L’entrée en service du missile hypersonique Zircon au sein de la marine russe se précise.

Ce 19 juillet, le ministère russe de la Défense a diffusé une vidéo montrant le dernier essai du missile hypersonique Zircon [ou Tsirkon], effectué par la frégate Amiral Gorchkov, depuis la mer Blanche. Selon cette source, l’engin a touché une « cible terrestre située sur la côte de la mer de Barentz », à une « distance de plus de 350 km ». Et d’assurer que les tests ont « ses caractéristiques tactiques et technique » et que la « vitesse en vol était d’environ Mach 7 ».

En octobre 2020, la frégate Amiral Gorchkov avait tiré, pour la première fois, un missile Zircon contre une cible navale, située à 450 km de distance. Cet essai s’était soldé par un succès, d’après Moscou. « C’est un événement majeur non seulement pour les forces armées, mais aussi pour toute la Russie, pour tout le pays », s’était d’ailleurs félicité Vladimir Poutine, le président russe.

Lors de cet essai, le Zircon avait atteint l’altitude de 28 km et la vitesse de Mach 8. Il lui avait fallu 4 minutes pour toucher sa cible. Au total, et avec celui que vient d’annoncer le minstère russe de la Défense, dont on ignore quand il a eu lieu, au moins quatre tirs d’essais du missile Zircon ont été réalisés depuis décembre 2019.

Cela étant, il n’est pas clair si ce dernier tir entre ou non dans le cadre des essais d’État, étant donné que, selon une source industrielle citée par l’agence Tass, il était jusqu’alors prévu de les mener à partir de la première quinzaine d’août. Même chose pour la version de ce missile destinée aux sous-marins nucléaire d’attaque [SNA], le K-560 Severodvinsk [classe Iassen] devant être mobilisé à cette fin.

« Le premier tir par la frégate Amiral Gorshkov dans le cadre des essais d’État est prévu pour la première partie du mois d’août. La deuxième partie du mois d’août verra le tir d’essai du Zircon depuis le sous-marin nucléaire Severodvinsk », a en effet confié cette source à l’agence de presse russe.

Désigné « SS-N-33 » par l’Otan, le 3M-22 Zircon est développé par NPO Mashinostroyeniya. Selon les données disponibles, il peut voler à la vitesse de Mach 9, à une altitude maximale comprise entre 30 et 40 km. Long de 8 à 10 mètres, sa charge utile serait de 300/400 kg.

Par ailleurs, outre le Zircon, les forces russes disposent de deux autres armes hypersoniques. Ainsi, mis en oeuvre par des MiG-31K, dont deux exemplaires ont récemment été envoyés en Syrie; le Kinjal est un missile aérobalistique, dérivé de l’Iskander. Enfin, en décembre 2019, Moscou a annoncé l’entrée en service du système Avanguard, c’est à dire un planeur hypersonique [HGV pour Hypersonic Glide Vehicle], lancé par un missile balistique intercontinental RS-18/SS-19.

Zone Militaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.