La Géorgie affirme que l’audit manuel des bulletins de vote n’a pas modifié la victoire de Biden

Le secrétaire d’État géorgien Brad Raffensperger a déclaré jeudi qu’un audit manuel des bulletins de vote dans l’État avait confirmé Joe Biden comme le vainqueur des élections du 3 novembre en Géorgie.

Un audit a été lancé après que des résultats non officiels ont montré que Biden menait devant le président Donald Trump par environ 14000 voix.
Raffensperger a déclaré qu’il n’y avait « aucun doute » que l’État certifierait la victoire de Biden vendredi.
« L’audit est très proche de ce que nous avions dans les rapports de la nuit électorale », a déclaré Raffensperger à la chaîne locale WSB-TV. « C’est vraiment proche, ce n’est pas un résultat plein de différences. » 

3 Commentaires

  1. La manipulation et la désinformation battent leur plein.
    Impossible de s’informer honnêtement sur les chaines d’infaux en continu.
    La presse écrite est une poubelle puante alimentée par l’Agence France Propagande au summum de sa haine et de ses dépêches répugnantes, dans laquelle on lit des choses inimaginables, toutes à charge contre TRUMP qui devrait dégager sans attendre.
    Personne ne s’est posé de question au sujet de la métamorphose de Joe le sénile.
    Pendant sa campagne, il vivait enfermé dans sa cave et les rares fois où il sortait, son épouse le tenait par la main et il marchait en trainant la patte.
    Physiquement, il avait le visage blafard, plein de tâches noires et la peau très flétrie.
    Subitement, Joe le gâteux nous est apparu bronzé, la peau nette, le visage souriant, en plus, il sautille en entrant sur scène et jette sa veste, décontracté, style rock star.
    Que s’est-il passé ? Que prend-il comme dopant ? A quoi se shoote-t-il ?
    Les fascistes « Démocrates » veulent absolument que TRUMP annonce sa défaite, ils craignent que Joe la momie ne meurt avant d’entrer à la Maison Blanche d’où leur fébrilité.
    S’il reste à Joe le sénile un brin d’honneur, il devrait refuser la présidence, ce qui ferait le jeu de Harris qui deviendrait la première femme noire à devenir Présidente de Etats-Unis, à la plus grande joie d’Obama, le grand manipulateur qui a organisé cette mascarade.
    En attendant, il y a de plus en plus de témoins qui dénoncent les fraudes massives qui ont eu lieu lors de ces élections frauduleuses dont on parlera pendant longtemps.
    Au final, rien ne dit que TRUMP ne fera pas un autre mandat, wait and see…

    Géorgie
    Un grand procès sera intenté demain samedi. Mêmes problèmes.
    Nous avons de nombreux doubles votes, des électeurs hors de l’État, des intimidations. Etc.
    (Source: Dreuz)

    • Le principe de précaution veut qu’au prête au moins une oreille, même très distraite, aux deux scénarii possibles, et pas qu’on prenne pour argent comptant tout ce que dirait une « cyberbible » du Trumpisme sur Internet. Qu’allez-vous penser fin janvier et pour 4 ans, si jamais les choses ne se passaient pas selon les pronostics ici établis? Vous allez dire qu’il faut rompre les relations stratégico-diplomatiques avec Washington? Actuellement, les Israéliens travaillent avec les pays du Golfe et l’Administration en place pour monter la barre aussi haute que possible, quoi qu’il arrive par la suite. Si le refus des résultats présumés a un sens, c’est au moins de gagner du temps (après on verra!). En attendant les résultats officiels, on raconte ce qu’on veut, du moment qu’il reste un fond de plausibilité. Ce qui importe, c’est ce qu’on fait pendant ce précieux temps-là.

      Votre hypothèse d’une prise du pouvoir, sinon du « coup d’Etat » par simple forfait de Biden pour raisons d’état de santé défectueux est, évidemment à prendre en compte : Harris serait alors la louve « progressiste » (manipulée par Obama et la bande de la Squad) pour démantibuler cette relation qui a, néanmoins une profondeur historique et stratégique datant a minima du pont aérien de 1973. Ca dit au moins une chose : c’est qu’un Biden encore bien vivant vaudrait tout de même mieux que ce pouvoir occulte derrière son dos ou l’utilisant comme un pantin. Des observateurs « autorisés » (proches des arcanes) situent le rôle de Biden sous Obama, comme ayant été « le bon flic », sauvant des relations virant au vinaigre à plusieurs moments. On imagine le retour de Dennis Ross dans les « négociations », de Shapiro au Département d’Etat, de Janet Yellen au Trésor, Ron Klain est déjà nommé en tant que « chef d’Etat-Major de la maison Blanche »… Si ce n’est pas la panacée du temps de TRUMP, il y a néanmoins des gens pressentis ou en poste avec lesquels il n’est pas impossible de discuter. Les tendances lourdes vont plutôt à l’opposé de l’hypothèse gauchiste pour cette future administration. Quoi qu’il en soit, Tsahal, les renseignements et Netanyahu planchent sur le damage control, éviter les chocs frontaux et travailler intelligemment avec qui que ce soit.. Que les Américains résolvent leurs propres problèmes, on ne peut pas s’immiscer dans tous les isoloirs pour leur dire ce qu’ils auraient dû faire et quel est leur véritable intérêt, c’est à dire le nôtre… Wait and See, se lit de droite à gauche aussi. Pas seulement dans un conflit ouvert avec la « réalité » si elle devient moins avantageuse que souhaitée. Ensuite, il y a la question du Sénat. Des élections de mi-mandat, etc. : à un moment, d’autres enjeux débloqueront la situation de blocage actuel parce qu’il faudra aller de l’avant. On peut voir le verre à moitié vide…

      • Merci Marc pour votre commentaire irréprochable qui prend en compte des paramètres que peu de « spécialistes » sont capables d’aborder.
        Cette élection restera une première du genre, elle prouve que la machine de guerre des fascistes « Démocrates » qui ont utilisé toutes sortes de manipulations et d’arnaques pour la voler, avec l’appui des patrons des réseaux sociaux qui se sont transformés en censeurs faiseurs d’opinion, pour finaliser ce projet totalitaire du contrôle de l’opinion américaine.
        Ce qu’il faudra retenir aussi de toutes ces falsifications, c’est le rôle joué par les chaines de télé, en particulier, celles qui ont coupé l’intervention de TRUMP, le Président des Etats-Unis, parce qu’il exprimait des choses qui ne leur plaisaient pas, avant que l’une d’entre elles ne proclame la victoire de Biden, annonce reprise par tous les médias planétaires, et devenue depuis, l’expression d’un système mafieux et manipulateur.
        Ces médias ont étouffé tous les sujets concernant la corruption de Hunter Biden, aidé par son père, et surtout, l’Obamagate, et les cambriolages organisés par Hillary, avant sa campagne présidentielle.
        Aux USA comme un peu partout ailleurs dans le monde, les médias ont « mauvaise presse » (sans mauvais jeu de mot) et elles viennent de perdre le minuscule crédit dont elles bénéficiaient encore.
        Il faudra détruire définitivement les dérives de ces tyrans qui veulent contrôler les pensées et les consciences, selon leurs volontés totalitaires.
        Il ne faut pas s’attendre à ce que les fascistes « Démocrates » le fassent…
        Cordialement,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.