Rétro - Accusé d’inceste, le politologue Olivier Duhamel démissionne de ses fonctions - Portrait de de Olivier Duhamel

Affaire Olivier Duhamel : qui sont les protagonistes impliqués ?
UNE SOMBRE HISTOIRE DE FAMILLE Sophie Vincelot | mercredi 6 janvier 2021 à 18h04

Ce 7 janvier paraîtra La Familia grande, aux éditions Seuil. Un livre dans lequel Camille Kouchner révèle que son beau-père, Olivier Duhamel, a abusé à plusieurs reprises son frère jumeau, alors jeune adolescent. L’horreur d’un huis-clos familial enfin révélée. Alors que son livre, La Familia grande, n’est pas encore sorti en librairie (il le sera le 7 janvier), Camille Kouchner a déjà créé un véritable séisme. L’avocate et fille de l’ancien ministre Bernard Kouchner, aujourd’hui âgée de 45 ans, accuse dans son ouvrage le politologue Olivier Duhamel, à l’époque son beau-père, d’avoir abusé de son frère jumeau lorsqu’il avait 13 ans, dans les années 1980. Des actes d’inceste qui, selon la sœur du principal intéressé, auraient duré « deux ou trois ans », selon des extraits révélés par Le Monde ce 4 janvier.
Si, de son côté, Olivier Duhamel a décidé de ne pas réagir (il aurait menacé de mettre fin à ses jours, selon Camille Kouchner), il a tout de même mis fin à ses différentes fonctions, ayant sans doute anticipé ces révélations. L’homme de 70 ans animait une émission sur Europe 1 et avait une chronique sur LCI. Il présidait également la Fondation nationale des sciences politiques de Sciences Po.

Olivier Duhamel, l’homme au cœur du scandale
Au moment des faits, le politologue était marié à Evelyne Pisier, la mère de Camille Kouchner et de son frère jumeau, mais également ex-épouse de Bernard Kouchner. Selon l’avocate, Olivier Duhamel aurait profité de l’alcoolisme de sa femme, traumatisée par le suicide de sa mère, pour renforcer son emprise sur les deux adolescents. Il se serait ainsi « invité » tous les soirs dans la chambre de son frère, rebaptisé « Victor » dans La Familia grande. « Je pense qu’on avait 13 ans et que mon frère me le raconte quand on en a 14 », dévoile Camille Kouchner.

Evelyne Pisier, une mère dans le déni
Dans ce drame familial, les adolescents, devenus adultes, attendront vingt ans pour en parler à leur entourage. D’abord à leur frère aîné, Julien, puis leur mère, Evelyne Pisier, en 2008. Cette dernière aurait décidé de prendre le parti de son mari et aurait même laissé exploser sa colère contre ses enfants. « Salauds ! vous avez tout balancé », leur aurait-elle lâché, ivre de rage, selon des propos rapportés par nos confrères du Parisien. « Je hais votre perversité. Tout le monde maintenant va être au courant. » Un manque de soutien en totale opposition avec la réaction de sa soeur, Marie-France Pisier.

Marie-France Pisier, la seule à avoir tenté de briser l’omerta
L’actrice, décédée en 2011, aurait en effet été la seule à avoir tenté de briser l’omerta. « Dès qu’elle a su pour Olivier, Marie-France a parlé à tout le monde. Elle voulait lui faire la peau », raconte Camille Kouchner au Monde. La relation entre les deux soeurs se serait envenimée à cause du drame. « Ma mère était très choquée que sa sœur ne protège pas d’abord ses enfants et que personne ne réagisse », souligne de son côté, la fille de Marie-France Pisier, Iris Funck-Brentano. Une tragédie familiale qui aurait eu des incidences sur le décès de l’actrice en 2011.

