Les racines juives de la famille royale d’Angleterre

14
3997

« En Angleterre, la Maison royale a une tradition de longue date, qui exige que tous les garçons de descendance royale soient circoncis par le Mohel juif de Londres ».

Par ailleurs, le droit britannique comporte des lois directement issues du judaïsme, comme par exemple le droit d’aînesse et le droit des successions. Les unités de mesures spécifiques utilisées en Angleterre sont directement issue des unités de mesures de la loi juive (la coudée sacrée, etc …).

Les souverains britanniques sont intronisés selon le rite juif : ils sont oints (de l’huile est versé sur leur tête).

D’ailleurs, même le terme British vient des mots hébreux « Brit » et « Ich » (l’homme de l’alliance). En sachant que justement l’alliance est matérialisée par la circoncision.

La Maison Royale affirme clairement descendre du roi David. En outre, une généalogie commençant au roi David , jusqu’au souverain actuel, était visible à l’abbaye de Westminster (peut-être ne l’est t-elle plus aujourd’hui).

Comment cela est-ce possible ? Voyons plus en détail :

À l’époque du roi David, celui-ci établit les Danites sur les rives de la Méditerranée. Ils fondent le port de Jaffa qui est le port de Jérusalem et deviennent marins. En alliance avec les phéniciens, les danites créent des comptoirs commerciaux dans des endroits très éloignés, et notamment à Tara en Irlande. Ce sont ces mêmes comptoirs commerciaux qui approvisionneront le roi Salomon en matériaux rares pour la construction du temple de Jérusalem.
Cela indique que déjà des « protos communautés juives » étaient installés notamment dans ce qui n’était pas encore la Gaule et l’empire romain, et les îles du nord.
Lors de la première conquête de Jérusalem par Nabuchodonosor, celui-ci installe sur le trône le roi Sédeccias, de la lignée de David, chargé notamment de récolter et de payer l’impôt à l’occupant. Ne remplissant pas sa fonction, Sédeccias est destitué, ses yeux crevés, le temple détruit …
Les deux filles de Sédeccias, le prophète Jérémie, accompagné de la cour royale fuient par bateau en Egypte en emportant la pierre de Jacob, seule pièce du Temple qu’ils peuvent emporter. Cependant, le prophète Jérémie leur enjoint de ne pas y rester. Ils reprennent la mer, et dépassent ce qui est aujourd’hui le détroit de Gibraltar, et arrive à Tara en Irlande, ou un comptoir juif était déjà établi.

Voici comment, les juifs sont arrivés dans les « Îles du Nord ».
À noter que les historiens du moyen ages « considèrent cette contrée comme le berceau de la civilisation en Occident, habité par un peuple de tradition très instruit, dans les arts, et d’un incomparable savoir ésotérique… Les chroniques irlandaise mentionnent une école de prophètes venus de l’orient dans la région de Tara ».
C’est à cet endroit précisément, que le Prophète Jérémie serait enterré, comme le confirment les coutumes et légendes locales, qui relatent notamment « ces étrangers arrivées avec une fille de sang royal qui épousa un prince local ».

Quant à la pierre de Jacob, ce serait précisément la pierre sur laquelle sont oint les monarques britanniques. Visible à l’abbaye de Westminster jusqu’à il y a une vingtaine d’années, elle est maintenant en Irlande.

Sources :
« Le livre juif du pourquoi » de Alfred J. Kolatch
« Mesures et nombres sacrées » de Jean Groffier

 

Le prince Charles de la famille royale d'Angleterre en présence d'un rabbinLe prince Charles

Par Alain Mosseri 

Envoyé de mon iPhone

14 COMMENTS

  1. “Brit-Ani-Yah” pourrait être une épée de Damoclès sur la têtes des réshaïm.

    En effet la perfide Albion a:
    – martyrisé ses juifs
    – commis des pogroms juste après la Shoah
    – voulu empêcher l’Alyah

    La Grande-Bretagne est en réalité germaine depuis des lustres.

    Quand à l’Arya, l’île d’Irlande, les lambdas y jouent leurs petits BDS de service en éliminant fougueusement les produits israéliens des étals.

    Tandis qu’en petite Bretagne les juifs y vivaient dit-on en communautés heureuses, c’est-à-dire loin des violences de masse. Il y aurait plus à glaner de ce côté, explorable via la Nationale N 12 – encore un rémèz…

  2. Rashi, le commentateur de la Thora, a ecrit que la plupart des Ashkénazes viennent de la tribu de Beniamine (Benjamin) tandis que la plupart des Séfarades viennent de la tribu de Yehouda (Juda).
    En conclusion il est très probable que la famille royale d’origine Séfarade!

    • Le propre des Boudjadi, comme vous, ( les vrais bouseux ) est de rire de tout car leur inculture ne leur permet de réagir que par la dérision face à l’étude et la recherche. Ils sont dans l’incapacité absolue de lire des volumes d’histoire, beaucoup trop denses pour eux. Heureux les pauvres d’esprit, le royaume de la téléréalité leur appartient. Restez donc avec les chtis à Ibiza ou les kakous de Marseille à Marbella.

  3. il existe chez les Grecs, une autre tradition qui fait du héros Énée, rescapé de la guerre de Troie, le fondateur du peuple celtique. Il aurait transité par Carthage , profitant ainsi, au passage, des bienfaits de la Reine Didon

  4. Selon l’article, la famille royale d’Angleterre serait une descendance de la tribu de Dan, israélite mais non juive puisque les juifs sont supposés descendre de la tribu de Judah.
    Donc les Bnei Dan seraient en quelque sorte des Marranes qui auraient conservé des rites juifs mais qu’ils continuent ouvertement d’exposer en public.
    Moi je les trouve très courageux par les temps qui courent, vu que la plupart des villes anglaises sont de plus en plus, conquises par les islamistes. Et le Prince Charles s’énonce publiquement propalestinien, avec le foulard traditionnel sur les épaules.
    Il faudrait demander aux rabbis de Jérusalem, s’ils ne doivent pas tous passer par une conversion en bonne et due forme au judaïsme, avant de demander à faire leur alyia. Ils ont déjà un avantage: la circoncision. C’est déjà cela de moins dans le programme. Barouch Haba!

  5. Yannick je sais il y a pas longtemps le prince Charles à critiqué le lobby juif mais la j’ ai vu personne dans la presse le critiquer mais je respecte la princesse diana décédée helas elle n’a rien à voir avec son ex mari

  6. Euhhh, désolé, mais les mots,comme british, Britain viennent du Britonnique cad du Breton ancien. Le fond largement majoritaire de la population de Grande Bretagne, d’Irlande et de France est celtique et germanique; après on peut inventer ce que l’on veut ! N’y a-t-il pas une légende qui dit que Jesus était Breton !!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.