La communauté juive a t-elle un comportement “normal”?©

4
1505

Allemagne : la communauté juive peut-elle se comporter “normalement”?

Par Manfred Gerstenfeld

Les Juifs remplissent de nombreux rôles et fonctions. Depuis de nombreux siècles, ils servent de boucs-émissaires pour les populations majoritaires. C’est ce qui a conduit l’antisémitisme à devenir une part intégrale de la culture européenne. Le rôle symbolique des Juifs, en tant qu’étranger par excellence a, cependant, décru depuis l’afflux massif d’Arabes et d’Africains. La même chose est également vraie pour les Juifs classés selon des caractéristiques de personnages exotiques.

Les atteintes contre les Juifs tirent souvent la sonnette d’alarme de problèmes sociétaux plus vastes. Les attaques verbales et physiques constantes de Musulmans contre des Juifs ont contribué à attirer l’attention sur plusieurs des nombreux problèmes amenés en Europe par des segments significatifs de ces groupes immigrés. Du fait de la Shoah, de nouveaux rôles ont émergés. Ils comprennent celui du Juif comme victime archétypale et des Juifs comme parangon de moralité en société sur certains sujets.

Les meurtres de Juifs par un Musulman dans l’HyperCasher de la porte de Vincennes à Paris, en janvier 2015, ont fait réfléchir bien des Juifs à l’idée de quitter leur pays. C’est alors que le Premier Ministre français Manuel Valls a déclaré : “La France ne serait pas la France sans les Juifs[1]“. Le message sous-jacent était limpide : si les Juifs quitte la France, de plus en plus nombreux, parce qu’ils sont menacés,un facteur de légitimation de la démocratie française disparaîtra.

Le Président Emmanuel Macron a, aussi, déclaré que certaines expériences traversées par les Juifs sont des indicateurs du bien-être du pays. Lors du dîner annule du CRIF, l’organisation censée coordonner la communauté juive de France, en mars 2018, il a déclaré : l’antisémitisme est “l’opposé de la République” et “le Déshonneur de la France[2]“.

Ce rôle de légitimation des Juifs des questions sociétales est plus important encore en Allemagne. Depuis les années 1990, les gouvernements allemands ont laissé immigré les Juifs de Russie (aujourd’hui, ceux d’Angleterre, inquiets du Brexit et de la montée de l’antisémitisme attisé par Corbyn), même si ces immigrés n’avaient pas de lien historique avec l’Allemagne. Cet afflux s’est situé aux alentours de 200.000 personnes, ce qui a fait d’elles le groupe le plus important en termes d’origine au sein de la communauté juive allemande.

Le sens symbolique de légitimation des Juifs vivant en Allemagne était évident. Si les Juifs étaient de plus en plus présents dans le pays, en dépit de son horrible passé sous le régime nazi, on devrait alors l’interprété comme : Cette Allemagne est devenue une démocratie “normale”. Parfois, cela a mené à de déclarations de fierté, disant que l’Allemagne est le seul pays européen qui dispose d’une population juive. Au cours de ces dernières années,l’appartenance à la communauté juive organisée d’Allemagne a chuté et se trouve située à moins de 100.000 membres.

De nos jours, la moyenne, dans cette Allemagne tellement “normale”, quatre incidents antisémites sont recensés par jour. Il y a de fortes indications que la courbe réelle soit sensiblement plus élevée. Les statistiques officielles attribuent, de façon falsifiée, presque toutes les attaques à des auteurs d’extrême-droite. Cette idée fausse a été dénoncée, par exemple, par le Commissaire du pays chargé de l’Antisémitisme, Felix Klein. Il déclarait que les attaques physiques de Musulmans contre les Juifs sont bien plus nombreuses que celles enregistrées[3]. Pourtant, ces statistiques déformées continuent d’être publiées telles quelles.

Un événement récent, plutôt insignifiant, a semblé perturber la supposée “normalité” de l’existence juive en Allemagne[4].  Environ une vingtaine de Juifs ont créé une section juive au sein du parti populiste de droite anti-Islam AfD[5].

