Malgré les menaces des arabes pour  tenter “d’annuler la marche”, la police a fini par approuver cette déambulation rituelle autour des murailles de Jérusalem à la veille de Tisha B’Av. “Quand nous serons sur le Mont du Temple avec le drapeau israélien, ce sera laPaix, la vraie, parce qu’ils auront compris qui est souverain sur la Terre d’Israël”.

La police d’Israël a donné sa permission peu de temps avant le début de l’événement, qui a commencé par une lecture  d’Eikhah (Lamentations) à l’ Independence Park à Jérusalem.

Quelque temps avant la promenade, la police avait appris que les arabes avaient prévu de protester contre cette marche. Entre autres choses, il y a eu une annonce demandant aux Arabes de Jérusalem-Est «d’arrêter la marche des colons autour des portes du Mur Occidental».  L’heure à laquelle la promenade devait avoir lieu leur avait été communiquée afin que les Arabes de la ville puissent faire obstacle à l’évènement. 

La marche a commencé et s’est terminée par la projection de courts métrages, pour certains avec des interviews de personnalités publiques et de citoyens, interrogés sur leur lien personnel et national avec Jérusalem. Un court métrage a également été montré dans lequel le gagnant du Prix israélien, Député Geula Cohen, a raconté qu’elle a entrepris une carrière politique dans le but de faire adopter une loi pour appliquer la souveraineté israélienne sur la partie orientale de Jérusalem.

Puis, les milliers de participants ont marché sur une route et longé la Porte de Damas, la Porte d’Hérode et la Sultan Suleiman Road, où des attaques terroristes et des émeutes ont eu lieu ces dernières semaines.

Sur l’ensemble du trajet, les dirigeants de la marche et les marcheurs eux-mêmes ont remercié les dizaines de policiers et la police des frontières qui encadraient l’évènement, ouvertement ou secrètement, pour afin d’assurer la sécurité des participants.

A la fin de la promenade Yehudit Katsover et Nadia Matar, ont pris la parole :  “cette année, les Arabes nous ont rappelé que bien que nous ayons effectivement libéré Jérusalem, nous ne nous sommes pas libérés de l’exil. Encore et encore, nous nous sommes inclinés devant le roi (jordanien), le WAQF et le “diktat” de la gauche. Que pensent les familles Stawi et Shnaan, dont les fils ont été assassinés pendant leur service au Mont du Temple? Que pensent-ils de la honteuse capitulation du gouvernement israélien? Qu’est-ce que cela leur dit?

Katsover et Matar interprêtent la masse de gens réunis pour faire cette marche, comme une sorte de réparation du tord qui a été fait à l’honneur du peuple et de la nation. “Des milliers de personnes ont marché sans crainte, portant les drapeaux israéliens avec fierté dans les endroits où une attaque aurait pu se produire à n’importe quel moment, mais avec la protection et les efforts de la Police et de la Police des frontières, qui ont été déployés ouvertement et secrètement, avec professionnalisme et dévouement, la marche à eu lieu sous une grande surveillance. C’est un début de tikkoun (réparations) qui vient réparer ce qui s’est passé au cours des dernières semaines “.

Nadia Matar and Yehudit Katzover speak to the crowd.

Le député Yehuda Glick a concentré ses propos sur les événements récents à Jérusalem et s’est adressé directement aux officiers de la Police israélienne et de la police des frontières qui ont accompagné et assuré la marche et à l’assemblée: «L’année dernière, vous aviez déjà payé cher d’être là. Cinq policiers ont été assassinés ici. Nous avons tous compris que la ligne de front se trouvait ici. Certaines années elle était à Kiryat Shmona d’autres années à Sderot. Maintenant, nous sommes arrivés à la racine du problème et la ligne de front se trouve derrière cette porte “, a-t-il déclaré, indiquant le Mont du Temple  à proximité, qui se trouve derrière la Porte des Lions.

“Nous venons de traverser trois semaines de crises difficiles, mais n’oublions pas que nous pouvons les surmonter même si certains n’ont à l’esprit que de remporter une victoire temporaire. Je méprise les gens qui  considèrent un terroriste assassiner une famille à la veille de Shabbat comme un héros; je méprise un peuple qui se réjouit à l’enterrement de trois meurtriers comme à Um-al-Fahm, je méprise un peuple soutenu financièrement par des meurtriers “. Et il a ajouté: “La justice est de notre côté. L’éthique est de notre côté et nous ne devons pas nous laisser briser. Même quand il y a des moments difficiles, nous ne devons pas oublier que nous avons un état, nous avons une armée et nous avons la police d’Israël et des officiers qui sont la fierté nationale. Sans la police, cette marche n’aurait pas pu avoir lieu. Nous devons les remercier de comprendre que la fonction de la police n’est pas de dire ce qui ne peut pas être fait, mais comment cela peut être fait. Le public s’attend à ce que la police avance. Le peuple a les dirigeants qu’il mérite, comme l’a dit Rav Kook “.

