L’Equateur reconnaît la Palestine comme un Etat indépendant.

0
178

Le gouvernement de l’Equateur a annoncé vendredi avoir reconnu la Palestine comme un Etat “libre et indépendant”, une décision qui vient après celle de trois autres pays d’Amérique du Sud, le Brésil, l’Argentine et la Bolivie.

Selon un communiqué officiel, le président équatorien Rafael Correa a signé vendredi “la reconnaissance officielle par le gouvernement de l’Equateur de l’Etat de Palestine libre et indépendant dans ses frontières de 1967”, c’est-à-dire avant l’occupation des territoires palestiniens par Israël à la suite de la guerre de juin 1967.

“Cette reconnaissance compte soutenir l’aspiration légitime du peuple palestinien à un Etat libre et indépendant” et elle sera “fondamentale pour aboutir à travers le dialogue et la négociation à la coexistence pacifique des pays de la région” du Moyen-Orient, a déclaré le ministère équatorien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Quito a annoncé cette décision deux jours après la Bolivie. Début décembre, le Brésil, puis l’Argentine, avaient reconnu la Palestine comme “un Etat libre et indépendant à l’intérieur des frontières de 1967”. L’Uruguay a annoncé qu’il ferait de même en 2011.

Les reconnaissances en Amérique latine d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967 donnent du poids aux alternatives des négociateurs palestiniens aux pourparlers de paix avec Israël. La reconnaissance de ces frontières, moyennant des modifications mineures, est une des conditions posées par les Palestiniens pour reprendre les négociations suspendues depuis l’expiration le 26 septembre d’un moratoire sur la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens.

Ces reconnaissances en Amérique latine ont suscité les regrets d’Israël et la désapprobation des Etats-Unis pour qui “toute action unilatérale est contre-productive”, selon le département d’Etat.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.