40 ans après Entebbe, coopération anti-terroriste entre Israël et l’Afrique *

1
193

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a rencontré mardi le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, en visite officielle en Israël.

« Israël veut s‘associer aux pays africains pour combattre leur ennemi commun le terrorisme islamiste », a affirmé M. Netanyahou à son interlocuteur, ajoutant que « de plus en plus de dirigeants africains comprennent ce que vous avez compris, à savoir qu’Israël est un partenaire unique pour lutter contre les extrémistes et avec lequel construire ensemble un avenir meilleur ».

Les deux hommes ont signé des accords de coopération dans les domaines de l’eau et de l’agriculture puis ont évoqué ensemble les possibilités de coopération dans le domaine de la sécurité, de la santé et de l’énergie.

M. Kenyatta a de son côté affirmé vouloir renforcer les relations bilatérales avec Israël qualifiant sa visite d’historique. Le leader kenyan a déclaré: “nous vivons tous les deux dans des régions difficiles avec des problèmes de sécurité similaires et la coopération entre nos deux gouvernements depuis l’époque de notre indépendance a été formidable».

Israël aurait prévenu des menaces qui pesaient sur de potentielles cibles israélienne possible, avant même le massacre de 2013 au Westgate, le centre commercial de Nairobi. Le centre commercial appartenait en partie à des Israéliens et a longtemps été considéré comme une cible potentielle de choix.


Les agents israéliens auraient aidé les forces de sécurité kenyanes dans leur réplique à l’attaque du centre commercial par des hommes armés Shabaab qui avait tué au moins 67 personnes.


Les entreprises israéliennes au Kenya ont été prises pour cible dans le passé, y compris Al-Qaïda a revendiqué le bombardement d’un hôtel appartenant à des Israéliens à Mombasa en 2002, dans lequel 18 personnes sont mortes, ainsi que d’un tir de missile manqué contre un charter israélien à la même époque.

Durant son séjour, le président kenyan devrait rencontrer  le président Reouven Rivlin, son prédécesseur Shimon Peres et le chef de l’opposition Yitzhak Herzog et se rendre dans la vieille ville de Jérusalem, à Yad Vashem, le mémorial de la Shoah  et sur la tombe d’Herzl à Jérusalem.

145630302318887939a_b (1)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou envisage de se rendre en Ouganda et au Kenya cet été dans ce qui serait le premier voyage d’un Premier ministre israélien en Afrique sub-saharienne depuis la  visite de Yitzhak Shamir dans quatre pays d’Afrique de l’Ouest en 1987.


Pendant le voyage, Netanyahou devrait se rendre sur l’aéroport international d’Entebbe en Ouganda pour marquer le 40e anniversaire de l’Opération Thunderbolt, le Juillet 1976 mission de sauvetage des otages par Tsahal au cours de laquelle Netanyahou frère aîné, Yoni, a été tué.


Le voyage prévu fait partie de l’effort de Netanyahou pour renforcer les liens avec un certain nombre de pays africains, dont le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda et l’Ethiopie.

israëlforeignaffairs.com

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.