La ministre de la Santé Agnès Buzyn, ancien médecin, a affirmé dimanche avoir été victime de « comportements très déplacés » dans son travail et appelé les hommes à se « rebeller » aux côtés des femmes contre le harcèlement sexuel, dans une interview au JDD.

Elle aussi a été touchée. Et elle en a parlé. Et appelle toutes les femmes à le faire aussi. Dans une interview au JDD, la ministre de la Santé Agnès Buzyn, ancien médecin, a affirmé dimanche avoir été victime de « comportements très déplacés » dans son travail et appelé les hommes à se « rebeller » aux côtés des femmes contre le harcèlement sexuel.

« Comme beaucoup de femmes, j’ai eu affaire à des comportements très déplacés dans mon milieu professionnel », a déclaré la ministre, ancien médecin et professeur spécialisé en hématologie. « Des chefs de service qui me disaient : ‘ Viens t’asseoir sur mes genoux’. Des choses invraisemblables… qui faisaient rire tout le monde », a-t-elle précisé, ajoutant que  « la libération de la parole » après le scandale Weinstein « fait prendre conscience qu’une lutte quotidienne se joue dans l’espace public et professionnel ».

www.Ici.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.