L’Iran commande à la Syrie et au Hezbollah des attaques contre Israël

Selon la chaine de télévision Arutz 10, l’Iran a récemment augmenté la pression sur le Hezbollah et sur la Syrie afin qu’ils menent des attaques aux frontières israélo-syriennes et israélo-libanaises. Le ministre syrien de la Défense, le Général Fahd Jassem Al-Freij ( photo ci-dessus ), qui est également le commandant adjoint des forces armées syriennes, a rencontré son homologue iranien Hossein Dehghan mardi, à Téhéran

Pour les médias syriens, cette rare visite visait à  » renforcer la coordination et la coopération entre les deux armées en raison des défis communs dans la région « .
Selon Arutz 10, le responsable syrien a été chargé de préparer des  » réponses énergiques  » aux  dernières frappes israéliennes présumés en Syrie.
Les médias arabes ont rapporté dimanche que l’armée de l’air israélienne a frappé des sites dans les montagnes de Qalamoun, au nord de Damas, deux fois la semaine dernière. Le rapport n’a été corroboré par aucune source israélienne.
Dehghan a déclaré aux médias iranien :  » Nous ne permettrons à personne de porter atteinte à la souveraineté de la Syrie « .
Un nombre croissant de rapports en provenance de Syrie suggèrent que le régime du président Bachar Al-Assad est au bord de l’effondrement ce qui explique l’augmentation de l’implication iranienne dans le pays.
Le spécialiste des affaires arabes de Arutz 10, Zvi Yehezkeli, a déclaré que l’Iran cherche à resserrer son emprise sur la région, même au détriment de la Syrie, les iraniens auraient chargé la Syrie et le Hezbollah de provoquer Israël en espérant que l’escalade conduirait à un conflit à part entière entre Israël et la Syrie.

Un communiqué conjoint publié par les ministres de la défense iranien et syrien déclare :  » La Syrie et l’Iran ne permettront pas à leurs ennemis de nuire à la Syrie ni a la région. L’Iran soutient la Syrie sans condition et continuera à entretenir la relation stratégique entre les deux nations « .

Toujours mardi, la radio militaire a indiqué que l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor, a appelé le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et le Conseil de sécurité à condamner la Syrie pour les tentatives d’infiltrations récentes constatées à la frontière nord.
Dimanche, les Forces de défense israéliennes ont contrecarré une tentative d’attentat menée par une cellule terroriste composées de quatre hommes qui avaient placé des explosifs à la frontière entre Israël et la Syrie, dans les hauteurs du Golan. Un avion de l’IAF a neutralisé la menace en envoyant un missile sur les terroristes.
Prosor a déclaré :  » Israël tient la Syrie pour responsable de toute attaque ou tentative d’attaque émanant de son territoire « .
Dans sa lettre à Ban et au Conseil de sécurité, Prosor a écrit :  » Ces derniers mois, le gouvernement syrien a autorisé les terroristes a utiliser son territoire comme base de départ des poseurs de bombes. J’ai averti à plusieurs reprises de la menace croissante des terroristes dans le nord d’Israël. Dans mes remarques faites la semaine dernière au Conseil de sécurité, je décrivais comment le Hezbollah, soutenu par l’Iran, avait ouvertement préparé une confrontation violente avec Israël sur le plateau du Golan « .
Pour la communauté internationale, Prosor a écrit :  » Nul ne peut plus ignorer les signes avant-coureurs.
La menace pour notre région est très réel. Israël n’acceptera pas d’attaques sur son territoire et exercera son droit à l’auto-défense .
Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour protéger notre population. Je prie instamment le Conseil de sécurité de condamner immédiatement et sans équivoque cette attaque et d’exiger que le gouvernement syrien respecte ses obligations en vertu du droit international « .

Source Koide9enisrael

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.