Trois sites de forage ont été découverts, ce qui représente potentiellement des milliards de barils de pétrole

Une société de forage pétrolier prétend avoir trouvé des « quantités significatives » de pétrole dans le plateau du Golan israélien, rapportent les médias mercredi.

https://i0.wp.com/israelvalley.s3-eu-west-1.amazonaws.com/files/000/011/370/original/forage_p%C3%A9troliers.jpg?w=696

« Nous parlons d’une couche de 350 mètres d’épaisseur, » a déclaré Yuval Bartov, géologue en chef de Afek pétrole et de gaz, une filiale de la société américaine Genie Energy, à Channel 2.

« La couche est dix fois plus grande que celle que l’on trouve en moyenne dans le monde, a déclaré Bartov, « et voilà pourquoi nous parlons de quantités significatives. Ce qui est important de savoir, c’est qu’il ya du pétrole dans la roche, et nous le savons. »

Trois sites de forage ont été découverts, ce qui représente potentiellement des milliards de barils de pétrole, soit suffisamment pour satisfaire le marché israélien de 270.000 barils par jour pour une longue durée, affirme le rapport.

Le forage a commencé en décembre 2014. Au cours des dernières semaines, Afek a demandé l’autorisation de forer 10 puits supplémentaires.

Bien que la découverte du pétrole soit confirmée, la qualité, et les mesures précises de la quantité et le coût de l’extraction du pétrole seront connues une fois l’extraction commencée.

Afek a fait face à de nombreux défis de la part des groupes environnementaux préoccupés par l’impact du forage, dont certains ont atteint la Haute Cour de Justice.

Les entreprises à la recherche de pétrole en Israël ont foré 530 puits d’exploration, et aucun d’entre eux n’a permis d’extraire du pétrole commercialement viable, a déclaré le PDG de Genie Geoff Rochwarger en septembre.

www.i24

Découvertes récentes

ISRAËL-PÉTROLE

Après de longues années de déceptions, presque tout le monde désespérait qu’Israël puisse un jour être en mesure d’approvisionner ses propres besoins en énergie pour la production d’électricité, pour le transport.

Mais, c’est arrivé.  D’importants dépôts de gaz naturel ont été découverts à 90 kilomètres au large de la côte de la péninsule de Haïfa.  Soudainement, il est apparu que le « pied » d’Asher était vraiment plongé dans du « pétrole ».  Le pays était encore sceptique.  Cela semblait trop beau pour être vrai.  Certes, il devait y avoir un hic.  Les tensions bureaucratiques ou militaires allaient surement torpiller l’actualisation de la promesse.

Mais, cette bénédiction a été pompée dans tout le pays depuis un an maintenant !  Près de la moitié de l’énergie électrique d’Israël est déjà alimentée par la nouvelle source d’énergie, là où, auparavant, tout Israël dépendait des combustibles importés.

En outre, l’utilisation du gaz naturel réduit considérablement la pollution de l’air. Des accords sont déjà en cours pour des ventes à la Jordanie, à l’autorité Palestinienne et à l’Égypte.

Une nouvelle infrastructure de tuyauterie est installée dans tout le pays.  L’exportation de gaz naturel vers l’Europe est planifiée. La valeur prévue des gisements de gaz naturel est estimée à environ 130 milliards de dollars pour les prochaines décennies, ceci à partir de la plus grande découverte de gaz en mer des dernières dix années, dans le monde.

Comme si cela ne suffisait pas, d’énormes gisements de schistes bitumineux ont été découverts dans les collines du centre d’Israël.

pleinsfeux

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires