Le chef du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah

 Le Hezbollah et l’Iran défient les États-Unis, Israël et le gouvernement libanais avec un navire-citerne.

L’Iran et le Hezbollah tentent de profiter de la crise économique du Liban en envoyant un navire iranien – censément avec du carburant bien nécessaire – au Liban, en violation des sanctions américaines.

Reuters rapporte: Une cargaison de fioul iranien pour le Liban partira jeudi organisée par le groupe chiite libanais Hezbollah, a indiqué le groupe, avertissant ses adversaires américains et israéliens que le navire serait considéré comme territoire libanais dès son départ.

Le chef du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a déclaré que d’autres navires suivraient pour aider le peuple libanais, qui souffre de pénuries de carburant paralysantes en raison de la crise financière qui dure depuis deux ans dans le pays.

«Nous ne voulons pas nous lancer dans un défi avec qui que ce soit, nous ne voulons pas avoir de problème avec qui que ce soit. Nous voulons aider notre peuple», a déclaré Nasrallah. «Je dis aux Américains et aux Israéliens que le bateau qui partira d’ici quelques heures depuis l’Iran est le territoire libanais».

Évidemment, un navire ne devient pas le territoire de sa destination. L’Iran et le Hezbollah tentent de défier les États-Unis et Israël pour les faire apparaître comme l’agresseur pour l’application du blocus des exportations d’armes et de pétrole iraniennes. Nasrallah défie également ouvertement le gouvernement du Liban.

En juin, lorsqu’il a annoncé pour la première fois son projet d’importer du pétrole iranien, il a déclaré: «Des cargaisons de carburant arriveront au port de Beyrouth et laisseront l’État empêcher leur accès au Liban.

Les Libanais eux-mêmes reconnaissent que c’est un moyen pour le Hezbollah de renforcer son gouvernement séparé, en contournant le gouvernement libanais pour des décisions importantes qui affectent l’ensemble du pays.

«Nasrallah a utilisé un ton haut quand il a parlé d’apporter du carburant d’Iran», a déclaré le député Bilal Abdallah à Arab News. «Les Libanais souffrent de pénuries de médicaments, de nourriture et de carburant. Leurs souffrances ne doivent pas être utilisées pour établir des ponts plus solides avec l’Iran.

Abdallah a ajouté: «La souffrance du peuple ne peut pas être utilisée à des fins politiques qui affectent les relations du Liban avec ses voisins et la communauté internationale.

Elias Hankhash, un homme politique qui, avec ses collègues du parti Kataeb, a démissionné du parlement après l’explosion de Beyrouth l’année dernière pour protester contre la négligence du gouvernement, a déclaré que «le Hezbollah contrôle tous les actifs de l’État, y compris les passages illégaux des frontières et les installations légales et est un couvrir la mafia corrompue.

Il a blâmé le Hezbollah «pour la banqueroute, la faim et l’isolement international auxquels les Libanais sont confrontés» et a déclaré que «l’achat de carburant en Iran expose le Liban à des sanctions et à plus d’isolement».

En juin 2020, le Liban a refusé d’autoriser les navires iraniens à accoster par crainte que les États-Unis n’étendent les sanctions au Liban s’ils acceptaient les expéditions.

Israël a également intérêt à stopper ces exportations iraniennes. Les rapports indiquent qu’Israël a frappé des cargaisons de pétrole et d’armes de l’Iran vers la Syrie.

Nasrallah essaie de se positionner, ainsi que l’Iran, comme le sauveur du Liban, et d’amener les citoyens libanais à le soutenir. La popularité du Hezbollah a chuté à la suite de l’explosion de Beyrouth et de la crise actuelle.

Lors de son discours, Nasrallah a même déclaré: «L’Iran ne s’est jamais immiscé dans les affaires intérieures du Liban et nous ne sommes pas des outils entre les mains de ce cher État». Au lieu de cela, il a accusé l’ambassade américaine au Liban d’inciter les Libanais les uns contre les autres.

«L’ambassade américaine présente à Awkar n’est pas une mission de représentation diplomatique, c’est une ambassade pour complot contre le peuple libanais», a-t-il déclaré.

JForum ‒ Infos Israel-news ‒ Divers

1 COMMENTAIRE

  1. Combien de temps encore DIEU laissera-t-il cet horrible personnage vivre et détruire TOUT sur son passage?J´ose affirmer que le nombre de ces jours est fixe et venu à terme!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.