Aucune de ces personnes ne détient de positions au sein d’organisations juives importantes, cependant, la communauté juive a grandement sur-réagi. Dix-sept organisations juives se sont exprimées à l’encontre de ce groupe de l’AfD[6]. C’est l’équivalent de presque une organisation juive pour chacun des membres de cette unité AfD. L’organisation coordinatrice, le Comité Central des Juifs d’Allemagne, a désigné l’AfD comme “raciste” et “antisémite”. Cela peut être vrai pour certains de ses leaders, mais pas pour tous, et certainement pour des parties considérables de ses électeurs.

En partie dû à la réaction outrancière de la communauté juive organisée, la rencontre initiale du petit groupe juif de l’AfD s’est attiré un intérêt médiatique nationl de toute première importance[7]. Cela aurait pu bien mieux correspondre si l’organisation coordinatrice avait diffusé un communiqué en disant essentiellement que quelques individualités juives ne représentent pas la communauté dans son ensemble.

Depuis les élections de septembre 2017,l’AfD est le troisième parti par ordre d’importance au Parlement allemand et ainsi, le principal parti d’opposition. Il attire actuellement 15% des électeurs dans les sondages. L’AfD est rejetée par tous les autres partis qui l’accusent de comporter des racistes et des néo-nazis en son sein. C’est un peu exagéré, l’AfD est présenté comme la noirceur absolue, ce qui voudrait dire que tous les autres partis sont blancs comme neige.

Pourtant, les premiers signes mineurs de quelques hommes politiques Chrétiens Démocrates (CDU) désireux de collaborer avec l’AfD sont déjà bien présents. A Meissen, une ville fédérale de Saxe, les élections municipales se sont déroulées en septembre 2018. Au second tour, le candidat de l’AfD s’est retiré enfaveur du candidat Chrétien Démocrate qui a été élu[8].

La CDU a perdu de façon écrasante, au cours des élections parlementaires de 2017 et son soutien dans les sondages a continué de subir un déclin significatif. Ainsi, on peut s’attendre à des brèches supplémentaires dans le boycott de l’AfD, de façon à s’assurer de demeurer au pouvoir, dans certaines localités. La même chose s’est déjà produite, depuis un certain nombre d’années, parmi les Socialistes (SPD), qui entrent dans des coalitions avec le parti d’extrême-gauche, die Linke. Elle a beaucoup d’anciens communistes dans ses rangs.

Beatrix von Storch

Les initiateurs du groupe juif de l’AfD ont invité Beatrix von Storch, la vice-Présidente de la faction parlementaire du parti, à leur réunion d’inauguration. Elle a déclaré que, pour beaucoup de Juifs, l’antisémitisme musulman représente un énorme problème. Von Storch a ajouté : pour ces personnes, l’AfD devient un havre naturel. Elle a également ajouté que l’AfD est, sur le principe, également ouverte à accueillir des Musulmans sincères[9].

Si on analyse la réalité allemande, ce n’est pas l’AfD qui a généré la menace la plus importante pour l’avenir dans le pays. Ce sont les partis majoritaires qui ont laissé planer cette ombre gigantesque sur l’Allemagne, la CDU et le SPD. Leurs gouvernements conjoints ont laissé pénétré des millions d’immigrés, sans laisser le moindre choix, au cours des dernières décennies, dont une majorité est composée de Musulmans.

Parmi ces nouveaux arrivants, l’antisémitisme est, en pourcentage, bien plus présent qu’il ne l’est parmi la population locale. Il est aussi beaucoup plus extrémiste. Une récente étude sur l’antisémitisme en Bavière mentionnait qu’un Musulman a déclaré à un voisin Juif avoir retiré ses enfants d’une école coranique, à cause du fait qu’on y enseignait qu’il fallait tuer les Juifs[10]. Quelle école laïque en Allemagne, enseigne quoi que ce soit de semblable?

Pourtant, les organisations juives qui se sont braquées de façon si vive contre le petit groupe de Juifs de l’AfD se ont avérées bien moins expressives quand s’est déroulé cet afflux majeur, qui représentait et représente encore une gigantesque menace pour l’avenir de leurs membres.

Il y a pourtant encore un autre impact négatif indirect pour les Juifs, à cette immigration incontrôlée et aux actes criminels de certains de ces immigrés : l’extrême-droite, la menace la plus persistante contre les Juifs par sa durée, qui vient de recevoir un nouvel élan imprévu.

