Conférence de presse commune entre Idriss Déby et Benyamin Netanyahu le 25 novembre à Jérusalem.
© REUTERS/Ronen Zvulun

En recevant le président tchadien, le Premier ministre a annoncé de prochains développements dans les relations avec d’autres pays musulmans.

Un haut responsable au ministère des Affaires étrangères a confirmé que des pourparlers avancés sont en cours avec un pays musulman du Golfe persique. Selon des informations qui se recoupent il s’agirait de l’émirat de Bahreïn. Ce pays insulaire est situé entre l’Arabie saoudite et le Qatar mais aussi face à l’Iran qui le menace.

Cette même source avait indiqué auparavant qu’Israël entretenait également des contacts avec le Soudan. Elle a également confirmé que le réchauffement des relations entre Israël et le Tchad permettrait à Israël d’entamer des pourparlers avec des pays limitrophes tels que le Mali ou le Niger, musulmans également.

Parmi les nombreux avantages – mutuels – de cette évolution, il y a aussi l’autorisation pour les avions de lignes israéliens de traverser l’espace aérien de ces pays pour les destinations vers l’Amérique latine, raccourcissant par exemple de quatre heures le vol Tel-Aviv – Rio de Janeiro.

Lors de la conférence de presse tenue hier par Binyamin Netanyahou et Idriss Déby, le Premier ministre israélien a indiqué qu’Israël souhaite aider le Tchad dans sa lutte contre le terrorisme mais aussi aider le peuple tchadien dans les domaines de l’eau potable, de l’alimentation, de l’agriculture ou de la santé. Il a rappelé ses différentes tournées en Afrique et a souhaité visiter bientôt l’Afrique centrale, “accompagné d’entrepreneurs dans différents domaines dans le but d’améliorer la vie quotidienne des Africains”. Le Premier ministre a également remercié le président tchadien “qui lui ouvre la voie vers d’autres dirigeants africains musulmans”.

Concernant la probable prochaine destination, le Bahreïn, les dirigeants de ce petit pays insulaire ont à plusieurs reprises fait des déclarations favorables à Israël, notamment sur la question iranienne. L’une des plus édifiantes, émanant du ministre des Affaires étrangères Khalid ben Ahmed al-Khalifah: “Israël a le droit de se défendre contre les sources de dangers qui le menacent. L’Iran est l’une des causes des conflits au Moyen-Orient. Israël est le défenseur des victimes du terrorisme”!

Des développements très positifs pour Israël et inimaginables il y a encore une dizaine d’années.

par Shraga Blum

Photo Marc-Israël Sellem / POOL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.