Les Juifs restants du Yémen seront transférés aux Émirats arabes unis – rapport

Des rapports de juillet affirmaient que le groupe militant houthi au Yémen rassemblait les Juifs yéménites et les pressait de partir. Ces informations ont été démenties par des sources yéménites et internationales.

Des Juifs yéménites manifestent devant le bureau du Cabinet à Sanaa, mars 2009 (crédit photo: KHALED ABDULLAH / REUTERS)
Des Juifs yéménites manifestent devant le bureau du Cabinet à Sanaa, mars 2009
(crédit photo: KHALED ABDULLAH / REUTERS)

Les quelques Juifs restants au Yémen prévoient d’émigrer à Abu Dhabi à la lumière de l’accord de normalisation signé entre les Émirats arabes unis et Israël, selon un rapport d’ Al-Araby Al-Jadeed.

Un rabbin yéménite qui a demandé à rester anonyme a déclaré à Al-Araby que le plan était de transférer 100 Juifs à Abu Dhabi.

Le reportage d’Al-Araby n’est confirmé par aucune source officielle.

En juillet, des rapports égyptiens ont affirmé que la milice pro-iranienne houthie soutenue par l’Iran au Yémen rassemblait les Juifs yéménites et faisait pression sur eux pour qu’ils partent. Ces informations ont été démenties par des sources yéménites et internationales, ainsi que par le ministère israélien des Affaires étrangères.

Selon le rapport Al-Araby de ce week-end, une quarantaine de juifs yéménites ont accepté de déménager aux Emirats Arabes Unis et d’autres sont convaincus de déménager, en leur disant qu’ils n’auront aucun mal à s’intégrer dans la société émiratie. Cette décision aurait été prise suite à une demande du gouvernement américain.

Les EAU auraient demandé à l’Iran d’aider à faciliter le transfert des Juifs yéménites vers les EAU.

Des enfants appartenant à la communauté juive du Yémen dans les rues de Raydah, en 2008.

Des enfants appartenant à la communauté juive du Yémen dans les rues de Raydah, en 2008. KHALED FAZAA/AFP

L’Iran a exprimé son opposition à l’accord de normalisation conclu entre les Émirats arabes unis et Israël, le quotidien radical iranien Kayhan, dont le rédacteur en chef est nommé par le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei, déclarant: « La grande trahison des Émirats arabes unis envers le peuple palestinien … transformera ce petit pays riche qui est fortement tributaire de la sécurité en une «cible légitime et facile» pour la résistance. »

Le transfert des Juifs yéménites serait effectué sous la supervision des États-Unis, de l’envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen Martin Griffiths et de la coordination émiratie-iranienne.

Griffiths se serait rendu à Abu Dhabi samedi et aurait peut-être travaillé pour terminer les arrangements pour le transfert des Juifs yéménites.

Alors que la plupart des Juifs du Yémen ont été évacués du pays par avion peu de temps après la création de l’État d’Israël, quelques centaines de Juifs sont restés et sont sortis du pays depuis lors.

On estime qu’il reste environ 50 Juifs au Yémen, mais les informations à leur sujet sont rares. Les Juifs qui sont restés au Yémen ont résisté aux efforts visant à les faire sortir du pays, à la fois des Houthis et d’Israël. Selon Al-Araby, certains d’entre eux craignent de ne pas pouvoir s’intégrer dans la société israélienne ou américaine.

En juillet, le rabbin Faiz Gradi, un dirigeant de la communauté juive yéménite qui a émigré aux États-Unis, a déclaré au journal hébreu Yated Ne’eman que les Juifs restés en arrière avaient refusé de partir en raison de «leur peur de l’éducation et de questions DE tznius (bienséance) », selon Yeshiva World News.

«Ils ont entendu parler de leurs frères qui ont fait leur alyah avant eux et comprennent qu’Israël n’est pas pour eux. Les États-Unis ne sont pas non plus adaptés à leur style de vie », a déclaré Gradi. «Ils ont cherché un pays arabe qui accepterait de les accueillir et il y a un certain nombre de pays qui pourraient être disposés à les accueillir avec l’aide des États-Unis. Peut-être mériterons-nous de voir bientôt une nouvelle communauté yéménite dans un pays de nature arabe similaire, mais sans menaces pour sa sécurité et le yahadus (judaïsme).

Le ministre de l’Information du Yémen, Moammer al-Iryani, a déclaré en 2017 que l’état de la cinquantaine de Juifs restants dans le pays était «inconnu».

Une source de la communauté juive yéménite a déclaré à Al-Araby que les responsables houthis les avaient forcés à vendre leurs maisons et leurs terres à bas prix.

Les Émirats arabes unis ont lancé une campagne publicitaire pour exprimer une atmosphère de coexistence et de tolérance dans le pays, notamment la création de la maison de la famille abrahamique à Abu Dhabi, qui comprend une mosquée, une église et une synagogue.

Les critiques ont dénoncé les tentatives de dépeindre les EAU comme favorisant la coexistence et la tolérance, soulignant l’implication du pays dans la guerre civile au Yémen, son opposition aux soulèvements du mouvement du printemps arabe et son soutien aux mouvements et dirigeants contre-révolutionnaires, tels qu’Abdul Fattah al-Sisi en Egypte et Khalifa Haftar en Libye, selon Al-Araby.

3 Commentaires

  1. Ces photos de Juifs yéménites me touchent énormément .

    On a l’impression qu’on les a arrachés de l’époque biblique pour les emmener s’habiller aux Galeries Lafayette avant de prendre l’avion .

    Quel choc pour ces pauvres gens…nos fréres .

  2. Je me demande si un jour on ne va pas finir sur une autre planète .

    Devenir  » Juif martien  » ne me gênerait pas .

    Ça me changerait de  » Juif tunisien « 

  3. Par défaut, toute communauté juive vivant sous totalitarisme, et à plus forte raison sous Islam, est une communauté pour le moins otage, spoliée et sans droits aucuns.
    On n’en est même pas à la dhimmah promulguée sous Mohamed, puisque les suivant n’ont pas respecté ses recommandations sur ceux des adeptes du « Livre », comme ils disent.
    Aussi toute opportunité qui se présenterait pour aller vers moins d’oppression est très vivement recommandée !
    Mieux vaut une chaloupe que rester sur un bateau qui coule !
    Et vite ! On ne sait pas combien cette fenêtre restera ouverte…
    Hashem veillera, comme à Son habitude, sur les hébergés ET les hébergeants…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.