Le vice-ministre de la Défense, MK Rav Eli Ben-Dahan, a commencé par dire que «Tous ceux qui sont venus ici ont prouvé avec leur corps et leurs jambes que nous voulons reconstruire le Temple ici et rapidement».

“Nous allons lire” Tournez-nous vers vous, Seigneur, et nous reviendrons;  Ce n’est que lorsque nous déclarerons notre souveraineté sur le Temple reconstruit et que les Juifs pourront y prier. que ce sera possible. Ce ne doit pas être toléré, que tout le monde puisse prier ici sauf les juifs. Aucun pouvoir au monde n’empêchera les Juifs du monde entier de venir prier dans ce lieu saint. Si nous sommes capables d’affirmer cela sans hésiter, nous réussirons et atteindrons notre but.”

Jacques Kupfer, président du Beitar et Israel Forever, s’est montré très critique à propos de la conduite d’Israël immédiatement après la guerre des Six jours et au cours de ces derniers jours. “Il est difficile pour moi de comprendre ces évènements. Difficile pour moi de comprendre une situation où ce sont eux qui tirent et tuent notre peuple et ce sont eux qui demandent une journée de colère. Ils assassinent une famille pendant le repas du Shabbat, entrent dans nos maisons afin de semer la terreur et ce sont eux qui ordonne une journée de colère. Ils passent par des magnétomètres à la clinique ou au bureau de l’Assurance nationale quand ils veulent obtenir un paiement, mais sur notre Mont du Temple ils ne les acceptent pas et ils ordonnent une journée de colère … A quand une journée juive de colère pour rétablir le peuple d’Israël dans toutes les parties de la terre d’Israël? Quand y aura-t-il une journée juive de colère? Combien de temps allons-nous supporter d’entendre «ne recherche pas la justice, sois prudent». Tant de spécialistes nous l’expliquent, mais ce qui est sûr, c’est qu’ils ne sont ni justes ni sages “.

 Yishai Fleisher, l’un des porte-parole de la communauté juive d’Hébron, qui s’adressait à la communauté anglophone a pris la parole en dernier. Fleisher a déclaré qu’aujourd’hui, tout comme on parle beaucoup du terme «fake news (fausses nouvelles)», il existe aussi de «fake truth (fausse vérité)».
“On entend constamment, des déclarations qui semblent être vraies, mais elles ne le sont pas. Elles sont fausses. Par exemple, le fait que le roi de Jordanie est un roi.  La vérité c’est qu’il n’en n’est pas un. Il n’est qu’une marionnette protégée par Israël. Sans Israël, il ne survivrait pas, et la terrible réalité est que ce «faux roi» est celui qui décide de ce qui doit se passer ou pas sur le Mont du Temple. Comment cela est-il possible?  C’est un mensonge qui se confronte avec la vraie vérité et le vrai Roi – Le roi des rois qui nous a donné cette terre. Mais à la fin, il c’est la vérité vraie qui triomphera et non la fausse “.

 

Yehudit Katsover and Nadia Matar – JewishPress

3 Commentaires

  1. Les intervenants , dans cette marche de ” tikun”, énoncent des vérités.
    Tous les historiens, voyageurs et découvreurs , passaient à Jérusalem, sur la trace des Juifs de la Bible, et de
    leurs successeurs chrétiens; certainement pas des mahométans que l’on laisse usurper le Mont du Temple aux
    Juifs.
    Ce non-sens historique est à la mesure de la confusion des esprits occidentaux, désespérément lâches
    devant l’invasion mahométane dont ils font mine de nous vanter les bienfaits, pour ne pas avoir à la combattre.

  2. il y a assez de place pour reconstruire un Monument Juif sur le Mont-du-Temple , les Arabes n’ont rien à dire puisqu’ils ont construit leur mosquée à la place de notre Temple ! ces gens ont un culot incommensurable, ils veulent tout pour eux et rien pour les autres !

  3. une marche magnifique au sens plein du terme. Bravo!!!!
    Pourquoi les juifs n’auraient pas le droit de prier sur l’emplacement de leur Temple ou de le reconstruire? Ce lieu n’a rien à voir avec le 3° lieu de l’Islam qui n’en a jamais eu que deux; il faut quand même le claironner à l’ONU, que cela plaise ou non, marre d’entendre des mensonges aussi énormes, à vomir!
    Idem pour le roi de Jordanie, un serpent qu’Israël nourrit en son sein et qui se permet de faire la loi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.