Consistoire, Cinéma et publicité : deux belles ventes !

2
561
Cinéma et publicité : deux belles ventes !

 

1. Assemblée générale du Consistoire Central

 

Vote à main levée, aucun décompte des présents, environ 120 personnes dont quelques infiltrés puisque notamment une personne a participé aux votes sans avoir reçu de convocation (combien d’autres ?), pas de résolution écrite donc dans la nouvelle configuration proposée : une gestion encore plus floue (la cacheroute sera-t-elle également floue ?)

Bref vous devinez la suite, selon le modèle bien rôdé : abstentions et votes contre se sont comptés sur les doigts d’une seule main. L’affaire est dans le sac.

Félicitations et remerciements abondèrent pour cette naissance qui fit l’objet de tant de tentatives : le Consistoire est mort, vive le merguistoire ! Que les bienfaits attendus par les heureux électeurs soient à la hauteur des annonces qui leur ont été faites

           Quelques exemples de ce nouveau fonctionnement.

        La vente du 19 rue St Georges, siège social et bien unique du Consistoire Central, fut à peine évoquée lors de l’Assemblée, certainement afin de ne pas plomber l’ambiance pleine de joie à l’annonce du « renouveau » exceptionnel du nouveau mandat – sans mandat- mais prolongé tout de même ! Exemple : le prix de vente de l’immeuble annoncé en Conseil d’administration était de 15 millions dont 14 millions € seraient placés avec une clause d’inaliénabilité, donc intangibles et un million pour le Centre du XVIIème, le 18ème ou 19ème millions€  pour ces travaux (l’ouverture annoncée en mai dans « quelques semaines » est repassée à quelques mois). Une chose est sûre : si cela ouvre, cela ouvrira pour « les Fêtes » : une chance il y a toujours des Fêtes. Restons dans le flou. Comme aucun document sur la vente effectuée ne sera fourni – aucun document n’était fourni dans le Consistoire, pourquoi le seraient-ils dans le merguistoire – c’est une belle histoire ! A une autre personne le même déclara que le prix était de 13 millions et qu’il servirait à rembourser le déficit cumulé. De toutes façons, « cela ne nous regarde pas », qu’on se le dise ! Avec en porte-clés l’expert en fraude électorale, toujours à la manœuvre.

Je suggère d’ailleurs d’adapter quelques  modules pour les Talmud Torah : « la loi du plus fort est la seule loi et bien sûr le classique « la fin justifie tous les moyens ».N’est-ce pas l’exemple qui vient d’être valorisé ? Soyons conséquents et cohérents

D’ailleurs, la Prière pour la République, avec des lois rendues ici obsolètes, serait utilement remplacée par le générique de James Bond ou de Rocky 2, dès le prochain Chabbat. Sans parler de l’instrumentalisation de la Paracha Kora’h « afin de préserver le Chalom ».

Jerusalem Square inaugurated in Paris despite pro-Palestinian protests

Le maire de Jérusalem, Moshe Lion, inaugure la place de Jérusalem à Paris, le 30 juin 2019. (crédit photo: MUNICIPALITÉ DE JÉRUSALEM)

2. Inauguration du carrefour Jérusalem

     En présence notamment de deux représentants de l’Eglise catholique, du Président de    la Fédération Protestante de France, et en l’absence de tout imam, la Cérémonie qui a réuni deux cents ou trois cents personnes au maximum, vu le filtrage extraordinairement sécurisé. Toutes les avenues étaient fermées à 200 mètres, pendant qu’une centaine de pro-palestiniens agités manifestaient aux cris de A mort Israël, bien plus loin, place du Maréchal Juin, pour que se déroule conformément aux  ” bonnes relations d’amitié qui existent entre Jérusalem et Paris”  cette inauguration devant le Centre du XVIIème, en état de non achèvement.

Après l’absence de mention d’Israël sur le carton d’invitation, pas le moindre drapeau pour la Cérémonie, à moins que les feuilles vertes des tilleuls… Pas non plus de Jérusalem capitale d’Israël, trop audacieux certainement. Quant au drapeau apporté par une jeune femme, le Directeur du Consistoire Central est venu lui expliquer avec calme que « ce n’était pas recommandé ». Où nous en sommes ! Cette jeune femme a autant tenu compte de cet avis qu’un chat auquel on demande d’aller acheter le journal.  Aucune prise de parole de Madame l’Ambassadrice, peut-être trop marquée Israël (!), pour cette « Jérusalem Ville trois fois sainte, trois fois millénaire, rappela Mme Hidalgo, Maire de Paris, ville qu’elle déclara tant aimer, notamment « l’Esplanade des mosquées ». Aïe ! Quant au Maire de Jérusalem, il ne peut être que rayonnant, il le fut !

Bref deux « ventes » bien faites aujourd’hui

La prolongation du mandat hors des limites statutaires et l’absence de résolution écrite garantissent que le pire est déjà sûr, et l’inauguration d’un carrefour (et non une place) Jérusalem sans mentionner sa nature de capitale d’Israël sont des « ventes » qui dissimulent de graves défauts. Bref, nouvelle ère, rien ne change mais tout va changer, nous dit-on ! Demain on rase gratis, la vieille formule, à adapter à cause des barbes, bien sûr. On nous vend du renouveau et une place Jérusalem, alors qu’en fait l’ opacité est confirmée pour plus de deux ans et nous nous retrouvons avec un “carrefour Jérusalem ville universelle”! Les deux événements étant liés par la complaisance merguistoriale envers ce qui advient en termes d’antisémitisme et d’antisionisme : la preuve ? Avoir accepté l’absence de toute mention d’Israël sur le carton d’invitation et de tout drapeau durant la Cérémonie.

Avec les ventes de biens immobiliers qui se multiplient cela ne peut qu’empirer. Question subsidiaire : dans cette nouvelle tournure plus « commerciale », les Rabbins seront-ils eux aussi considérés comme des commerciaux dans le merguistoire, pour bénéficier de l’éventuelle manne ?  En ayant franchi les limites, voilà où nous arrivons. D’ores et déjà Mazel tov !

 

On m’a suggéré de ne plus communiquer sur les réseaux sociaux.

Aussi, je n’hésite pas à vous inviter à rejoindre ma page, sur FB, en attendant la suite

Kol touv

Shavoua tov

Evelyne Gougenheim

2 COMMENTS

  1. Chaiiiiiiih’, quand on voit les visages bien gonflés et super nourris, de ces mecs sur la photo, on est en droit de penser qu’ils se sont bien régalé du buk’kentov, non ?
    LOLLL

  2. Et quand on n’a pas FB Evelyne, que ferons-nous pour vous lire ?
    C’est triste de voir de quelle manière on introduit une place Jérusalem à Paris ?
    On préfère avancer petit à petit que pas du tout ! c’est un choix que les Arabes n’ont pas accepté !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.