Le CNEF, porte d’entrée en Israël pour les jeunes

0
293

Alors que, comme chaque année, de nombreux touristes francophones sont attendus en terre sainte, d’autres ont décidé de franchir le cap de l’installation en Israël. Le Cnef, assiste les jeunes dans tout leur processus d’intégration avant et après leur atterrissage, en leur organisant des activités diverses tout au long de l’année mais surtout en proposant un accompagnement dans leur procédures quotidiennes : les inscriptions pour les études, le service militaire et civile principalement. Ainsi, précise Sam Kadoch, directeur général du CNEF, « pour des centaines de français, cet été restera mémorable, de l’acquisition de leur nouvelle civilité, ou de leur entrée a l’armée… ».

Les actions de conseils et d’orientation menées tout au long de l’année par le CNEF se multiplient et se diversifient en cette fin d’année scolaire. Depuis un mois, le CNEF est sollicité sur plusieurs fronts :

  • Une centaine de jeunes filles, finalisant un programme Massa, ont décidé de devenir israéliennes et de poursuivre leur vie en Israel, en commençant par donner un an de service civile a l’Etat. Nous leur souhaitons toute la réussite dans leur future mission. Mais ce n’est pas sans peine que le CNEF était là depuis plusieurs mois déjà en amont pour les guider dans leurs démarches, les dates importantes et le suivi de leur dossier auprès de l’agence juive. Ce programme, de son nom ZEOUT, a été mis en œuvre pour sa 3eme année consécutive avec un succès couronné par la présence de Nathan Charenski, Président de l’Agence Juive, a la cérémonie de remise des cartes d’identités israéliennes, les Teoudat Zeout.

Le CNEF, demeure surtout présent aux cotés de ces jeunes filles pour assurer le bon déroulement des démarches administratives fastidieuses de l’inscription au chirout leoumi.

  • De leur cote, les garçons, et aussi quelques candidates, ont décidé vaillamment de servir dans Tsahal volontairement. Ils se sont vus obligés d’intégrer un mois de préparation militaire (mehinot) imposée en dernière minute par le ministère de la sécurité. Ainsi, Le CNEF en lien avec ce ministère et les responsables de ces Mehinot se doit de vérifier la bonne prise en charge de cette population livrée a elle-même, et leur assurer un minimum d’encadrement. Certaines dérogations ont pu être obtenues notamment.
  • Dans un autre registre, au mois d’aout, une vingtaine de juristes vont présenter les examens d’équivalences « dinei Israel». En partenariat avec l’AFJAH, le CNEF est également largement présent pour mettre de l’huile dans les rouages administratifs des inscriptions et le suivi des dossiers.
  • Cette période est aussi le moment de finaliser les inscriptions pour les études. Ainsi le CNEF accompagne et conseil les jeunes qui en ont besoin dans leurs démarches. A ce sujet par exemple, depuis déjà 3 ans, suite à un accord avec le Misrad Ahinouh (le ministere de l’éducation), le CNEF est habilite à certifier conforme aux originaux les documents du Baccalauréat général. Ceci évite aux candidats de débourser encore des sommes pour les frais de traduction.

Ceci résume le quotidien de ce début d’été en Israel pour les jeunes francophones. Un rythme auquel il faudra se faire, car le calme ici n’arrive généralement qu’au moment des fêtes…

Bonne intégration à tous

Pour tout renseignements contactez le CNEF : info@cnef.org – 02 62 22 26 25

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.