Pourquoi je défends Israël

    0
    242

    source : monde infoSi j’ai bien compris, nous sortons à peine de la Hanukka et nous entrons tout bientôt dans la Nativité. A cet égard, je suis parfois surpris de constater que certains chrétiens se concentrent sur leur propre calendrier liturgique sans réaliser pour autant que la notion chrétienne du temps est une notion juive devenue notion judéo-chrétienne. Pour les chrétiens, qu’ils le veuillent ou non, le temps (en hébreu : sman) en général et le millénaire en particulier sont des notions d’origine juive. 2’000 ans avant la Thora. 2’000 ans pour la Thora. 2’000 ans après la destruction. 1’000 ans de Royaume de la Paix de Dieu (cf. Ludwig Schneider, Israël Heute, décembre 2009, p. 17). La Hannuka dure huit jours. L’octave de la Nativité, comme son nom l’indique, dure aussi huit jours. On peut toujours me rétorquer qu’il y a le calendrier du temps d’Alexandre le Grand et le calendrier de Saint Grégoire. Cela ne change rien au fait que le calendrier liturgique chrétien s’inspire de la notion juive du temps. Ainsi, la description du temps de la venue du Messie figure certes dans Matthieu 24, 37-38 et dans la Première Lettre de Saint Paul à Timothée 1. 4,3. Mais cette description figure aussi dans Sanh. 97a (cf. Ludwig Schneider, Israël Heute, décembre 2009, p. 29).

    Pour relier tout cela à Israël – c’est le sujet énoncé dans le titre du présent article – je suis souvent surpris de constater que nombre de chrétiens ne voient pas, dans le temps d’Israël qui s’écoule, un signe évident de la présence de Dieu. Lors de la guerre d’indépendance, les Juifs Israéliens ont remporté la victoire alors qu’ils combattaient les forces mahométanes à 1 contre 310. En 1967, ils ont mis seulement six jours, face aux forces mahométanes venues anéantir Israël et son peuple, pour récupérer les terres bibliques de Judée et de Samarie, la vieille ville de Jérusalem et la place du Temple. Après avoir prié chaque année pendant 2’000 ans, les Juifs sont retournés à Sion.

    La négation du temps favorable aux Juifs va de pair avec la négation de l’espace dévolu aux Juifs. Cet automne, nous avons eu une preuve supplémentaire que les mahométans ne veulent accorder aucune place, aucun centimètre carré, aux Juifs Israéliens. Cette preuve, c’est le cargo Francop. Battant pavillon de Antigua dans les Caraïbes, propriété de la société allemande Gerd Bartels, à Neu Wulmstorf, près de Hambourg, charté par la société United Feeder Services, à Limassol, à Chypre, ce cargo transportait 36 containers d’armements prorpiétés de la société iranienne Islamic Republic of Iran Shipping Lines Group. Cachés derrière des sacs de farine, la cargo transportait, à destination du grouipe terroriste libanais Hezbollah 500 tonnes d’armement, concrètement, 3’000 roquettes Katiucha 122 millimètres, des obus de mortier 60 millimètres et des quantités de munitions pour Kalachnikov. Mais les démocraties occidentales ne se sont pas alarmées du chargement du cargo Francop. Elles étaient trop occupées avec le rapport Goldstone sur Gaza, une initiative venue du monde mahométan. A l’ONU, 144 pays ont soutenu le rapport, 18 pays ont voté contre (dont cinq sont membres de l’Union européenne), 44 pays se sont abstenus et 17 pays n’ont pas participé au vote.

    Même cirque à propos des communautés israéliennes de Judée, de Samarie et de Jérusalem. Même cirque à propos de ce que l’on surnomme des « colonies juives », tandis que l’Autorité Palestinienne délivre des permis de construire à Jérusalem dans sa partie orientale. Partie orientale dont les habitants mahométans bénéficient des prestations sociales de l’Etat d’Israël et enseignants mahométans rémunérés par le Ministère israélien de l’Education. Cerise sur la gâteau, des palestiniens de Jérusalem adhèrent à des cellules du mouvement terroriste Hamas dans l’indifférence générale du côté des démocraties occidentales.

    A propos des archives du pontificat de Pie XII, sujet qui vient de refaire surface et sur lequel je me suis déjà exprimé, je tombe aujourd’hui mardi 22 décembre 2009 sur une photo prise au « Nürenberger Reichstag » de l’année 1933. Et j’y aperçois très distinctement Adolf Hitler serrant la main de Mgr Müller et du Père Abt Schachleitner. Quand je vous disais que les archives ne sont pas encore toutes disponibles

    http://www.monde-info.blogspot.com/

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.