Home Israel U.E : Erdan présente le «réseau de la haine» qui dirige BDS©

U.E : Erdan présente le «réseau de la haine» qui dirige BDS©

7
3530

Suite aux réclamations de Federica Mogherini, l’antisémitisme de l’U.E bientôt mis à jour par son financement direct ou indirect d’organisations liées au FPLP, comme Al-Haq, financé tout particulièrement par la Suède et la France :

“Le chef de l’organisation Al-Haq est Shawan Jabarin, un habitant de Ramallah, qui a purgé une peine de 13 ans dans une prison israélienne pour son implication dans l’aile militaire du FPLP. Jabarin est dirigeant de la campagne légale contre Israël et actif en Europe et à la Cour pénale internationale de La Haye, Lila Khaled, membre du Front populaire de libération de la Palestine, a participé à la campagne de collecte de fonds pour une organisation BDS en Afrique du Sud “, a précisé M. Erdan.

Erdan présente le «réseau de la haine» des organisations BDS

Le ministère de la Sécurité publique révèle les relations entre les différents groupes de boycott et leurs liens avec les organisations terroristes palestiniennes ; «Sous couvert d’activités civiles, un réseau coordonné et bien financé opère depuis Ramallah et Gaza, dont environ un quart entretient des liens avec des groupes terroristes.

Le ministère des Affaires stratégiques a compilé un rapport révélant les relations internes entre différentes organisations de boycott anti-israéliennes, surnommé par le ministre Gilad Erdan le «réseau de la haine».

S’exprimant lors d’une conférence pour combattre le mouvement de boycott, Erdan a souligné que l’offensive contre Israël battait son plein “dans les assemblées locales, dans les syndicats, dans les salles de classe et sur les campus universitaires du monde entier. Les propagateurs de cette campagne de haine qui  déduisent leur idéologie de l’Autorité palestinienne et du Hamas, sont unis dans leur objectif de détruire l’Etat d’Israël. “

Sous le couvert d’activités civiles, un réseau coordonné et bien financé opère depuis Ramallah et Gaza, dont environ un quart (10 organisations) entretient des liens avec des groupes terroristes, dont le Hamas et le Front populaire de libération de la Palestine, dans le but d’inciter le monde contre l’Etat d’Israël “, a t-il poursuivi.

Ministre Gilad Erdan (Photo: Ohad Zwigenberg)

Ministre Gilad Erdan (Photo: Ohad Zwigenberg)

 

La conférence GC4I, que le ministère des Affaires stratégiques organise tous les deux ans, rassemble plus de 150 responsables chefs de file d’organisations pro-israéliennes, des responsables de communautés juives et des militants du monde entier qui participent à la campagne de lutte contre le boycott, le désinvestissement et Mouvement de sanctions (BDS) et la délégitimation de l’Etat d’Israël.

Au cours de son discours, M. Erdan a discuté de l’étude sur laquelle son ministère travaille depuis deux ans à la demande du cabinet de sécurité politique dans le cadre des efforts de  lutte contre les mouvements de boycott contre Israël.

Rallye BDS à Paris (Photo: AP)

Rassemblement BDS à Paris (Photo: AP)

 

Erdan a noté qu’il y a environ 300 organisations dans le monde qui appellent au boycott d’Israël. Le ministère des Affaires stratégiques a dressé une liste de 42 groupes importants qui «génèrent la haine d’Israël».

Selon Erdan, non seulement le Hamas et le Front Populaire pour la Libération de la Palestine soutiennent le BDS, mais les membres de ces organisations ont aussi des liens avec les autres organisations prônant le boycott d’Israël.

“Les hauts responsables des organisations palestiniennes Al-Haq, DCI-P (Défense des Enfants International -Palestine), et al-Damir sont des militants passés et présents du FPLP“, a-t-il dit.

“Le chef de l’organisation Al-Haq est Shawan Jabarin, un habitant de Ramallah, qui a purgé une peine de 13 ans dans une prison israélienne pour son implication dans l’aile militaire du FPLP. Jabarin est dirigeant de la campagne légale contre Israël et actif en Europe et à la Cour pénale internationale de La Haye, Lila Khaled, membre du Front populaire de libération de la Palestine, a participé à la campagne de collecte de fonds pour une organisation BDS en Afrique du Sud “, a précisé M. Erdan.

 

L’AP promeut le boycott contre Israël

“Nous avons également identifié des liens avec le FPLP, parmi l’organisation de boycott américaine Samidoun, le RPC promeut les intérêts du Hamas en Europe et les membres du PSC britannique et du FOA ont tenu des réunions avec de hauts responsables du Hamas à Gaza – y compris avec Ismail Haniyeh – et ont participé aux incidents de la flottille du Mavi Marmara et ont organisé une manifestation au 10 Downing Street pour promouvoir la marche du retour du Hamas “, a poursuivi le ministre.

