Gantz: Le Hamas, responsable, paiera pour la double-attaque à la roquette contre le centre et le sud d’Israël

Dimanche 15 novembre, le ministre de la Défense Benny Gantz a pointé du doigt le Hamas palestinien pour l’attaque de deux roquettes depuis Gaza la nuit précédente. Toutes deux ont été interceptées par Dôme de Fer avant d’atterrir dans la ville portuaire méridionale d’Ashdod ou Bat Yam, une ville adjacente de Tel Aviv. S’exprimant lors d’une cérémonie commémorative à Jérusalem pour les soldats tombés au combat, Ganz a déclaré: «Nous suivons plusieurs voies, certaines opérationnelles, pour parvenir au calme à long terme. Mais si le Hamas échoue dans le test à remplir sa part, ses dirigeants et la population de Gaza en subiront de graves conséquences. Les responsables palestiniens ont démenti savoir qui a tiré les roquettes et ont nié que l’attaque avait quoi que ce soit à voir avec une décision du Hamas ou du Jihad islamique. Ils ont promis une enquête pour découvrir si les roquettes avaient été lâchées à la suite d’un dysfonctionnement technique, comme « un coup de foudre »…

Vers 2 heures du matin samedi soir, des alertes à la roquette ont averti les habitants d’Ashdod et du kibboutz Palmachim de l’arrivée d’une roquette. Dans les villes de la région de Gush Dan, dans le centre d’Israël, les gens se sont réveillés à cause de fortes explosions au milieu d’un orage et du tonnerre, lorsqu’une batterie de défense aérienne Dôme de Fer a fait sauter l’une des roquettes entrantes dans le ciel.

Les pertes et les dégâts ont été évités. L’attaque à la roquette s’est affrontée à la situation de préparation d’Israël. La semaine dernière, l’aéroport international Ben Gourion a redirigé les vols vers des pistes spéciales au nord et des batteries supplémentaires Dôme de Fer ont été déployées dans le centre et le sud d’Israël, en préivsion d’une éventuelle attaque qui devait assouvir la vengeance du Jihad islamique palestinien. Jeudi était le jour du premier anniversaire de la mort du chef du groupe soutenu par l’Iran, Bahaa Abu al Ata, lors d’une frappe aérienne israélienne d’une précision inédite. Al-Ata était un fervent terroriste planificateur, spécialisé dans l’orchestration d’attaques palestiniennes à la roquette et de tireurs d’élite contre Israël.

Gantz: Hamas is responsible, will pay, for twin-rocket attack on central, southern Israel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.