Fusillade dans une synagogue à Pittsburgh : 11 morts, 6 blessés

1
2769

Une fusillade, d’inspiration nazie, éclate dans une synagogue aux USA

publié sur le compte Twitter de Robert Bowers, l’assassin néo-nazi de la synagogue de l’Arbre de Vie à Pittsburgh :

« Trump est un mondialiste, pas un nationaliste.
Il n’y a pas de #MAGA tant qu’il y a une infestation de youpins.
#Qanon est ici pour obtenir des patriotes qui étaient contre la loi martiale dans les années 90 et qui mendient maintenant pour que [Trump] draine le marais.
Mais allez-y, continuez à dire que vous gagnez. »

Robert Bowers

Robert Bowers

Le suspect qui a perpétré la fusillade de masse samedi dans une synagogue de Pittsburgh est un habitant local de 46 ans nommé Robert Bowers, qui a publié des messages antisémites virulents et contre Trump, présenté comme “mondialiste”, sur les médias sociaux, qui débordent de propos injurieux et de théories du complot.

Deux heures avant que le tireur n’entre dans la synagogue et ouvre le feu pendant un service religieux du shabbat, Bowers a posté sur le site de discussion en ligne Gab.com à propos de la Société d’Aide Hébraïque aux Immigrants (HIAS), une association à but non lucratif qui aide les réfugiés juifs à s’installer aux États-Unis. L’organisation affirme être guidée par les valeurs et l’histoire juives.

 

“HIAS aime faire venir des envahisseurs qui tuent notre peuple. Je ne peux pas m’asseoir et regarder mon peuple se faire massacrer. Ajustez votre lunette optique (viseur), j’entre”, a écrit Bowers, un homme lourd, lourd, avec une barbe.

Le président et chef de la direction de HIAS, Mark Hetfield, a déclaré qu’il n’était pas au courant de “l’obsession du tireur contre HIAS jusqu’à ce matin”.

Le tireur aurait également crié des phrases antisémites au cours de la fusillade, faisant 11 morts et cinq blessés, dont quatre policiers.

Un homme blanc, s’est rendu. L’équipe SWAT avait réussi à parler avec le suspect, qui rampait et était blessé.

Le suspect est en garde à vue. En entrant dans la synagogue, armé d’un fusil d’assaut AK-47 et de trois pistolets Glock, il ne cessait de débiter : “Tous les Juifs doivent mourir”.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a chargé son consul général à New York, Dani Dayan, d’obtenir autant de détails sur ce qui s’est passé.

Une fusillade a éclaté dans une synagogue à Pittsburgh, dans l’ouest de la Pennsylvanie, ce samedi, ont annoncé des médias locaux.

La communauté juive conservatrice, qui existe depuis 150 ans, s’est réunie samedi matin à la synagogue du quartier Squirrel Hill de la ville, où vivent de nombreux juifs, pour célébrer une brit milah.

Le tireur, Robert Bowers, âgé de 46 ans, portait un gilet pare-balles.

La synagogue de la congrégation Tree of Life à Pittsburgh. Image: fournie
La synagogue de la congrégation Tree of Life à Pittsburgh. Image: fournie

L’incident a commencé juste avant 10 heures, heure locale (1 h 00, heure de l’Est, 16h en France), lorsque des policiers ont été appelés, alors qu’on leur faisait état d’une fusillade à la synagogue.

Chris Lovingood WTAE@CLovingoodWTAE

BREAKING: HEAVY POLICE ACTIVITY AT TREE OF LIFE SYNAGOGUE IN SQUIRREL HILL

L’homme armé aurait ouvert le feu sur des policiers des forces d’intervention, tuant au moins trois policiers, et restait à l’intérieur du bâtiment.

La synagogue de la congrégation Tree of Life est à Pittsburgh. Image: fournie

Le tireur se trouvait à l’intérieur de la synagogue The Tree of Life (l’Arbre de Vie) située sur l’avenue Wilkins, d’après une journaliste de la chaîne de télévision locale KDKA.

SQUIRREL HILL, PA (KDKA) – (en direct au moment des faits) Des policiers de l’ensemble de la ville de Pittsburgh réagissent à une situation de tir actif (active shooter) à la synagogue The Tree of Life à Squirrel Hill.

Andy Sheehan, de la KDKA, indique qu’au moins 7 à 8 personnes pourraient être tuées.

La police a demandé aux habitants de rester chez eux, après avoir échangé des coups de feu avec un homme armé.

À leur arrivée, le tireur leur aurait tiré dessus, les forçant à utiliser leur véhicule comme bouclier.

La synagogue aurait été pleine à craquer pour le service du samedi et une brit milah, et la police a déclaré avoir reçu plusieurs appels de personnes barricadées à l’intérieur de la synagogue.

L’université Carnegie Mellon, située à proximité, aurait également été fermée à clef, des étudiants recevant des SMS leur disant de rester à l’intérieur.

Le maire Bill Peduto s’est précipité sur les lieux.

Les forces de l’ordre appellent à éviter le secteur.

Le président Donald Trump a tweeté ses pensées envers la région de Pittsburgh au milieu de la tragédie.

+ fr.sputniknews.com

1 COMMENT

  1. 11 finalement. Ils étaient dans l’aile de la congrégation L’arbre de Vie.
    Le minuscule petit être, créateur d’univers à son tour, peut-être le Sauveur, avait rendez-vous dans ces murs, vestiges quantiques du saint Temple, où les cantiques s’étaient tus…
    Il allait entrer dans l’Alliance…
    Pour être de ceux qui feraient la partie de 10, ils étaient venus, ce fameux quorum qu’Avraham avait débattu avec l’Eternel, lui, poussière et cendres_ce que nous avons écouté Ce Shabbath précisément _ pour que les cités de la haine ne soient point détruites, le Juste autant que le Méchant.
    Et Dieu avait consenti.
    Et cette lecture nous contait aussi une circoncision, comme à Pittsburgh…
    Peut-être que Dieu, lassé, attend que nous quittions ces Nations protégées par notre seule présence, comme l’Ange avait dit à Lot, seul juste trouvé à Sodome :
    “Hâte-toi, cours-y! car Je ne puis agir que tu n’y sois arrivé”…
    Assurément, IL agira.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.