Antisémitisme/antisionisme: le député Meyer Habib appelle au boycott touristique de la Tunisie

Publié le 8 Fév 2020

 

Le député Meyer Habib (UDI) a appelé jeudi au boycott touristique de la Tunisie après une nouvelle provocation anti-israélienne du président tunisien Kaïs Saïed.

“La Tunisie érige la haine d’Israël en politique d’état, boycotte un sportif franco-israélien – Allez-vous continuer à vous y rendre et cautionner ?!”, s’est insurgé l’élu sur Facebook.

“Alors que l’Egypte et la Jordanie ont conclu des accords de paix, que l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn ou le Maroc ont engagé une normalisation des relations avec Israël, la Tunisie s’enfonce dans la haine obsessionnelle et suit les traces de l’Iran. Même le sport n’est pas épargné. Quelle tristesse !”, a-t-il déploré.

“Le 29 janvier, le très antisioniste président tunisien Kaïs Saïed a demandé l’ouverture d’une enquête sur la participation d’un tennisman franco-israélien, Aaron Cohen, au tournoi international junior, qui se déroule à El-Menzah (Tunis). Imaginez : une enquête officielle pour un joueur de tennis de 17 ans. N’ont-ils vraiment rien de mieux à faire dans un pays miné par le djihadisme, la crise économique, la colère sociale ? A moins que c’en soit la raison, Israël – comme hier le Juif – faisant office de bouc émissaire !”, a souligné le député.

“La Tunisie est un pays cher à mon cœur. Ma famille y plonge une partie de ses racines et son nom était jadis pour tous, synonyme de vivre-ensemble. Il semble que ces dernières années les dirigeants tunisiens ont troqué l’esprit de progrès et de tolérance si cher à Bourguiba contre l’islam politique et la haine d’Israël venus d’Alger et de Téhéran… C’est lamentable”, a-t-il insisté.

Lire la suite Éric Hazan 

9 Commentaires

  1. Oui pour le boycott de la Tunisie .

    Seul bémol : Nos fréres de Djerba vont se sentir encore plus isolés .

    Ils n’ont qu’à rentrer à la maison : 2000 ans BASTA .

    Je regrette Ben Ali .

    • @Eric : ” J’arrête la pkaila dés demain ” .

      Avec ce qui reste comme plats tu ne vas mourir de faim .

      Je pense à la mloukhia et à la psal ou loubia par exemple .

      ah ah

  2. Je n’aime pas les appels au boycott. C’est donner aux haineux l’argument qu’on répond à leur haine par la haine.
    Les gouvernements islamistes ne méritent que du mépris et sont voués à être balayés par les populations qu’ils oppriment. Ce n’est qu’une question de temps.

  3. Le peuple de la Mémoire serait-il amnésique ?
    Il retourne, nostalgie insoutenable, se retremper en souvenirs d’antan…bonifiés !
    Il oublie, ou veut oublier.
    Syndrome de Stockholm, toujours. Ils y font la fête…sur les sangs de leurs pères, les cendres des aïeux, achetant ici et là, au cours de procession, ce qu’ils croient des mitsvot, accompagnés de “personnalités” encourageant les offres…
    Des “Indulgences”, comme les Gentils.
    On y va en vacances…
    On s’y installe,…
    Qui au Maghreb, qui en Allemagne on y refait une nationalité…aux pays du sang, des cendres et des larmes…
    Ils nous haïssent !
    No, non, disent les Sages.
    Ce sont tes Egyptes…
    Faudrait-il se constituer otages ??

  4. Tous les régimes faibles s’accaparent la “cause palestinienne” pour rassembler autour d’eux leurs populations souvent illettrées, stupides, arriérées, et toujours prêtes à défiler dans la rue en hurlant des slogans tellement débiles, qu’ils seraient presque amusants par leur immense bêtise.
    Le fragile nouveau président tunisien cherche à consolider son pouvoir, et pour y parvenir, il joue la carte archi-usée des prétendus “frères palestiRIENS”.
    Après le Printemps du Jasmin, nous voilà dans l’hiver des dégénérés qui sent la merde !
    Et dire que la Tunisie était un modèle de démocratie, de laïcité, de droits des femmes, de tolérance et de joie de vivre, depuis l’époque de Bourguiba et de son conseiller Albert Memmi qui a aidé à rédiger la constitution tunisienne.
    La Tunisie est déjà ruinée économiquement, le tourisme qui est une part importante de son économie est en faillite, ce n’est pas en exportant de l’huile d’olive qu’elle va se refaire.
    Il faut être un dirigeant vraiment con pour préférer la “cause des palestiRIENS” à celle de l’avenir d’un pays et de sa population qui ont besoin d’autre chose que de chimères.
    Il est plus que grand temps de boycotter la Tunisie qui est devenue un pays très anti-Israël, en la privant de ressources touristico-religieuses, il y a au Maroc d’autres lieux saints …..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.