Les Présidents de l’ASKAF et du Haut Conseil des Kabyles de la Diaspora ont déposé plainte pour intimidation.

0
224

COMMUNIQUE

Nous informons l’opinion qu’à la suite de la participation des Kabyles de France et de la Diaspora aux assises contre l’islamisation, tenues le 18 décembre 2010 à Paris (Porte de Charenton), des menaces claires et réitérées ont visé Arezki Bakir, président du Haut Conseil des Kabyles de la Diaspora et Nafa Kirèche, président de l’Association des Kabyles de France (Askaf).

Ces intimidations s’expriment notamment par le biais de mails, de commentaires déplacés sur internet et même, de coups de téléphone anonymes.

Particulièrement ciblé, Arezki Bakir, qui est intervenu lors de ces assises, a publié quelques unes de ces menaces sur son blog personnel (arezkibakir.over-blog.com) et a officiellement déposé une plainte au commissariat de son lieu de résidence, le 24 décembre 2010 à 18 heures.

Nous condamnons ces atteintes à la liberté d’expression et exprimons notre préoccupation face à la difficulté de débattre sereinement sur la question de la place de l’islam dans notre société.

Par ailleurs, nous réaffirmons notre rejet de tout extrémisme, d’où qu’il vienne et notre attachement aux valeurs universelles, seules à même de garantir les libertés individuelle et collectives à l’heure ou les principes républicains, notamment la laïcité, sont menacés par l’intégrisme religieux et la montée de l’intolérance.

Aucune intimidation ne nous détournera du chemin qui est le notre : celui de la défense de l’identité kabyle, dans le cadre du respect des valeurs républicaines.

Organisations signataires :

– Haut Conseil des Kabyles de la Diaspora

– Association des Kabyles de France

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.