Erdan a également blâmé l’Autorité palestinienne, qui, selon lui, promeut depuis longtemps les boycotts contre Israël et a officiellement adopté le mouvement de boycott au Conseil national palestinien en mai dernier.

“Nous avons vu les tentatives des hauts responsables de l’AP de suspendre Israël de la FIFA et de promouvoir les” listes noires” formulées par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, qui ont toutes été largement promues par les organisations BDS”.

“La campagne de délégitimation et les campagnes de boycott d’Israël sont basées sur les mensonges et la propagande du Hamas, qui déguise ses activités terroristes sous le couvert d’activités civiles, dans le but de salir Israël et de le priver de son droit de se défendre”,  a souligné Erdan.

“Il y a une nécessité nationale d’exposer les mensonges du Hamas et de démontrer son caractère meurtrier et antisémite, exprimé en lançant des missiles et des roquettes sur Israël en se dissimulant parmi la population civile, se camouflant derrière des marcheurs non-armés et des manifestations (non armées) et le lancement des cerfs-volants (incendiaires) de la terreur, qui sont présentés comme un jeu d’enfant”.

Erdan a noté que le ministère a récemment identifié une escalade, quant au contenu et aux auditoires vers lesquels les organisations de boycott dirigent leurs activités, et qu’ils appellent de plus en plus à la fin des accords commerciaux avec Israël et à l’arrêt de la coopération commerciale avec les industries de défense israéliennes.

“Cette campagne ne se déroule plus au sein des seules organisations de la société civile, et les organisations de boycott ont récemment commencé à faire pression sur les membres du parlement dans différentes parties du monde”, a déclaré M. Erdan.

“Les organisations terroristes et les organisations BDS n’ont jamais été si proches idéologiquement et en ce qui concerne leurs tactiques opérationnelles”, a déclaré Erdan. “Je continuerai à mener l’offensive contre les perpétuateurs de cette campagne de haine antisémite émanant de Gaza et de Ramallah”.

Erdan a également déclaré que le ministère des Affaires stratégiques mènera des campagnes et des activités de relations publiques dans l’année à venir pour exposer “le caractère meurtrier et la vérité sur le terrorisme du Hamas” afin que les organisations BDS aient du mal à continuer à faire de l’incitation et à propager les mensonges qui sortent de Gaza. ”

Première publication le: 20.06.18, 20:03 

Shahar Hay | Publié le: 20.06.18, 20:03
Adaptation : Marc Brzustowski
—————————-
Complément mai 2017 : 

un rapport publié le 29 mars, par une coalition d’organisations françaises et palestiniennes appartenant au BDS, qui appelle le gouvernement français à faire “pression” sur les institutions financières françaises (Banques) afin qu’elles retirent leurs investissements des banques, des services de communication, des compagnies d’assurance et d’utilité publique israéliennes,  est directement financé par le gouvernement Suédois.

Ce rapport, intitulé :  ‘Les liaisons  Dangereuses entre les Banques et les Compagnies d’Assurance  Françaises avec “l’Occupation” ‘ et écrit par l’Association France Palestine Solidarité (AFPS), le CCFD – Terre SolidaireLa Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), La Ligue Française des Droits de l’Homme (LDH), et Al-Haq [voir plus bas : lié au terrroriste Ahmed Jibril], appelle aussi le gouvernement français à intervenir pour contraindre les Banques et Compagnies d’assurance Françaises à se “désengager sans délai de toute relation financière avec les banques israéliennes”, ainsi qu’à encourager “ un projet de Loi interdisant à toutes les entreprises de tous les secteurs d’investir dans les “implantations” (“colonies” en novlangue antisémite).

Olga Deutsch, Directrice du Bureau européen de NGO Monitor : “Les groupes BDS, une fois encore, prennent la France et Israël pour cibles par des méthodes de guerre économique et ce n’est absolument pas une surprise que les principaux piliers des économies françaises et israéliennes  soient dans leur ligne de mire. Ce qui est, quand même, beaucoup plus troublant est qu’un pays-tiers, la Suède,– soit aussi impliquée et ce rapport reflète le degré d’irresponsabilité dangereuse dans le comportement de la Suède, en tant qu’Etat, qui s’autorise à financer des ONG aux objectifs répréhensibles dans d’autres pays de l’Union.”

