Le groupe terroriste palestinien Hamas a appelé ses partisans à mener une « guerre religieuse » contre Israël samedi, peu de temps après que les forces de sécurité aient temporairement fermé le Mont du Temple suite à un attentat terroriste..

Le porte-parole du groupe islamiste, Fawzi Barhoum, a appelé à un « soulèvement » pour attaquer les soldats israéliens et les résidents de Cisjordanie », a rapporté l’Associated Press.

La mosquée Al-Aqsa est une ligne rouge à ne pas franchiret il est impossible de garder le silence face à l’attaque que représentent ces mesures », ont déclaré le Hamas et le Jihad islamique dans la déclaration, appelant au retour de la souveraineté sur la mosquée d’Al-Aqsa du Waqf islamique et pour mettre un terme aux «interruptions des colons» sur le site de la mosquée.

En outre, les deux organisations terroristes ont appelé les palestiniens à se mobiliser pour défendre la mosquée d’Al-Aqsa et à l l’Intifada d’Al-Quds, le nom utilisé par les groupes terroristes arabes palestiniens pour décrire la vague d’attaques violentes qui a commencé en octobre de 2015.

« Les manifestations de masse doivent avoir lieu dans toute la patrie et dans la diaspora afin d’exprimer l’opposition à l’agression sioniste et de réaffirmer l’engagement à soutenir la mosquée Al-Aqsa », ont-ils déclaré.

La menace survient suite à un rapport publié par The Washington Post la semaine dernière alléguant que la pénurie d’électricité à Gaza – une crise déclenchée par les luttes intra-palestiniennes, faisaient craindre à Israël que le Hamas pourrait avoir recourt à une autre guerre.

Le Hamas a répété mercredi son appel à une escalade de la violence, qui a été reprise par le Jihad islamique palestinien. Le Fatah, principal parti politique de l’Autorité palestinienne, a également exhorté ses partisans à participer à une «Journée de la colère» contre Israël.

Le Hamas dispose déjà d’une armée de 27 000 personnes en prévision de son prochain conflit avec Israël, qui comprend une unité dédiée à l’attaque de civils à l’intérieur du territoire israélien, a rapporté le Times of Israël le mois dernier.

En avril, une unité des IDF qui surveille la frontière avec Gaza a déclaré au Times of Israel qu’elle a observé que le Hamas se «réarme à tous les niveaux le long du front de mer – stratégie renforcée, armes et formations». En mars, il a été signalé que le Hamas disposait d’un nouveau type de roquettes à même de menacer les villes frontalières israéliennes.

Un responsable de la FDI a déclaré à Channel 2 en Israël en février que le Hamas a reconstruit son infrastructure de tunnel et son stock de roquettes au niveau auquel ils étaient avant sa guerre de 2014 contre Israël.

Le Hamas dépense environ 40 millions de dollars de son budget militaire de 100 millions de dollars pour la construction de tunnels, selon des sources israéliennes et palestiniennes. Un fonctionnaire israélien a estimé en juillet dernier que le Hamas creuse quelque 10 kms de tunnels chaque mois.

Le correspondant des affaires palestiniennes, Khaled Abu Toameh, a souligné l’année dernière que le Hamas a développer en priorité son infrastructure militaire au lieu de reconstruire les habitations de Gaza, en écrivant que  » le bien-être des Palestiniens dans la bande de Gaza est la dernière des préoccupations du Hamas ».

Le général Yossi Kuperwasser, anciennement le chef de la division de recherche de l’intelligence militaire israélienne et plus tard directeur général du ministère des Affaires stratégiques, a déclaré aux journalistes en mai dernier que le Hamas investit «beaucoup dans les préparatifs nécessaires pour que lors de la prochaine guerre, quand ils décideront de la lancer, ils pourront infliger des dégâts les plus lourds àIsraël « .

Palestinian praying outside of Temple Mount in protest of new metal detectors (Photo: AFP)

Fatah appelle «le jour de la colère» mercredi

Alors que la colère continue à se répandre parmi les fidèles musulmans qui s’insurgent contre les détecteurs de métaux nouvellement installés aux entrées du Mont du Temple suite à l’attaque terroriste de vendredi, le Fatah a annoncé une journée de colère à Jérusalem-Est et dans les territoires.

Après la série d’affrontements entre les musulmans et les forces de sécurité israéliennes sur les nouvelles mesures de sécurité introduites aux entrées du Mont du Temple, le mouvement Fatah a annoncé mardi qu’un jour de rage à Jérusalem-Est et en Cisjordanie aura lieu mercredi.

En outre, Tanzim – la faction militaire du Fatah – a décidé que les prières du vendredi auraient lieu sur les places publiques des principales villes palestiniennes et que les sermons seraient consacrés à la mosquée d’Al-Aqsa et aux mesures de sécurité accrues imposées par Israël

Selon la police, pour protester contre ces mesures , des dizaines de jeunes masqués se sont rendus à la station d’essence à l’entrée du quartier et ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur le personnel et sur la route, provoquant un incendie qui a finalement été éteint par les pompiers.
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a dit : « Je comprends qu’il y a des frictions en raison de ces détecteurs de métaux. Mais il est clair que nous ne voulons pas essuyer une autre attaque terroriste comme celle-ci et que ces moyens sont nécessaires, y compris les caméras de sécurité que nous avons l’intention de placer sur le site ».
The Tower et Ynet traduction adaptation JForum

2 Commentaires

  1. @Alexandra: tout les dirigeants le savent depuis longtemps, mais tant qu’on peut bouffer sur le dos d’Israël et des juifs….enfin, tout ces néo-collabos commencent à être atteint de graves crises de chiasse et d’indigestion, et pour dire clairement les choses « ça pu de plus en plus ».

  2. Edifiant. Le président Macron doit savoir que quand il reçoit Abbas, il reçoit en réalité le chef d’une organisation djihadiste qui soutient le terrorisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.