habitation pendant que des tireurs se trouvaient à l’extérieur et surveillaient les toits des maisons. Des coups de feu ainsi que au moins trois explosions ont été entendus.

Le quartier de la gare a été bouclé et des ambulances sont sur place. Vers 19h, tout était sous contrôle.

D’après le témoignage d’une Verviétoise recueilli par la RTBF, les faits se sont déroulés rue de la Colline en haut de la rue des Ecoles. Un policier cagoulé lui a dit de quitter le carrefour où étaient immobilisées une camionnette bleue et une voiture.

La rue du Collège était occupée par une cohorte de véhicules de police, de la brigade anti-explosifs et du SMUR.

img

Des perquisitions ont également été menées en région bruxelloise, à Bruxelles-ville et Molenbeek, confirme la bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans.

Sephiraph ♻️
‏@Sephiraph
Je ne sais pas ce que c’était, mais ça a bien pété à Verviers… 3-4 grosses explosions et plein d’autres comme des munitions..

Une conférence de presse du Parquet est annoncée pour 20 heures.

[rtbf.be->https://www.rtbf.be/info/societe/detail_verviers-3-morts-dans-une-operation-de-police?id=8781055]

© [Le Monde Juif .info->http://www.lemondejuif.info/2015/01/alerte-info-belgiqueoperation-antiterroriste-trois-morts-fusillade/] | Photo | DR

————————————-
Opération anti-jihadiste: des attentats contre la police déjoués

Dans le cadre d’une opération antiterroriste contre des groupes islamistes menée en plusieurs endroits en Belgique hier (jeudi) en fin de journée et en soirée, deux personnes sont décédées dans une fusillade avec la police dans le centre de Verviers. Une autre est blessée et a été arrêtée. Il s’agit d’individus surveillés qui venaient de rentrer de Syrie. Des perquisitions ont aussi eu lieu en région bruxelloise et en périphérie de la capitale. Le niveau de vigilance a été relevé car des attentats « imminents » étaient en préparation en Belgique. La police et la justice étaient visées.

img

Dans le cadre d’un dossier du parquet fédéral, un juge anti-terrorisme de Bruxelles a fait exécuter une dizaine de perquisitions dans les arrondissements de Bruxelles, Verviers et Hal-Vilvorde, explique le Parquet.

L’action de la police a vraisemblablement été fondée prioritairement sur des écoutes téléphoniques.

Attentats imminents contre la police

L’enquête portait sur une cellule opérationnelle composée notamment de personnes qui revenaient de Syrie et planifiaient des attentats terroristes d’envergure contre des services de police, et ce « de manière imminente », dans les prochains jours, voire les prochaines heures. L’attaque ne visait pas nécessairement Bruxelles.

Lors de la perquisition dans un appartement à Verviers, les suspects ont ouvert le feu sur les policiers avec des armes de poing et de guerre. La fusillade a eu lieu vers 17H45. Elle a duré « de longues minutes », précise le Parquet. Les suspects ont tiré en direction des forces de l’ordre. Même blessés, même au sol, ils ont ouvert « un feu nourri » sur les forces de l’ordre.

Aucun civil ou agent de police n’a été blessé au cours de l’opération.

Deux terroristes présumés ont été tués, un troisième, blessé, a été interpellé. Selon le bourgmestre de Verviers, Marc Elsen, ils n’étaient pas connu de ses services de police. Le bourgmestre annonce une surveillance accrue dans sa ville pour les jours à venir.

Une autre intervention de policiers a eu lieu dans une habitation située rue du Palais à Verviers, à proximité du lieu d’assaut vers 21h. Les policiers sont restés une demi-heure dans ce logement pour recueillir des témoignages. Ils ont emporté des documents.

La police spécialisée analyse aussi le théâtre de la fusillade dans le cadre de l’enquête.

img

Les bus circulent normalement à Verviers ce vendredi

Tous les bus circulent normalement à Verviers, a fait savoir vendredi matin la porte-parole du Tec Liège-Verviers.

Jeudi soir, les bus circulant à Verviers étaient rentrés au dépôt à la suite de l’opération anti-terroriste menée dans la ville. Seuls les bus 69 et 138 ont continué à assurer les liaisons jusqu’à Dison. Tous les bus roulent à présent normalement sur le réseau.

Cinq perquisitions et une interpellation à Molenbeek, plusieurs opérations en région bruxelloise

Des perquisitions ont également été menées à Vilvorde, à Bruxelles-ville, à Schaerbeek, à Anderlecht (dans un immeuble situé rue Lieutenant Liedl mais sans résultat) ainsi qu’à Molenbeek. Selon la bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans, « toutes les opérations se sont bien déroulées » sur le territoire de sa commune. Il y a eu cinq perquisitions menées par la police fédérale dans sa commune qui ont mené à une interpellation. Des mesures de sécurité ont été prises autour du commissariat et des patrouilles, précise-t-elle.

Sur place, tant à Bruxelles, à Molenbeek qu’à Vilvorde, tout était calme dans la soirée malgré de nombreuses rumeurs infondées d’assauts ou d’émeutes qui circulaient sur les réseaux sociaux.

img

Le Premier ministre Charles Michel (MR) a dit avoir suivi l’action de près. Charles Michel, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) et le ministre de la Justice Koen Geens (N-VA) se sont réunis jeudi soir avec les services de sécurité. Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre a estimé qu’il n’y avait pas de nouvelle menace et a félicité les services de police.

Une conférence de presse du Parquet fédéral, compétent pour les faits de terrorisme, est annoncée pour ce vendredi à 11h00.

Niveau de vigilance relevé

L’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) a relevé le niveau de vigilance, de 2 à 3 sur une échelle de 4 sur tout le territoire a confirmé le Premier ministre.

Des mesures ont immédiatement été prises par les chefs de corps sur le terrain pour protéger les principales cibles policières potentielles.

La plupart des commissariats bruxellois ont été fermés. Ils n’ont pas été évacués mais les portes d’accès ont été bouclées.

« Le commissariat reste ouvert à la population mais le sas d’accès n’est plus accessible immédiatement. Il faut désormais sonner pour accéder aux locaux », a expliqué Vincent De Wolf, le bourgmestre d’Etterbeek. Des barrières nadar seront installées « en carré » devant le commissariat pour éviter tout stationnement d’un véhicule et le niveau d’armement des policiers a été modifié, a-t-il encore remarqué.

Les effectifs qui patrouillent sont doublés mais les policiers qui circulaient seuls, comme ceux de la brigade canine ou les cyclistes, ont été priés de rentrer au commissariat. « Ces mesures ont été décidées en concertation avec le commissaire de la zone. Les chefs de corps prennent eux même les décisions qui s’imposent pour renforcer la protection des policiers « , a conclu le bourgmestre d’Etterbeek.

La police locale de Charleroi a accru la surveillance autour de son hôtel de police. Des policiers montent actuellement la garde, mitraillette au poing.

Pas de lien avéré avec les événements en France

Aucun lien n’a été établi avec les événements survenus en France jusqu’à présent, ni avec le Carolo arrêté pour ses rapports avec Amedy Coulibaly.

L’enquête avait été ouverte deux semaines avant l’attaque de Charlie Hebdo, selon des sources judiciaires.

RTBF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.