Frappes israéliennes sur Gaza après un tir de roquette.

  • Avant l’aube, les sirènes d’alarme ont retenti dans la ville d’Ashkelon et dans d’autres localités du sud d’Israël, limitrophes de la bande de Gaza, pour alerter d’un tir de roquette

  • Vendredi, trois Palestiniens armés dont un commandant du Hamas ont été tués lors d’échanges de tirs avec les forces israéliennes qui menaient une opération dans le secteur de Jénine en Cisjordanie

L’armée israélienne a mené samedi des frappes sur des positions du mouvement palestinien Hamas dans la bande de Gaza en riposte à un tir de roquette depuis ce territoire qui a été interceptée, selon un communiqué militaire.

Avant l’aube, « le mouvement islamiste Hamas a tiré une roquette depuis la bande de Gaza vers les citoyens israéliens dans le sud d’Israël. La roquette a été interceptée par le bouclier antimissiles, d’après le texte.

En représailles, l’armée a mené une série de frappes sur des positions du Hamas dans l’enclave palestinienne soumise à la dictature du Hamas depuis plus de 15 ans.

« Des avions ont visé un site de fabrication d’armes du Hamas ainsi que trois postes militaires du Hamas », a précisé l’armée dans le communiqué.

Avant l’aube, les sirènes d’alarme ont retenti dans la ville d’Ashkelon et dans d’autres localités du sud d’Israël, limitrophes de la bande de Gaza, pour alerter d’un tir de roquette.

Vendredi, trois Palestiniens armés dont un commandant du Hamas ont été tués lors d’échanges de tirs avec les forces israéliennes qui menaient une opération dans le secteur de Jénine en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

Le Hamas a affirmé que l’un des trois morts était un commandant local du mouvement islamiste et que sa mort « ne restera pas impunie ».

Les derniers tirs de roquettes et frappes israéliennes sur Gaza remontent à avril dernier.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montre des boules de feu et de la fumée s’élevant du site dans le centre de Gaza après les frappes aériennes. L’un des postes d’observation avait déjà fait l’objet de nombreux reportages dans les médias israéliens en raison de sa proximité avec la communauté frontalière de Netiv HaAsara.

Les habitants étaient préoccupés par ce poste relativement haut qui surplombe un mur censé protéger la ville des attaques. Sur les images et les séquences, le poste semble avoir été fortement endommagé par les deux frappes, mais il est encore en grande partie intacte. Beaucoup critiquent cette action trop superficielle, et s’étonne qu’un ouvrage de cette nature soit encore sur pied.

Remis en état en quelques heures

Israël examine si la roquette a été tirée dans la nuit par des terroristes du Jihad islamique en réponse à la mort de trois Palestiniens dans un échange de tirs avec les troupes israéliennes tôt vendredi à Jénine, a rapporté le site d’information Walla sans citer de source.

 

Selon l’armée, les soldats ont essuyé des tirs alors qu’ils opéraient dans la ville du nord de la Cisjordanie et ont « neutralisé » les hommes armés qui leur ont tiré dessus.

Le projectile était le premier à être lancé sur Israël depuis la bande de Gaza, gouvernée par le Hamas, depuis fin avril. En réponse à cette attaque, Israël a fermé son unique passage piétonnier avec Gaza pendant deux jours, interdisant l’accès à 12 000 travailleurs palestiniens.

JForum

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.