L’Égypte est-elle une alternative au commerce avec la Turquie ? analyse

Train de nuit pour le Caire ? Un nouveau potentiel se développe au Moyen-Orient, entre Israël et l’Égypte. C’est encore loin d’être réalisé, mais voici les faits et vous jugerez : à commencer par la réunion tenue la semaine dernière à la Knesset sur le thème du commerce avec la Turquie, au cours de laquelle il a été demandé au ministre des Affaires étrangères Katz quelles étaient ses alternatives stratégiques après la suspension du commerce avec la Turquie, et il répondit (je cite) : « Il y a 5 alternatives stratégiques : l’Egypte, la Chine, la Grèce, la Russie et l’Inde ».

Mon interprétation des mots de Katz: l’alternative stratégique est l’Égypte, et c’est un gros problème.

Commençons par l’analyse des alternatives présentées par Katz : la Chine n’est pas une « alternative ». Israël entretient encore aujourd’hui de solides relations commerciales avec la Chine, où ils achètent tout. Le problème avec la Chine, c’est qu’elle est loin et que les routes commerciales maritimes venant de l’Est sont menacées par les Houthis.

Le commerce entre Israël et la Turquie a prospéré principalement en raison de la proximité géographique et des routes maritimes courtes, et était souvent complémentaire du commerce avec la Chine (c’est-à-dire qu’ils apportaient de Turquie des produits qui se gâtent et qu’il n’est pas rentable d’expédier à distance, etc.). La Chine n’est pas une alternative, elle est ce qu’elle est aujourd’hui.

La Russie n’est pas une alternative. C’est une idée complètement illusoire d’un point de vue diplomatique, elle va bouleverser les Américains et l’opinion publique en général et cela n’arrivera pas.

L’Inde est la même histoire que la Chine : aujourd’hui encore, ils apportent de là ce qu’ils veulent, et le problème, c’est la distance et les Houthis.

La Grèce est censée être l’alternative classique parce qu’elle est proche, tout comme la Turquie. Mais il est membre de l’Union européenne, avec tous les coûts associés à la production dans le monde occidental, et ce n’est pas un pays manufacturier qui peut remplacer la Turquie en termes de coûts de main-d’œuvre et de capacité à maintenir une industrie développée.

Il nous reste l’Egypte. Parlons de l’Egypte : d’une part, on constate une détérioration notable des relations entre les pays. Les réseaux sociaux égyptiens incitent à la haine contre Israël, l’armée égyptienne approuve des plans de déploiement qui considèrent Israël comme une menace.

Mais il y a d’autres aspects. La coordination sécuritaire avec l’Egypte a fait ses preuves à travers des épreuves très difficiles, en premier lieu le meurtre (accidentel) d’un soldat égyptien par Tsahal, l’occupation de l’axe de Philadelphie et le deal de prisonniers qui a eu lieu. L’Égypte a payé un lourd tribut public dans le monde arabe pour sa coopération avec Israël – mais peut-être s’agit-il en réalité d’un investissement ?

L’économie égyptienne est dans un état désastreux, les revenus du canal de Suez ont chuté de façon spectaculaire à cause des Houthis, et la principale source de revenus provient de l’aide étrangère américaine.

L’Égypte a désespérément besoin d’un nouvel élan économique. Israël a besoin d’un nouveau pays manufacturier, doté d’une main-d’œuvre bon marché et de courtes distances de transport, pour remplacer la Turquie. Les Américains ont besoin d’une sorte de réussite avant l’élection de Biden.

Ce n’est pas une tâche difficile à réaliser, après tout, il existe déjà un accord de paix et des relations diplomatiques entre les pays, nous avons seulement besoin d’accords commerciaux et d’une décision égyptienne pour normaliser le commerce. Il n’est pas nécessaire d’être un génie pour reconnaître le potentiel. Mais le potentiel sera-t-il réalisé ? Nous verrons.

JForum.fr avec Nziv

האם החלופה לסחר עם טורקיה היא מצרים ? דעה!

 

Crédit : Thom Wagner – du groupe Natziv Crédit photos : https://www.quora.com/

 

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guidon

C’est une erreur, l’egypte est un ennemi qui avance masqué, qui est l’arrière cour du hamas. L’intérêt d’Israël, c’est de l’aider à sombrer. L’Inde, malgré la menace houtie, est l’alternative !