Les Juifs continueront d’être le “canari dans la mine” (le baromètre) de nombreuses évolutions importantes en Allemagne. La société allemande contemporaine est encore bien loin d’être “normale”. L’impact de l’énorme vague de migrants a prolongé cette situation “d’anormalité” pour de nombreuses années à venir.

Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

————————————————————————————————

[1] www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/01/10/97001-20160110FILWWW00025-valls-sans-les-juifs-de-france-la-france-ne-serait-pas-la-france.php

[2] www.rtl.fr/actu/politique/diner-du-crif-macron-denonce-l-antisemitisme-le-deshonneur-de-la-france-7792537547

[3] www.welt.de/politik/deutschland/plus179337122/Extremismus-Antisemitismus-ist-unislamisch.html

[4] www.echo-online.de/politik/deutschland/judische-afd-mitglieder-grunden-umstrittene-vereinigung_19105757#

[5] www.freiewelt.net/interview/die-stimmung-in-den-juedischen-gemeinden-ist-in-richtung-afd-gekippt-10075836/

[6] www.juedische-allgemeine.de/article/view/id/32895

[7] www.sueddeutsche.de/politik/neue-gruppierung-alibi-juden-in-der-afd-1.4160330

[8] www.welt.de/politik/deutschland/article181642662/Wahl-in-Meissen-Frank-Richter-sorgt-sich-wegen-Tabubruch.html

[9] www.faz.net/aktuell/politik/inland/muslime-in-der-afd-beatrix-von-storch-zeigt-sich-offen-15825604.html

[10] https://report-antisemitism.de/media/RIAS_BK_Problembeschreibung_Antisemitismus_in_Bayern.pdf . 20

4 COMMENTS

  1. C’est le principe du bouc émissaire (Lévitique 16:10.). Le porteur de tout les maux de l’humanité.

    C’est aussi un signe de l’immaturité de la société. Car il est plus facile de croire a des superstitions que de cherche la vrai source des problèmes pour au final découvrir que souvent cette source, c’est nous.

    Autre mystère, le bouc émissaire est un catalyseur, sans lui l’humanité stagnerait. Dans une situation figé et sclérosante, de tension larvée. Quand il arrive, sans comprendre pourquoi, la crise explose. Toute l’attention ce dirige vers lui, et là “miracle” . Tout les tabous, ce qui n’a jamais été dit, ce qui était caché est révélé, ce qui était considéré comme impossible devient possible. Et de nouvelles perspectives apparaissent.

    Ce qui est sur, c’est qu’une vie de bouc émissaire n’est pas facile. solitaire, humilié et incompris.

    • Dans une perspective psy, on pourrait aussi analyser la désignation d’un “bouc émissaire” si possible minoritaire, comme un mécanisme de défense pour déplacer ses propres responsabilités sur l’autre. . ! C’est tellement plus économique..
      A charge aux cibles de ne pas tomber dans la victimisation, mais c’est beaucoup plus compliqué.. ! Voir sans solution dans les cas extrêmes..

  2. Devinette : qu’Est-ce qu’un Juif paranoïaque.. ?

    R : Un pléonasme. .

    Au delà de l’humour (J), bien que sensé être français, je me “cache” depuis toujours. . Je suis allé au pays de mes ancêtres, et en disant que ce n’était pas chez moi, j’y ai ressenti la grande émotion de m’y sentir “entre nous”.. Mes racines ont poussé en France, depuis un siècle, mais c’est à Tel-Aviv que j’ai ressenti enfin une grande sécurité, une sérénité comme jamais auparavant.. !
    Je n’ai de ma vie, jamais demandé un centime à la France, bien au contraire, j’ai contribué, travaillé, payé pour “mon pays” ce pays qui assassina presque toute ma famille “au nom de la loi”..
    Ce pays qui laisse hurler la haine, bruler le drapeau, et mon étoile bleue en place publique..
    Aujourd’hui.. encore, toujours..
    Pourquoi..?
    Pourquoi..?

  3. Personnellement depuis que je suis petit , je suis parano .

    Quand je récitais l’alphabet en maternelle j’étais engoissé à l’idée d’arriver à la lettre J .

    J’avais peur que la maitresse dise ” J comme Juif ” . J’étais en sueur .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.