Attaque du Thalys: le tireur et trois suspects jugés à Paris

En août 2015, Ayoub El Khazzani avait tiré dans le train Amsterdam-Paris, blessant deux personnes, avant d’être maîtrisé par des passagers, dont des militaires américains. Le procès s’ouvre ce lundi 16 novembre à Paris, pour cinq semaines.

Le 21 août 2015, ils ont réussi à désarmer Ayoub El Khazzani. Ce Marocain, alors âgé de 26 ans, venait de tirer à la kalachnikov et de blesser deux hommes dans le Thalys 9 364 reliant Amsterdam à Paris.

Il est jugé à partir de ce lundi 16 novembre, notamment pour tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste.

Avec trois autres accusés, soupçonnés d’avoir aidé à la préparation de l’attentat. Il s’agit de Bilal Chatra, 24 ans, et Mohamed Bakkali, 33 ans, renvoyés pour complicité. Puis de Redouane El Amrani Ezzerrifi, 32 ans, devant répondre, lui, d’association de malfaiteurs terroriste.

Revenu de Syrie avec Abaaoud

El Khazzani, que des passagers du Thalys avaient ligoté avec une cravate, a été interpellé en gare d’Arras. Il a longtemps gardé le silence avant de reconnaître être monté dans le train à Bruxelles en tant que djihadiste , avec fusil d’assaut, arme de poing et près de 300 munitions. Tout en affirmant aussi avoir renoncé à son projet à l’ultime seconde, trop tard pour éviter une bagarre.

L’objectif, a-t-il expliqué au juge d’instruction, était de cibler des militaires américains, en représailles aux bombardements en Syrie, et non des civils.

Une demande selon lui d’Abdelhamid Abaaoud, coordinateur de la cellule État islamique à l’origine d’attentats en France et en Belgique en 2015 et 2016.

Les Américains au procès

Une thèse « pas crédible pour les enquêteurs. La présence des Américains n’avait selon eux pas pu être anticipée ». Ajoutant qu’Abaaoud préparait à cette période les attaques visant à assassiner le plus de personnes possible . Celles du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, où il sera abattu peu après par la police.

C’est avec lui qu’Ayoub El Khazzani, parti en Syrie en mai 2015, est revenu en Europe en empruntant la route des migrants. Début août, ils ont rejoint la Belgique où l’accusé avait déjà vécu un an, après un séjour en France et sept années en Espagne.

Les Américains qui l’ont affronté dans le train doivent assister au procès, prévu jusqu’au 17 décembre. Ils veulent raconter et le regarder dans les yeux , dit leur conseil, Me Thibault de Montbrial. Ils avaient joué leur propre rôle dans un film sur l’attaque, réalisé par Clint Eastwood. Ce dernier devrait d’ailleurs être entendu comme témoin en visioconférence.

1 COMMENTAIRE

  1. «  » Il s’agit de Bilal Chatra, 24 ans, et Mohamed Bakkali, 33 ans, renvoyés pour complicité. Puis de Redouane El Amrani Ezzerrifi, 32 ans, devant répondre, lui, d’association de malfaiteurs terroriste.°°° «  » »

    °°° les noms ont été modifiés, comme les prénoms………

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.