La recherche du hamets, même quand on part … : vidéo

3
538

Lois détaillées de la recherche et de l’élimination du ‘Hamets
Guide halakhique complet de la Mitsva de “Bedikat ‘Hamets” (le 2 avril au soir).

Pessah 2015: du soir du 3 Avril au soir du 11 avril 14 au 22 Nissan 5775

1) C’est à la tombée de la nuit du 14 Nissan que peut débuter, à priori, la bédika. Commencer à l’heure n’est pas seulement considéré comme une « conduite d’homme zélé », mais est un décret de nos Sages (Choul’hane Aroukh Harav).

2) Celui qui désire faire la bédika la nuit du 13 Nissan ou une autre nuit, à la lumière d’une bougie, peut effectivement le faire en prenant soin de ne plus introduire de ‘hamets dans les endroits vérifiés. Cependant, on ne dira pas la bénédiction que nos Sages ont instituée exclusivement pour le 14 Nissan. Il est possible, à priori, de faire la bédika de toute sa maison les nuits qui précèdent celle du 14 Nissan. Cependant, on laissera une pièce à vérifier le 14 Nissan sur laquelle on dira la bénédiction.

3) En cas d’impossibilité de faire la bédika la nuit du 14 Nissan, et qu’on a le choix de la faire soit une nuit avant le 14, soit le matin du 14, lendemain de la nuit de la bédika, on préfèrera cette deuxième solution car elle nous permet de dire la bénédiction.

4) La bédika sera faite dans tous les endroits dans lesquels on aurait pu introduire du ‘hamets pendant l’année. En cas d’impossibilité de faire une bédika sérieuse dans sa maison, ainsi que dans son magasin ou son cabinet de travail, il est possible de vendre à un non-juif les parties de ces propriétés que l’on n’aura pas l’intention d’utiliser pendant Pessa’h. Il sera cependant permis de pénétrer, pendant Pessa’h, dans les endroits vendus, pour en chercher un objet en cas de besoin. Ceci car le Rav prévoit généralement dans le contrat de vente du ‘hamets de demander la permission au non-juif d’utiliser les endroits vendus.

5) On est tenu de faire la bédika de toutes les pièces, même celles qu’on a l’intention de fermer pour tout Pessa’h.

6) Certains ont la coutume pendant la bédika de prendre une plume qui aidera à ramasser et à gratter le ‘hamets se trouvant dans les petits trous. L’habitude est aussi de prendre un sac dans lequel on mettra le ‘hamets que l’on aura trouvé.

7) La coutume est aussi de prendre une cuillère en bois qui sera introduite dans le sac et sera brûlée avec le ‘hamets.

8) Beaucoup se permettent de faire une bédika superficielle en s’appuyant sur le fait qu’un nettoyage sérieux a été fait avant. Bien qu’il y ait une base halakhique à cela, il est tout de même recommandé de faire une bédika soigneuse et appliquée comme indiqué dans le Choul’hane Aroukh. D’ailleurs tous les grands Sages d’Israël s’impliquèrent beaucoup personnellement dans cette mistva.

9) Il faut balayer les pièces avant la bédika afin de faciliter celle-ci. Le nettoyage qu’on aura fait auparavant servira de balayage s’il a été bien fait.

10) En cas de doute si une pièce a été vérifiée, on sera tenu d’en refaire la bédika.

Déposer du ‘Hamets avant la bédika

1) Nous avons la coutume de déposer des morceaux de pain avant la bédika pour éviter une bera’ha en vain. Cependant, d’après la Loi stricte, il n’y a rien à craindre car la mitsva consiste à rechercher le ‘hamets pour le brûler et l’on s’en acquitte même si l’on ne trouve pas de ‘hamets.

2) De nos jours, où nous avons l’habitude de faire un nettoyage complet avant la bédika, certains décisionnaires pensent qu’il y a obligation de déposer ces morceaux de pain.

