Avions U.S et israéliens survolent 24h/24 le champ de bataille©

1
2726

L’aviation américaine vole 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 au-dessus du champ de bataille syrien avec des survols israéliens

 Une double couche d’avions de guerre américains et israéliens navigue 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 au-dessus des champs de bataille syriens du sud-ouest, prêts à entrer en action si des lignes rouges partagées sont franchies. Les sources militaires de DEBKAfile rapportent que les Super Hornets américains F / A-18E et F / A-18F surveillent les combats autour de Daraa et des régions frontalières du Golan jordanien et israélien. Ils font décoller leurs avions pour soutenir les survols d’Israël, depuis l’USS Harry Truman, qui est déployé en Méditerranée orientale.

L’armée israélienne a préparé trois scénarios en cas de prise de contrôle de la région de Deraa et de la frontière jordanienne par les forces syriennes et du Hezbollah soutenues par la Russie – que ce soit par la force ou le biais de négociation avec les défenseurs rebelles :

  1. Un accord possible avec les rebelles de Daraa, ensuite répliqués pour Quneitra à la frontière israélienne.
  2. La possible conquête de Daraa par les forces syriennes du Hezbollah, avec l’aide de frappes aériennes russes massives – qui ont augmenté jeudi à 100 sorties – qui serait répétée comme tactique pour s’emparer de Quneitra.
  3. Un assaut possible sur Quneitra venant du sud-est du Golan et commençant dans la ville de Nawa, comme prévu par les stratèges US CENTCOM et IDF. Ils postulent une force d’assaut syrienne et du Hezbollah, après avoir terminé sa capture de Daraa, se dirigeant vers l’ouest vers Quneitra et se divisant en deux têtes directionnelles : l’une se dirigera vers l’ouest, vers Yarmouk et la jonction frontière syro-jordano-israélienne. Là, ils vont essayer de prendre la poche détenue par l’armée de Khalid ibn Walid, qui a prêté allégeance à l’Etat islamique. L’autre tête de pont s’approchera de Quneitra au nord. Si le premier contingent défait la force de l’EI, les deux rejoindront les collines surplombant Hamat Gader et la mer de Galilée. La défaite qu’ils infligeraient aux rebelles à Quneitra amènerait une force syrienne du Hezbollah jusqu’à la frontière centrale du Golan.
    Au cours des combats, Tsahal pourrait être confronté à trois dilemmes possibles:
  • Les avions de guerre russes et syriens, qui ont jusqu’ici gardé leur distance à l’écart des frontières d’Israël, pourraient larguer des bombes sur Quneitra tenu par les rebelles. Comment l’armée de l’air israélienne et les batteries anti-aériennes vont-elles réagir? et contre quelles cibles?
  • les soldats syriens entrant dans la région de Quneitra amèneront avec eux les chiites du Hezbollah et des milices pro-iraniennes qui prennent part à la bataille pour Daraa. Israël a fait part de son intention de contrer ce mouvement par des messages adressés aux États-Unis et par les Russes à Damas.
  • Que se passera-t-il, si l’armée syrienne entre dans la zone démilitarisée du Golan mise en place par l’accord de cessez-le-feu israélo-syrien en 1974 et surveillée par la FNUOD? Les États-Unis et Israël n’accepteraient pas cela.

Toutes ces éventualités ont été explorées mercredi 4 juillet, lorsque le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant général Gady Eisenkott, a visité le Golan pour vérifier l’état de préparation des positions d’Israël, en vue d’une recrudescence des hostilités, peu de temps après son retour de Washington. Là, il a rencontré les meilleurs chefs de l’armée américaine. Eisenkott a visité la division Bashan et s’est entretenu avec les commandants sur l’état de la guerre syrienne et la préparation du commandement du Nord à une escalade. Il était accompagné du commandant Yoel Strick du Commandement de l’OC du Nord et du commandant du Bashan, Brig. Général Amit Fisher.

Des communications indirectes sont signalées entre des officiers israéliens et syriens par l’intermédiaire de la FNUOD concernant des problèmes locaux, liés aux réfugiés syriens campés sur la frontière israélienne du Golan et pris en charge par Tsahal. Nos sources signalent qu’environ 12 000 personnes sont actuellement rassemblées à l’extérieur du village syrien de Barika, à 1 200 mètres des positions de Tsahal à Tel Fares.

  ,  ,  ,  ,  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

US Air Force flies 24/7 over Syrian battlefield with Israeli overflights

1 COMMENT

  1. […]  Une double couche d’avions de guerre américains et israéliens navigue 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 au-dessus des champs de bataille syriens du sud-ouest, prêts à entrer en action si des lignes rouges partagées sont franchies. Les sources militaires de DEBKAfile rapportent que les Super Hornets américains F / A-18E et F / A-18F surveillent les combats autour de Daraa et des régions frontalières du Golan jordanien et israélien. Ils font décoller leurs avions pour soutenir les survols d’Israël, depuis l’USS Harry Truman, qui est déployé en Méditerranée orientale. Lire la suite sur jforum.fr […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.