Vers une fermeture partielle du ciel ? Experts : « Ceux qui n’en ont pas besoin – ne volent pas »

Les hauts responsables de la santé soutiennent les remarques du professeur Ash au studio Ynet – et appellent le public à s’abstenir de vols inutiles. « Il faut y réfléchir à deux fois avant de voyager pendant une épidémie mondiale », a déclaré le Pr Cyril Cohen. Prof. Yehuda Adler : « Certaines décisions désagréables doivent être prises. » Et qu’en est-il des acheteurs de billets ? « J’espère que les compagnies aériennes feront preuve de flexibilité ».

Le directeur général du ministère de la Santé a averti aujourd’hui (dimanche) dans une interview avec Ynet que les vols vers certains pays européens pourraient être interdits en raison de l’épidémie de ces dernières semaines – et les experts du système de santé soutiennent sa position et mettent en garde contre l’introduction de nouvelles variantes, surtout après la maladie en Israël.
Un pourcentage important de la maladie se trouve aujourd’hui en Europe », a déclaré le professeur Hagai Levin, épidémiologiste. « En tant que recommandation générale, il n’est pas conseillé de se rendre dans un endroit où il y a actuellement une épidémie. En ce qui concerne les pays rouges, si les entrées et les sorties de ces pays ne sont pas hermétiquement fermées et qu’il existe une variante – il y a de bonnes chances il entrera à un moment donné. . Selon Levin, ancien président de l’Association of Public Health Physicians, « nous devons formuler une stratégie et bien la surveiller afin que s’il y a une entrée de variantes, nous en saurons rapidement et comprenons la signification de la variante par rapport au vaccin. . »
Le professeur Levin a noté qu' »il peut y avoir des pays dans lesquels nous ne pouvons pas voyager, ce qui est légitime à condition que la restriction sauve des vies. Même ceux qui sont vaccinés ne sont pas protégés à 100% et doivent donc réfléchir à deux fois avant de se rendre à une zone où règne la pandémie. Voyager au milieu d’une épidémie mondiale comporte un risque « Par conséquent, tant au niveau individuel qu’au niveau public, ce risque doit être géré. » Levin a ajouté qu’une stratégie ordonnée et transparente devant le public est nécessaire. « Il faut essayer de gérer les choses devant le public et il faut se rappeler que les États eux-mêmes prendront les décisions. Naturellement, les décisions varient en fonction du degré de risque, mais il est important de gérer les décisions de manière professionnelle et transparente, d’évaluer les risques et les implications et mettre en place une cellule épidémiologique permanente pour trancher. »
Le professeur Yehuda Adler, expert en cardiologie interne qui conseille les autorités locales sur les questions de Corona, est également d’accord avec l’approche du professeur Ash et a appelé à envisager de restreindre l’entrée et la sortie des pays européens à forte morbidité. « Il y a actuellement des vagues de morbidité en Europe de l’Est et en Occident. Une fois qu’une vague de variantes supplémentaires commencera, et je suis d’accord que si plus de pays deviennent rouges, les vols vers eux devraient être interdits car cela réduirait le risque d’infection et variantes.
Le professeur Cyril Cohen, expert en système immunitaire à l’Université Bar Ilan, recommande également aux Israéliens d’éviter de se rendre dans des pays à forte morbidité. « Nous ne sommes pas en mesure de dire que si nous sommes bons, alors cela continuera d’être bon. Il y a des hauts et des bas partout dans le monde, donc une fois les frontières ouvertes, c’est l’un des dangers. Nous devons faire attention pour réduire l’arrivée de nouvelles variantes. « Ce qui se passe dans le monde n’est pas identifié comme une souche qui parvient à contourner les vaccins, mais la question est de savoir combien de temps cela va le rester. » C. Cohen a souligné que « ceux qui n’ont pas à voyager, ne devraient pas voyager. Ceux qui doivent – devraient être bien contrôlés à leur retour, et pas seulement à l’atterrissage mais aussi quelques jours plus tard. Si d’autres pays l’exigent – alors ici aussi il faut le faire. »
Selon lui, Israël devrait envisager de fermer la frontière avec certains pays, comme avec l’Europe de l’Est. « À long terme, nous ne pourrons pas être complètement fermés, mais restreindre temporairement l’entrée d’autres pays réduira l’augmentation de la morbidité. »
La professeure Galia Rahav, directrice de l’unité des maladies infectieuses de Sheba, est également convaincue qu’il faut éviter les vols inutiles . « Personnellement, je ne voyage pas, mais je ne peux pas fermer tout le pays et dire qu’il est interdit de voyager. Chacun fait ses propres calculs, mais au vu de la morbidité actuelle en Europe, des inconvénients et des fermetures – je pense que c’est mieux de restreindre l’expansion de la pandémie », a-t-elle déclaré à Ynet.
Rahav a expliqué que l’épidémie en Europe est due à une vaccination tardive et l’absence de rappel. « Nous avons quelques mois d’avance sur le monde », a déclaré Rahav.
Un expert chevronné dans le domaine qui a refusé de s’identifier par son nom s’oppose à l’approche du professeur Ash – et affirme qu’il s’agit d’une décision trop extrême. L’aéroport Ben Gourion n’est pas hermétiquement fermé, il n’est donc pas possible d’empêcher l’intrusion de variantes. Il est possible de prévenir la morbidité à l’entrée d’Israël en exigeant des contrôles à l’entrée du pays et peut-être aussi des tests quotidiens dans les trois prochains jours – alors que l’entrée ne devrait être réservée qu’aux vaccinés, bien sûr. Cela devrait suffire. Nous ne devons pas opter pour des solutions extrêmes. »

