La députée Elise Fagjeles visée par des injures antisémites

0
375

La députée Elise Fagjeles visée par des injures antisémites

L’élue LREM serait victime d’insultes antisémites et de menaces de mort depuis que, face à un militant en gilet jaune, elle n’a pas su donner le montant du SMIC
« Les menaces de mort et les propos antisémites adressés à la députée Elise Fajgeles sont insupportables, s’emporte le député Amine El Khatmi. Aucune maladresse ne peut justifier ce déferlement de haine. Le climat politique est devenu totalement irrespirable. Tout mon soutien à elle ! ».

« Rien ne peut justifier le torrent d’insultes antisémites que subit Elise Fajgeles » a écrit, également sur Twitter, le président du Crif, Francis Kalifat.

Pour la « maladresse » le président du Printemps républicain et élu à Avignon fait ici référence à une discussion entre Elise Fajgeles et un manifestant « Gilet jaune » sur un plateau de télévision sur CNews durant laquelle elle n’a pas su donner le montant mensuel du SMIC, qui est de 1 153,82 €.

Suite à cette bourde, la députée de la République En Marche (LREM) aurait reçu des « insultes antisémites » mais aussi des « menaces de mort ».

« Les menaces de mort et les propos antisémites adressés à la députée Elise Fajgeles sont insupportables, s’emporte le député Amine El Khatmi. Aucune maladresse ne peut justifier ce déferlement de haine. Le climat politique est devenu totalement irrespirable. Tout mon soutien à elle ! ».

« Rien ne peut justifier le torrent d’insultes antisémites que subit Elise Fajgeles » a écrit, également sur Twitter, le président du Crif, Francis Kalifat.

« Ne pas arriver à dire le montant du SMIC sur un plateau télé est une faute, a-t-elle reconnu sur son compte Twitter. Ce n’est ni mépris ni condescendance envers ceux qui galèrent. Je me suis moi-même retrouvée seule avec mon petit garçon au RMI il y a quelques années. Ça ne vaut pas les menaces de mort que je reçois ».

Elise Fajgeles – dont le nom en yiddish signifie « petit oiseau » – racontait début janvier, déjà sur CNews, que ses « grands-parents ont été victimes de la rafle du Vel d’hiv. C’est une douleur vive ! Marre qu’on banalise la Shoah ! Dans la France de Macron, il n’y a pas de barbelés et il n’y aura pas de descentes de police dans les CHU ».
Source : fr.timesofisrael.com

Je suis d’origine ashkénaze.
Mes grands-parents sont arrivés de Pologne dans les années 20. Ils ont fui l’antisémitisme et la France les a accueillis, avec l’hospitalité que l’on attend de la patrie des Droits de l’Homme. Mais la France aussi s’est fourvoyée et une quinzaine d’années plus tard, on leur a demandé de porter l’étoile jaune. Deux ont été raflés au Vel d’Hiv’ et emmenés vers les camps d’où ils ne sont jamais revenus, l’une a réussi à s’échapper, le quatrième a résisté. Ma mère s’est retrouvée pupille de la nation et sa tristesse d’enfant ne l’a jamais quittée. Cette histoire tragique et violente a nourri un humanisme de combat, une sensibilité exacerbée à l’arbitraire, et une volonté farouche de défendre en toute circonstance les valeurs de la République.
Source :
http://elisefajgeles.fr/me-connaitre/

Madame Elise Fajgeles est présidente du groupe d’amitié France-Israël qui accepte la présence dans ses rangs de l’extrémiste pro terroriste Clémentine Autain

liguedefensejuive.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.