Histoire d’un boxeur juif recruté par le FBI pour combattre les nazis et devenir un film

Cela peut sembler fantastique, mais le nouveau roman de Barry raconte la véritable histoire des boxeurs juifs américains dans les années qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale, qui ont joué un rôle actif dans la lutte contre le nazisme aux États-Unis.

Benny Leonard, sans doute le plus grand boxeur juif de tous les temps (crédit photo: Wikimedia Commons)
Benny Leonard, sans doute le plus grand boxeur juif de tous les temps
(crédit photo: Wikimedia Commons)

Le prochain roman de Leslie K. Barry, Newark Minutemen, qui décrit l’incroyable histoire d’un boxeur juif recruté par la mafia juive et le FBI pour combattre les nazis aux États-Unis, sera mis en images et transformé en film. Cela a été annoncé juste deux semaines avant la date de publication du nouveau livre.

Le nouveau roman de Barry, qui doit sortir le 6 octobre, peut ressembler à de la fiction, mais il raconte la véritable histoire des boxeurs juifs américains dans les années qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale, qui ont joué un rôle actif dans la lutte contre la montée du parti nazi américain. Ils étaient connus sous le nom de Newark Minutemen (hommes de main, miliciens de Newark).
Selon l’agence de presse locale du New Jersey, l’histoire est inspirée de l’oncle de Barry, Harry, qui était lui-même un boxeur de Newark Minutemen dans les années 1930.
Harry, comme d’autres, a été recruté par Abner «Longie» Zwillman, qui, ensuite, allait envoyer les nouvelles recrues travailler avec le FBI. C’était un chef de la mafia juive qui a été surnommé le Al Capone du New Jersey.
Afin d’écrire l’histoire, Barry a consulté des membres de la famille qui connaissaient son oncle. Mais ce n’est qu’au 90e anniversaire de sa mère, lorsque la famille de Barry a commencé à se remémorer ces épisodes, qu’elle a commencé à connaître l’histoire de son oncle.
Dans une discussion virtuelle organisée par la bibliothèque publique de Newark avant le nouveau livre de Barry, elle a déclaré que lorsque Harry rentrait à la maison avec des ecchymoses, sa mère avait l’habitude de demander où il était allé, ce à quoi Harry répondait: « J’étais en train de me battre contre les Nazis. « 
Barry a également eu accès aux rapports du FBI. Avec les témoignages de sa famille, ceux-ci ont recomposé une image détaillée qui s’est finalement transformée en l’histoire d’un boxeur juif, alors qu’il passait sous couverture pendant la Grande Dépression, pour contrecarrer les plans d’un parti nazi de l’ombre aux États-Unis, et qu’Hitler devenait de plus en plus puissant en Europe.
Et si son livre est une version fictive de l’histoire vraie, il aborde également l’histoire très réelle du nazisme aux États-Unis. Comme beaucoup d’autres Américains aujourd’hui, Barry ne savait pas grand-chose de la présence nazie dans l’Amérique des années 1930 et a dû faire pas mal de recherches pour se faire une idée de la réalité sociale américaine à l’époque.
Le Bund germano-américain était une organisation pro-nazie avec une présence significative dans le New Jersey. Il a été créé en 1936 dans le but de promouvoir une vision favorable de l’Allemagne nazie. Les membres du groupe défilaient dans les rues de Newark et de New York pour montrer leur soutien.
En 1939, quelques mois avant le début de la Seconde Guerre mondiale, le citoyen américain d’origine allemande Fritz Kuhn, qui dirigeait l’organisation à l’époque, a organisé un rassemblement au Madison Square Garden. Au cours du tristement célèbre rassemblement nazi qui se déroule au cœur de New York, Kuhn a parlé de «la presse contrôlée par les Juifs» et a plaidé pour un «États-Unis dirigés par les Non-Juifs (Aryens) blancs».
Aujourd’hui, plus de 80 ans plus tard, le rassemblement du Madison Square Garden est en grande partie oublié. Il en va de même pour le fait que de nombreux Américains notables préféraient rester neutres sur l’Allemagne nazie et Hitler dans les années 30.
Les producteurs John Niven et Nick Ball sont intéressés à faire revivre ce morceau d’histoire presque oublié et ont commencé à écrire un scénario pour un film basé sur le livre de Barry.
 » Newark Minutemen est une histoire épique de batailles, de boxeurs et de mafia, recouverte d’une histoire d’amour explosive qui se compare aux histoires classiques croisées d’étoiles de Casablanca au Titanic « , a déclaré le producteur Leo Pearlman à Variety. « Ce serait une histoire importante à raconter à n’importe quel moment de l’histoire – mais pour le moment, avec les leçons que nous pouvons tirer du passé, c’est un élément essentiel que tout le monde devrait voir.
Adaptation : Marc Brzustowski

5 Commentaires

  1. Rappeler que l’un des soutiens les plus fervents à l’Allemagne nazie fut Charles Lindbergh .

    Il fut décoré de l’Ordre de l’Aigle allemand en 1937 .

    Leader du Comité America First , mouvement anti guerre

  2. Lorsque l’on évoque la « mafia Juive » c’est plus exactement les Juifs dans la mafia Sicilienne, autrement dit la cosa nostra dirigée par Lucky Luciano et Meyer Lansky. Bien dit de la part de Bonaparte.

  3. @  » qui décrit l’incroyable histoire d’un boxeur juif recruté par la mafia juive et le FBI pour combattre les nazis aux Etats Unis  » .

    Surement Meyer Lansky et Bugsy Siegel ( entr’autres ) associés à Lucky Luciano .

    Lansky et Siegel étaient des amis d’enfance , ils n’hésitaient à faire le coup de poing contre les nazis américains du Bund .

  4. Excellent .
    Je découvre ce grand champion .
    Rappelons qu’il y a eu d’autres champions de boxe juifs
    Le plus célèbre d’entr’eux dans les années 30 fut Max Baer .
    Il devint champion du monde en battant l’italien Primo Carnera le 14 juin 1934

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.