Les détenteurs de billets : Espérons que les compagnies aériennes seront flexibles

Et qu’en est-il de quelqu’un qui a déjà bloqué des vacances dans les semaines à venir ?
Ophir: Celui qui doit s’envoler pour Berlin dans deux semaines, sachant qu’il ait estimé que le corona éclaterait en Europe comme en Israël, il s’attendait à ce que le ministère de la Santé n’impose pas de restrictions à quiconque a été vacciné avec  la troisième dose. et respecté toutes les directives que fait-il ?. « 
J’espère que tant que l’Allemagne autorisera les touristes à y entrer et n’ira pas jusqu’à la fermeture, le ministère de la Santé ne limitera pas les vols.
Offir : Vous avez dit de vivre avec la pandémie,  maintenant, vous allez mettre en œuvre la peur de s’envoler vers un pays où la morbidité est en croissance.
Celui qui a déclaré avoir été vacciné trois fois et s’engage à veiller à garder ses distances et son masque. « Si en Allemagne, ils n’imposent pas de fermeture ou de restrictions aux personnes vaccinées – je ne pense pas avoir de raison d’avoir peur. Ici aussi, il y avait une grande morbidité, en particulier chez les personnes non vaccinées – et nous avons accepté les entrées sans restrictions. Espérons qu’elle apprendra d’Israël.
Interrogé sur ce qu’il ferait si les vols vers l’Allemagne étaient interdits, Ofir a répondu qu’il espérait qu’Israir, par l’intermédiaire duquel il a acheté le billet d’avion, « serait assez loyale pour offrir une autre destination sans restrictions au lieu d’annuler le vol et de ne pas nous pousser à attendre des mois pour un remboursement. La covid est avec nous depuis longtemps, donc « Je m’attends à ce que les compagnies aériennes comprennent comment être flexibles face aux restrictions. »
Chen, qui doit également se rendre à Berlin, a ajouté qu’elle espérait que le gouvernement n’interdirait pas son vol. « Nachman Ash lui-même a déclaré que le nombre de rapatriés de l’étranger avec le covid est faible, donc je ne comprends pas pourquoi je devrais être puni. Dans tous les cas, si l’interdiction prend effet – les compagnies aériennes devront proposer un billet vers une autre destination aux mêmes dates, ce qui serait  acceptable.
JForum – Ynet

6 Commentaires

  1. Pour le moment la vaccination sauve les gens , ce virus n’est pas nouveau, il existe depuis des milliers d’années , il est ressorti à cause de réchauffement climatique libérant les virus emprisonnés dans les glaces, ce n’est que le début , donc continuer brave gens à dénier et calomnier ceux qui veulent soigner le monde …..

