Après le Delta, le variant Lambda, plus résistant au vaccin et plus contagieux, est arrivé en Europe.

Au Royaume-Uni, les chercheurs s’inquiètent de l’apparition du variant Lambda, plus contagieux et plus résistant face aux vaccins. Celui-ci se trouverait dans pas moins de 27 pays d’Europe déjà.

C’est comme si nous allions devoir apprendre tout l’alphabet grec. Il y avait le variant Alpha d’abord. Le variant Delta ensuite, beaucoup plus contagieux. Voici venu le variant Lambda. Cette mutation du SARS-CoV-2 inquiète déjà le Royaume-Uni déjà durement frappé par le variant Delta. Selon les autorités locales, ce nouveau variant touche près de 30 pays actuellement, et présente « un ensemble de mutations plutôt inhabituel ». Il est notamment présent au Pérou où il serait responsable de 80% des cas de contamination.

C’est l’Université du Chili qui s’est penché sur ce nouveau venu péruvien. Les chercheurs affirment que le variant Lambda serait plus contagieux que les variants Gamma (plus connu comme variant brésilien) et le variant Alpha (ou variant britannique). « Nous avons eu 200 infections Lambda en décembre […] À la fin du mois de mars, il représentait la moitié de tous les échantillons prélevés à Lima. Maintenant, trois mois plus tard, nous examinons plus de 80% de toutes les infections à l’échelle nationale », affirme le professeur Tsukayama, docteur en microbiologie moléculaire à l’Université Cayetano Heredia de Lima.

Ce nouveau variant serait également plus résistant face aux vaccins.Et circule déjà dans 27 pays d’Europe, dont l’Allemagne et le Royaume-Uni.

D’après le Quotidien du médecin et selon l’OMS, pour l’instant, « il existe quatre « variants of concern » dont les caractéristiques de transmissibilité et de virulence justifient qu’on les surveille de près (Alpha, Bêta, Gamma et Delta), auxquels s’ajoutent sept « variants of interest » (Epsilon, Zêta, Êta, Thêta, Iota, Kappa, Lambda), dont l’impact sur l’épidémie est encore à évaluer »;

D’après lequotidiendumedecin.fr, les variants Lambda et Epsilon (apparu en Californie) sont proches de changer de catégorie.

Il existe à l’heure actuelle onze variants baptisés d’une lettre de l’alphabet grec. Qui en compte 24…

Il y a Delta, et Delta plus…

Un nouveau variant a fait son apparition au mois d’avril en Inde, alors que le pays faisait déjà face à une forte vague épidémique. Baptisé « Delta plus », il s’agit en fait d’un sous-variant du Delta. Il diffère en revanche de par sa résistance aux anticorps, qui semble plus importante que pour d’autres souches. Ce variant a d’ailleurs été classé comme « préoccupant » par les autorités sanitaires indiennes.

En France, le variant Delta Plus – ou AY1 de son nom scientifique – a déjà fait son apparition, puisqu’il a été détecté huit fois au cours du mois de juin selon un rapport d’analyse de risque sur les variants émergents du SARS-CoV-2 réalisée par Santé publique France et le Centre nationale de recherche des virus des infections respiratoires. 

Cette souche est présente dans d’autres pays européens, tels que le Royaume-Uni, le Portugal, la Pologne ou encore la Suisse.

JForum : Source AFP et Centre Presse

3 Commentaires

  1. J’adore les commentaires de V. Nizara et de François, car ils sont dans le droit fil des réponses ironiques que l’on peut faire concernant ce virus, qui est certes dangereux, mais pour lequel il existe D…merci un traitement efficace: Azytro.. hydroxichloroquine, Zinc Vitamines C, et D. Mais l’heure est à la communication de la peur, il faut inquiéter le lecteur du reste on le voit aussi dans le texte ci dessus, l’auteur écrit àu début du texte 27 personnes contaminées et un peu plus bas il écrit 30.. Alors que la logique si l’on utilise « l’excès ou le défaut » aurait été d’utiliser l’écriture par défaut…Resrons toujours vigilants ne perdons pas de vu que ce virus peut être mortel, mais de grâce ne soyons pas figé par la peur….

  2. Ils vont peut être finir par comprendre qu’on n’interrompra pas ce cycle infernal et qu’un vaccin commun n’est pas pour demain. Ces crétins n’ont pas laissé leur chance à l’hydroxychloroquine et à l’ivermectine…

    • L’évidence que vous mettez en avant n’est même pas évoquée par les commentateurs patentés sur les ondes, ça en devient obscène. Pour rester dans ce ton, j’imagine qu’on va sauter le variant NU, par pudeur!
      Le chut Chloroquine a encore de beaux jours, tiendra -t’il jusqu’à la présidentielle?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.