Bernard Kouchner, un père enragé
Dans ce huis-clos, Bernard Kouchner aurait été mis au courant de l’inceste dans le tournant des années 2010. Il aurait alors menacé de « péter la gueule » d’Olivier Duhamel, avant de se faire arrêter par sa fille. « Victor’ ne veut pas en parler. Il faut avancer », aurait assené Camille Kouchner. L’ancien ministre des Affaires Etrangères, père absent et distant lors de leur adolescence, aurait lui aussi décidé de se taire et de ne pas faire de vagues. Après les révélations du Monde, il a souhaité apporté publiquement son soutien à sa fille. « J’admire le courage de ma fille Camille », a-t-il déclaré, dans un communiqué transmis par son avocate Maryline Lugosi et relayé par le quotidien national.

Janine Mossuz-Lavau et Elisabeth Guigou inquiétées
A l’instar d’Evelyne Pisier, certains membres de l’entourage d’Olivier Duhamel ont également choisi le silence. C’est notamment le cas de la politologue Janine Mossuz-Lavau, très amie avec Evelyne Pisier, comme l’a expliqué Camille Kouchner au Parisien. Et l’intellectuelle n’est pas la seule inquiétée. Proche d’Olivier Duhamel et de son épouse de l’époque, l’ex-garde des Sceaux Elisabeth Guigou est aujourd’hui appelée à la démission. La femme politique, présidente de la Commission pour lutter contre l’inceste et les violences sexuelles sur mineur, assure qu’elle n’était pas au courant de l’affaire. Des déclarations qui n’ont pas convaincu.

Enquête ouverte pour « viols et agressions sexuelles »
À la suite de la diffusion de ces révélations édifiantes, le parquet de Paris a annoncé ce 5 janvier avoir ouvert une enquête pour « viols et agressions sexuelles », comme l’ont rapporté nos confrères du Parisien. Le quotidien, qui se fait l’écho du parquet, a également indiqué qu’« une précédente procédure portant sur les faits ainsi dévoilés, qui n’a pas donné lieu à dépôt de plainte de la victime ni à audition du mis en cause, a été classée sans suite en 2011 par le parquet de Paris ».

Et de poursuivre : « Les nouvelles investigations, confiées à la Brigade de protection des mineurs (BPM) de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ), s’attacheront à faire la lumière sur ces faits, à identifier toute autre victime potentielle et à vérifier l’éventuelle prescription de l’action publique. »

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/photos-affaire-olivier-duhamel-qui-sont-les-protagonistes-impliques_461267

Un roman noir dans la meilleure société…de Guy Konopnicki

Un roman noir dans la meilleure société… Il y a du James Cain sous Camille Kouchner, le viol d’un enfant par son beau-père, un père absent, pour cause de mission humanitaire, french doctor sauvant le monde mais pas son fils…
Et façon Cain, la démission d’une mère, Evelyne Pisier, entrée dans la vie avec tous les atouts, pour qui se souvient de cette superbe jeune femme, l’une des premières agrégées de droit public, séductrice qui accrocha Fidel Castro à son tableau de chasse, et qui sombra dans la dépression et l’alcoolisme…
Plus près de Simenon, la part d’ombre d’ Olivier Duhamel, penseur de la gauche et fils d’un député centriste du Jura, proche d’Edgar Faure et ministre de Georges Pompidou…
Un doigt de Marguerite Duras, pour l’enfance des sœurs Pisier, filles d’un Haut fonctionnaire de l’Indochine française. Le roman d’Evelyne Pisier plonge dans le noir absolu, avec trois morts brutales, le père, la mère et la sœur, Marie-France, l’actrice rieuse. Elle finit défigurée par l’alcool, méconnaissable, refusant de voir la détresse de son fils victime d’inceste.
Aucun producteur n’accepterait sans broncher un scénario aussi chargé, en regard duquel Festen, de Thomas Vinterberg, passe pour une bluette. C’est pourtant l’histoire réelle, proprement terrifiante…

3 Commentaires

  1. Il est plus que grand temps de tourner la page de cette « promotion Voltaire » qui fit les beaux jours des intouchables de gauches. Que la justice, celle qui n’est pas aux ordres, se saisisse de ces affaires et fasse enfin la peau aux fossoyeurs de notre démocratie.

  2. Et c’est le même Kouchner qui signa une tribune dans les années 1970 pour faire libérer de prison 3 pédophiles.
    Je n’ai que du dégoût pour ces ens-là.
    ROSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.