3) D’après le Arizal, il faut déposer 10 morceaux. Certains préconisent de les déposer dans des coins.

4) L’habitude consiste à ce que des membres de la famille déposent ces morceaux pour celui qui fait la bédika. S’il n’y a personne d’autre dans la maison que celui qui fait la bédika, ce dernier les déposera lui-même.

5) On choisira des morceaux de ‘hamets qui ne risquent pas de s’émietter. On les enveloppera soigneusement dans du papier et on fera attention à ce que des enfants ou des animaux ne les éparpillent pas dans la maison.

6) Il sera bon que chaque morceau fasse moins qu’un “Kazayit” (27 cm3) car ainsi, on ne sera pas obligé de recommencer la bédika si on ne trouve pas un morceau. Cependant la somme des morceaux devra être supérieure à un kazayit afin d’accomplir la mitsva de “Biour ‘hamets” (extermination du ‘hamets) selon tous les avis.

7) Il est conseillé de noter les endroits où sont posés les morceaux.

8) On fera la bédika de toute la maison car si on se contente uniquement de rechercher les morceaux de ‘hamets on ne sera pas quitte de la mitsva.

9) Même dans le cas où on effectuera la bédika une autre nuit que le 14, par exemple le 13, il faudra déposer les 10 morceaux. Certaines autorités cependant préconisent de ne pas les déposer dans ce cas

Par le Rav Yaakov Zerbib
Article original

POUR CEUX QUI PARTENT A PESSAH

Il est conseillé à toute personne qui ne passe pas Pessah chez lui, de faire un nettoyage complet et scrupuleux de sa maison, même s’il n’a pas prévu d’y retourner durant la fête. Nous avons une obligation de la Torah de nous défaire de tout le pain et le levain en notre possession, et cela durant les huit jours que dure la fête.

Si la personne part avant Pourim, alors elle peut vendre sa maison. Si elle part quelques jours avant Pessah, elle fera la recherche du hamets le dernier soir, à la lumière de la bougie, sans faire de bénédiction. Elle emportera avec elle les dix morceaux de hamets, qu’elle brûlera le matin du 14 Nissan au lieu de sa résidence.
Si elle ne peut faire elle-même cette recherche du hamets chez elle, elle pourra déléguer une personne qui fera la recherche à sa place.

Si une personne arrive dans un hôtel, qui n’est pas encore “cacher Pessah” elle fera la recherche du hamets, et veillera au bon nettoyage. Si par contre le nettoyage a été fait, elle se contentera de brûler son hamets.

Tout le hamets en notre possession doit faire l’objet d’une vente détaillée, et la vente doit porter sur le pain et le levain. Cela doit aussi concerner les ustensiles non cacher Pessah, qui contiennent donc du hamets.


3 COMMENTS

  1. A Commethique ,
    Yechoua est votre Messie et non pas le nôtre et si nous , Juifs , vous sont vraiment chers tel que paraît l’exprimer l’entête de votre intervention , il vous faut accepter cette réalité . Dans la maison de notre cœur réside le D… d’Israël que nous connaissons parfaitement et qui nous a donné toutes les indications à suivre et à accomplir pour notre Salut .
    N.B : le levain des Pharisiens ? inconnu dans notre patrimoine spirituel …..Cordialement .

  2. Mes chers frères JUIFS,

    Yechoua, notre Messie, nous invite à enlever toute trace de Hamets… DE NOS COEURS car Il veut habiter la maison de nos coeurs. Nous sommes appelés à devenir en effet le temple du Saint-Esprit (Rouah Hakodech). Le levain symbolise l’hypocrisie et l’orgueil de nos coeurs et c’est de ce levain-là que nous devons nous débarrasser !
    “Gardez-vous du levain des Pharisiens qui est l’hypocrisie” disait-il.

    L’avez-vous reçu dans la maison de votre coeur pour votre salut ?

    Hag Sameah Pessah !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.