La Syrie accuse des “parties étrangères” de propager des mensonges

0
278

Une source officielle syrienne a accusé mercredi “des parties étrangères” de propager des mensonges sur la situation à Deraa, dans le sud de la Syrie, théâtre de manifestations anti-gouvernementales depuis vendredi.
“Des parties étrangères continuent de propager des mensonges sur la situation à Deraa” (100 km au sud de Damas), a affirmé cette source, citée par l’agence officielle Sana.

“Ces parties prétendent qu’elles reçoivent des messages et des photos de l’intérieur de la ville et que des massacres y ont lieu, afin d’inciter les habitants (à se révolter) et de les terrifier”, a poursuivi Sana, citant cette source.

“Les habitants de Deraa coopèrent avec les forces de l’ordre pour poursuivre les membres du gang armé, les arrêter et les déférer à la justice”, affirme la source.

Les autorités syriennes ont imputé mercredi à un “gang armé” les heurts à Deraa et fait état de quatre morts dans un affrontement entre les forces de l’ordre et ce “gang” dans la nuit près d’une mosquée de la ville, selon l’agence officielle Sana.

Un militant des droits de l’Homme a fait état lui de cinq manifestants tués et des dizaines de personnes blessées par des tirs “à balles réelles” des forces de l’ordre près de cette même mosquée.

Un mouvement de contestation sans précédent a débuté le 15 mars en Syrie à la suite d’un appel via une page Facebook intitulée “la révolution syrienne contre Bachar al-Assad 2011”, à des manifestations pour “une Syrie sans tyrannie, sans loi d’urgence (depuis 1963) ni tribunaux d’exception”.

De petites manifestations appelant à des réformes politiques ont été dispersées depuis le 15 mars dans la capitale, puis le mouvement s’est étendu au sud du pays.

DAMAS, 23 mars 2011 (AFP) –

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.