Lisbonne, la capitale du Portugal, vue depuis le château de Saint-Georges. © Photo, CC / Pxfuel.com

Lisbonne se reconfine face au retour de l’épidémie de coronavirus

Après une poussée de nouveaux cas, le gouvernement portugais appelle les habitants de certains quartiers de la périphérie de Lisbonne au devoir civique de confinement à domicile durant deux semaines.

Par Cécile Thibaud Publié le 29 juin 2020 à 11h32 Mis à jour le 29 juin 2020 à 12h36

Est-ce la deuxième vague ? Ou bien la suite de la première ? Le Portugal, qui avait réussi jusqu’ici à éviter l’emballement de l’épidémie de Covid-19 , est en alerte. La poussée de nouveaux foyers de contagion, à Lisbonne et dans ses alentours, vers Sintra et Loures, a mis les autorités sanitaires sur leurs gardes.

La région de la capitale concentre 80 % des foyers de contagion détectés, et les épidémiologistes signalent 300 à 400 cas de plus par jour. La montée est notable dans le pays qui, depuis le début de l’épidémie, n’a compté que 1.564 morts et 41.646 personnes infectées pour 10 millions d’habitants.

Devoir civique de confinement

Le Premier ministre Antonio Costa a annoncé un « devoir civique de confinement à domicile » dans les quartiers concernés. Les habitants ne pourront plus sortir de leur domicile que pour aller travailler, faire les courses ou se rendre à la pharmacie et chez le médecin. Lisbonne a aussi commencé à fermer les marchés à ciel ouvert et à limiter les rassemblements de plus de 10 personnes. Ces restrictions tombent mal alors que la saison touristique commence tout juste.

A partir du 1er juillet, le pays sera découpé en trois catégories. La plus grande partie du territoire sera soumise aux règles de l’état d’alerte -le plus « léger »- avec obligation de masques dans les transports publics et les lieux fermés.

Lisbonne et ses alentours seront en état dit de « contingence », avec limitation des réunions à 10 personnes maximum (au lieu de 20 ailleurs), interdiction de vente d’alcool dans les stations-service et fermeture des commerces à 20 heures. Mais seuls les quelques quartiers directement concernés par les nouveaux cas seront déclarés en « état de calamité », avec appel au cantonnement à domicile et limitation des réunions à cinq personnes maximum.

Lire la suite https://www.lesechos.fr/monde/europe/lisbonne-se-reconfine-face-au-retour-de-lepidemie-1219400

Cécile Thibaud (Correspondante à Madrid)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.