7 Palestiniens tués lors d’une émeute à la frontière de Gaza

Environ 400 émeutiers palestiniens du Hamas, du Jihad Islamique et d’autres groupes associés, près du Kibboutz de Nahal Oz, sur la frontière de Gaza ; les forces de Tsahal ont ouvert le feu tuant au moins 7 hommes lanceurs d’engins explosifs et blessant au moins 60 autres, entraînant des craintes d’un nouveau conflit à Gaza. Un peu plus tard, 500 autres palestiniens de Gaza se sont rués sur la barrière du passage frontalier d’Erez. Les forces de Tsahal les ont stoppés, le nombre de blessés reste encore inconnu.   Une trentaine d’émeutiers ont trouvé, un peu loin, une faille dans la barrière de sécurité et se sont infiltrés en Israël avant d’être rattrapés un à un et d’être expulsés.

Les troupes de Tsahal ont éliminé 6 émeutiers palestiniens vendredi après-midi, après avoir tiré à balles réelles contre des émeutes violentes près de la frontière nord avec la bande de Gaza.

D’après les rapports, les hommes des troupes de Tsahal ont tiré sur les Palestiniens qui s’approchaient de la zone interdite mise en place du côté gazaouï de la frontière nord. Au moins 60 autres Palestiniens ont été blessés dans cet incident.

 

A Palestinian in Gaza, hit by IDF fire.
Un Palestinien de Gaza, touché par un tir de Tsahal.

Les noms de trois des sept Palestiniens décédés sont Ahmed Al Harbawi (19 ans) du camp de réfugiés de Nuseirat, Abed al-Wahidi et Houssam Dola (20 ans), selon les sources médicales de Gaza.

 

Ahmed Al Harbawi (left) moments before his death
Ahmed Al Harbawi (à gauche) tenant un cocktail-molotov quelques instants avant d’être neutralisé. 

Environ 400 Palestiniens du quartier de Shuja’iya ont manifesté dans cette zone, après les tirs, en lançant des pierres et des pneus incendiés.

Les troupes de Tsahal ont aussi répliqué à une violente manifestation le long de la frontière-sud de Gaza, près de Khan younès, alors que d’autres manifestations étaient signalées à la frontière Est de la bande.

Le Hamas avait précédemment déclaré que vendredi serait un « Jour de Colère« , après plusieurs semaines d’attaques antijuives dans la bande cisjordanienne de Judée-Samarie et à l’Est de Jérusalem.

Après au moins trois incidents signalés ailleurs, cet après-midi six personnes, dont deux enfants, ont été légèrement blessés au cours d’un incident provoqué par des jets de pierre contre des véhicules israéliens , près de Shiloh,ce qu’a confirmé Tsahal.

Elior Levy, Yoav Zitun

Latest Update: 09.10.15, 16:01 / Israel News
Adaptation : Marc Brzustowski

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.