Le BNVCA condamne l’appel au boycott contre le film israélien ” Le Policier”.

0
157

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme est alerté par des internautes que des sites de propagande propalestinienne, appellent les organisateurs des “12 èmes Journées Cinématographiques Dyonisiennes” qui se dérouleront du 1 au 7 février 2012 à Saint Denis, à retirer de leur programmation “LE POLICIER “, au prétexte qu’il s’agit d’un film israelien

Le thème retenu cette année par le festival,choisit d’interroger les liens entre le cinéma et les révolutions d’hier et d’aujourd’hui dans le monde.

” Le Policier “,premier long métrage du jeune cinéaste israélien Nadav Lapid, doit être projeté en avant première le 7 février. Selon les critiques, il tire sa force de sa résonance prémonitoire, avec le mouvement social sans précédent déclenché en Israël.

Le BNVCA condamne ceux qui appellent à boycotter ce film . Comme nos requérants le BNVCA ,considère que ces individus qui traquent tout ce qui a un rapport avec Israel,sont comparables à ceux qui traquaient les juifs, les dénonçaient et les livraient aux nazis ou leurs collaborateurs.Leurs actions s’inscrivent dans cette propagande palestinienne discriminatoire qui incite à la haine d’Israel et pousse à l’acte antijuif.

Selon Mr Boris SPIRE,Directeur de “l’Ecran”,contacté par nos soins, il a déjà reçu des pressions. Le BNVCA qui l’assure de son soutien, lui a demandé de ne céder ni aux menaces, ni aux intimidations des censeurs, des délateurs,des ennemis de la liberté d’expression, des ennemis de la paix.

Le BNVCA demande au Préfet de prévenir toute manifestation hostile qui pourrait se produire lors de la diffusion du film israélien,et interpeller leurs auteurs.

L’appel à boycott étant prevu et réprimé par nos lois, le BNVCA demande au procureur de la République de Bobigny, de faire interdire les sites incriminés, et en poursuivre d’initiative leurs propriétaires.

Le BNVCA souligne que la majorité des membres qui composaient la communauté juive de Saint Denis ont quitté cette commune en raison des nombreux actes antisémites commis contre les personnes et les biens juifs de leur ville, depuis 11 ans, et en raison du parti pris anti-israelien ostentatoire des édiles dyonisiens ‘Elus,Maire, Député,etc…) qui reçoivent ce festival et qui subissent aujourd’hui les conséquences de leurs propres positions.

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ‘ANTISEMITISME
8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0668563029
Le Président
Sammy GHOZLAN
DRANCY LE 27/1/12

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.