    • Bonjour Merci,

      Soigner oui, mais pas à n’importe quel prix et avec n’importe quoi. Savez-vous que les « vaccins » qu’on propose actuellement contiennent des graphènes et des résidus de foetus avortés? Renseignez-vous!

      • Exactement ! Et de plus, ce sont des injections expérimentales donc ne devraient pas être imposer !!! Que les gens éteignent leur télé et se renseignent auprès des chercheurs indépendants !

  2. Enfin un commentaire intelligent. La mortalité liée au Covid est actuellement infinitésimale. Et ce n’est pas dû à la vaccination et d’abord à la prévention et une meilleure protection par les masques. De plus L’insuffisance de personnel soignant et de matériel dans les hôpitaux a amplement expliqué la mortalité terrible du début du Covid. Il existe des traitements efficaces donnés au début de l’infection et qui sont bon marché. La vaccination pour les adultes et adolescents est imposée politiquement en France. Elle est entraine de plus la mise à l’écart des récalcitrants, avec un bourrage de crâne mené par l’ensemble des médias.

  3. Il est aujourd’hui plus que clair que nous ne sommes pas en situation de pandémie.
    Je sais, je devrais avoir peur de l’affirmer, pas forcément d’être assassiné, mais surtout de me couvrir de ridicule. La désinformation et le formatage sont si puissants que dire qu’il n’y a pas d’épidémie éveille des sourires sur de nombreux visages.
    Donc, je me permets de demander à tous les rieurs de s’instruire. Exploitez les avantages sur Internet : la documentation est à la portée de tous. Tapez sur Google : « épidémie », vous serez redirigé entre autres sur Wikipédia. Ouvrez l’un des articles et lisez. Consultez des chiffres, des documents… Je ne voudrais pas être de mauvais augure, mais est-ce qu’on voit des cadavres s’amonceler par dans les rues, les caniveaux ?
    Il n’y a pas aujourd’hui, par ailleurs, un individu dans nos sociétés qui ne connaît pas au moins une personne affectée ou tuée par le vaccin américain. Quand des médecins préconisent des traitements et que le pouvoir les poursuit, les traîne dans la boue, personne ne peut moralement rester indifférent, et continuer à jouer le jeu d’industriels comme Pfizer qui ne tolèrent pas la concurrence, et font tout, via des pressions et la corruption, pour empêcher les malades d’être soignés.
    En Israël, nous sommes dirigés par un dictateur malhonnête, qui n’a obtenu que 6 mandats sur les 120. Il n’y a même plus de semblant de démocratie, quand des dirigeants réellement élus se retournent contre leurs citoyens, tel Netanyahou qui a interdit via son ministre de la Santé Edelstein aux dispensaires de donner des médicaments aux malades, ce qui a fait augmenter le nombre des victimes et pas toujours du corona (un test positif au corona interdit à l’assuré d’obtenir des soins même s’il souffre en réalité d’autre chose), sans compter que les personnes concernées étaient confinées chez elles, sans même des médicaments livrés à domicile (par exemple sur la base d’anciennes ordonnances pour des maux récurrents).
    Quant à toute cette clique de médecins du gouvernement, je voudrais poser une question :
    En admettant que Cyril ou Hache arrivent à la conclusion que le vaccin est inutile, dangereux, et qu’il faut au plus vite arrêter de l’utiliser, pourraient-ils garder leur poste, leur salaire et toute la gloire qu’ils tirent de leur statut ?

  4. «  »Vaccin » » innéficace contre les variants,(sans doute générateur de variants) «  »Vaccin » » ne permettant pas de voyager, obligeant les testes, et ne permettant pas d’éviter les hospitalisations… «  »Vaccin » » permettant des thromboses, péricardites, et bien d’autres maladies rares… MAIS POURQUOI SE FAIRE «  »VACCINER » »????

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.