Le logo de l’Agence Suédoise de Coopération et de Développement International (SIDA, ça ne s’invente pas) apparaît clairement sur cette publication. En outre, le gouvernement suédois fournit des millions de dollars comme source de financement majeur à la FIDH, en lui versant 5.170.707 de $ entre 2012-2016. La Suède a également livré  5, 7 millions de $ entre 2013-2017 au Secrétariat International des Droits de l’Homme et de l’Humanitaire, qui, lui-même, finance Al Haq, une organisation dont le Directeur Général Shawan Jabarin a prêté allégeance au Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), une organisation terroriste d’obédience irano-syrienne, reconnue et désignée comme telle par les Etats-Unismais aussi l’Union Européenne, le Canada, et Israël.

Le gouvernement français de François Hollande et de son ex-Ministre de l’Intérieur Cazeneuve a aussi offert des centaines de milliers d’Euro (€), pour alimenter des projets et le financement central de chacune des ONG impliquées dans la rédaction de ce rapport orienté, dont le FIDH, l’AFPS, le CCFD-Terre Solidaire, la LDH et l’association-écran Al Haq, couvrant le groupe terroriste irano-syrien du FPLP dirigé par Ahmad Jibril, dont le quartier-général se situe à Al-Rihanen en Syrie, et d’où il exploite un poste de commandement opérationnel à Deïr Znun, au Liban.

Les ONG à l’origine de ce rapport ont fait partie d’une coalition similaire qui a fait pression sur le Géant Orange de France-Telecom, afin qu’il mette un terme à son alliance prête-nom avec la société israélienne Partner.

29 mars 2017
Adaptation et Ajouts : Marc Brzustowski
Autres ONG directement financées par le gouvernement français (sommes en Shekels) : 
NGO Donor 2016 2015 2014 2013
Breaking the Silence Consulate in Jerusalem – France 63,559
B’Tselem Consulate – France 130,219 71,429 47,619
Comet Me MFA – France 5,391* 137,466*
HaMoked Consulate – France 49,019*
Ir Amim Consulate – France 93,897*
Bimkom Embassy – France 38,095*
Al Marsad Consulate- France 44,048
Alternative Information Center CNCDH 71,760
Terrestrial Jerusalem MFA- France 167,364

7 COMMENTS

  1. BDS aurait échoué depuis longtemps s’il ne s’adressait pas à des gens qui aiment cela car cela correspond à leur haine profonde envers les Juifs.
    Vous savez de qui je parle!

  2. Les Arabes exploitent habilement la cause “politique” et avancent leur hegemonie islamiste.

    Si Israël occupe des Territoires abandonnés par la Jordanie et non par la Palestine qu’on a inventé de toute pièce car Israël est aussi (moins d’un quart de La Palestine , Il manque à Israël un deuxième quart pour que ce soit équitable ) En échange des accords de paix , ces territoires ne sont plus occupés , Le Droit International existe oui ou non ?
    Comment accepter En France , En Europe ou ailleurs des soit disant ONG qui étendent leur “occupation”sur tous les continents à partir d’Israel qu’ils revendiquent et veulent éradiquer de la carte , leur “occupation rampante ” sur tous les rouages des institutions politiques municipales syndicales financières , universitaires , sportives, culturelles de la planète Terre ?

    Le Monde libre n’est Il pas la victime soumise et résignée d’une “occupation” sans précédent dans l’Histoire qui le gangrène de l’intérieur et qui jour après jour le parasite comme le ver solitaire qui amaigrit l’individu et qui fait du Monde libre une planète occupée dans le sens hégémonique du terme !

    Sommes nous borgnes pour ne voir que d’un œil une pseudo occupation qui n’en est pas une et une véritable invasion de la planète qu’on refuse de nommer par son nom ?

    Nos élites communautaires doivent arreter de disséquer consciemment ou non et donc d’accepter que La France officielle versé des larmes de crocodiles sur le national socialisme qui a duré 6 ans d’une main et qui finance et héberge des officines douteuses faussement politiques ou caritatives qui ne visent qu’un objectif unique la
    deligitimisation de l’Etat d’Israel et constitue ainsi le point de départ d’une islamisation à l’échelle mondiale et qui a pour nom Le National-islamisme qui sévit depuis 70 ans !

  3. Nos élites de la Rue Saint Georges , de La rue de La Victoire ou du Crif pensent encore que le temps joue pour la Communauté Juive et Israël , La real politique de ne pas trop hausser le ton ….à t elle payée ?

    On n’entend que du silence et rien d’autre !

  4. […] Le ministère de la Sécurité publique révèle les relations entre les différents groupes de boycott et leurs liens avec les organisations terroristes palestiniennes ; «Sous couvert d’activités civiles, un réseau coordonné et bien financé opère depuis Ramallah et Gaza, dont environ un quart entretient des liens avec des groupes terroristes.Lire la suite sur jforum.fr […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.