L’UNRWA, la branche de l’ONU qui a coopéré avec le mouvement terroriste Hamas pendant la dernière guerre à Gaza est très inquiète: les besoins humanitaires au Moyen-Orient sont en augmentation. Plus précisément, c’est le fait que ces nouveaux besoins entrent en « compétition » avec le financement de la cause palestinienne qui inquiète l’ONU…

Un haut responsable palestinien a mis en garde mercredi que toute pénurie d’aide à Gaza pourrait entraîner une situation « explosive. » Bo Schack, directeur de l’UNRWA à Gaza, est en charge de la coordination d’un réseau d’institutions dans Gaza, avec plusieurs millions de dollars de budgets. Il s’est alerté de l’émergence de crises au Yémen, en Syrie et ailleurs au Moyen-Orient, de nature à disperser les dons vers Gaza.

Les négociations entre les factions palestiniennes sur un gouvernement d’union ont échoué, et certains gouvernements ont commencé à se demander si le financement des Palestiniens était bien dépensé pour des causes « humanitaires ». D’autres gouvernements auraient ponctionné une partie de leurs budgets d’aide pour se concentrer sur la crise des réfugiés en Europe. « Il est vrai qu’il y a une concurrence sérieuse. Il est vrai qu’il y a des problèmes avec les négociations palestiniennes et l’absence de développements, » a déclaré M. Schack, au cours d’un appel à financement de 571 millions $ pour les Palestiniens de Gaza, de Jérusalem et de Judée-Samarie pour la seule année 2016.

Il a averti de la menace d’une nouvelle crise de financement comme l’année dernière, où l’agence a failli ne pas ouvrir ses écoles à Gaza, en Judée Samarie, en Jordanie et au Liban.

Dana Erekat, un officiel du ministère des finances et de la planification de l’Autorité palestinienne, a déclaré qu’un manque de financement pourrait conduire à « plus de troubles ».

coolamnews

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.